Review

Si l’eSport prend une ampleur de plus en plus incroyable au niveau mondial, le monde du manga n’avait pas encore tenté le pari de retranscrire l’atmosphère de la compétition vidéoludique, pourtant terrain fertile à un sacré Shonen. C’est donc du côté de la France et du flair de Glénat que le salut a vu le jour, grâce à la passion de Izu pour le jeu de combat, couplé au talent artistique de Kalon. Alors qu’un récit sur Overwatch ou League of Legends aurait été autrement plus populaire et simple à expliquer aux novices, ce Versus Fighting Story choisit donc de nous dépeindre le milieu ultra technique de Street Fighter V! De quoi laisser de côté tous ceux qui ne sont pas des dieux du pad avec Ryu et Chun-Li? Que du contraire. Attention, chef d’oeuvre en vue!

« Un milieu très technique expliqué avec simplicité, humour et surtout… passion! »

Le français Maxime Volta est la nouvelle étoile montant de l’eSport sur Street Fighter V. Neveu du réputé Eric Volta, dieu du pad à Street Fighter III, notre jeune homme a vécu son enfance totalement enfermé dans une geek room, à s’entraîner sans relâche pour devenir le Mind King, le Roi de l’anticipation. Auréolé de nombreux succès au sein de l’équipe Arkadia, notre cher Max va malheureusement subir une monstrueuse défaite face à Saizo, un compétiteur qui joue… les yeux fermés!

Blessé dans son amour propre, le gamer réagit avec violence et va être écarté de toute compétition par le boss de sa team, son propre oncle! Dépité et ridiculisé, il laisse tomber la scène eSport tandis que son mentor crée une équipe française avec les meilleurs talents de la scène internationale, à grands coups de millions. Mais notre héros pourrait bien reprendre le pad lorsque la mystérieuse Inès lui propose d’intégrer « son équipe de losers aux ambitions démesurées ».

Sur le plan visuel, ce Versus Fighting Story nous offre des décors travaillés et des séquences vidéoludiques reproduites à l’extrême et toujours extrêmement lisibles, les fans n’ayant aucun mal à reconnaître la plastique des personnages de Street Fighter V et leurs coups spéciaux (le manga est d’ailleurs totalement validé par Capcom). Le découpage est précis, le dynamisme omniprésent et l’encrage ne souffre d’aucune fausse note.

« Une galerie de personnages bien barrés qui ne pourra que vous faire sourire! »

De plus, la galerie de héros est hétéroclite à souhait, chacun possédant un look atypique avec pas mal de références à la sphère geek. Ainsi, on retrouve un dénommé Jean-Claude Lafleur, combattant belge dont le modèle n’est autre que le Guile de Street Fighter II interprété par Jean-Claude Vandamme dans le film de 1994! Fous rires assurés! En gros, c’est comme si la diversité d’un bon roster de jeu de combat se retrouvait dans les gamers qui peuplent ce manga, et le coup de crayon de Kalon accentue les traits de caractère à merveille pour les rendre de suite attachants et charismatiques.

Le récit, quant à lui, se laisse suivre avec un intérêt certain, l’auteur ayant réussi le tour de force, par moult explications données de façon naturelle durant les matches, à rendre accessible le milieu pourtant ultra technique du jeu de baston! On prend un plaisir d’enfer à suivre les affrontements et les contre-anticipations, les stratégies, les bluffs, le tout sur fond de récit initiatique pour un héros imbu de lui-même et qui pensait tout savoir. On ressent, à chaque page, l’amour de Izu pour le fighting game et le Shonen Manga débridé, et les sourires sont fréquents tant les références parleront à chaque lecteur, que l’on passe des consoles 32 bits à une tasse estampillée « Duffy, the Beer Slayer ». On adore!

Vous l’aurez compris, Versus Fighting Story est notre coup de coeur Shonen du moment, et il est français qui plus est! Un véritable condensé de culture vidéoludico-geek bardé d’une description totalement respectueuse du monde de l’eSport Fighting, pour un titre que vous relirez de nombreuses fois, toujours avec le même plaisir!

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!