Review

Édité chez Komikku, « Tamami the Observer » nous vient de Hiroto Ida, un mangaka très peu connu en France mais à qui l’on doit déjà « Grasshopper », pour les connaiseurs. Son nouveau Seinen, très accrocheur, nous explique la rencontre inattendue d’une petite fille assez spéciale et d’un homme dont la psyché est digne du plus pervers des manipulateurs, le tout au travers d’une question principale: « Que se passerait-il si un escroc pouvait se servir d’un pouvoir de persuasion possédé par une parfaite inconnue ? »

La manipulation est poussée à son paroxysme!

L’Université de Keihô accueille les « gosses de riches » durant leur scolarité. En son sein, Seiichirô fait figure d’étudiant apprécié de tous, toujours prêt à rendre service. C’est bien simple, qu’il se balade simplement dans les couloirs, qu’il discute dans la cour ou qu’il étudie à la bibliothèque, il est d’office bien vu par ses pairs. Toutefois, ce jeune homme si « parfait  » cache en son fort intérieur une toute autre identité. En effet, il n’est pas un enfant de riche, il vit modestement ; il n’est pas étudiant mais salarié. Cet escroc ne veut qu’une chose : faire partie des dominants! Il cherche donc à se constituer un réseau de personnes influentes afin de gagner de l’argent rapidement. Sa petite combine fonctionne d’ailleurs plutôt bien puisqu’on lui propose de donner un cours à Tamami, issue d’une famille pleine aux as, ce qui équivaut forcément à un bon petit pourboire.

C’est alors qu’il découvre une chose encore plus incroyable à ses yeux que l’argent : Tamami possède un pouvoir assez fou puisque tout ce qu’elle imagine se produit inéluctablement… du moins tant qu’elle ne se rend pas compte de l’irréalité de la chose. Heureusement pour Seiichirô, la jeune demoiselle ne semble pas être consciente de sa propre faculté. De fait, notre malfaiteur va donc chercher à devenir le professeur particulier permanent de cette enfant de riche afin de pouvoir exploiter au mieux cette nouvelle « ressource ».
Un récit intelligent qui met en scène deux personnages aux univers et aux caractères radicalement opposés

D’emblée, ce qui attire dans Tamami The Observer, c’est le fait qu’Hiroto Ida ait réussi à rendre Tamami, petite fille de milliardaire, très touchante malgré une première approche décrivant une gamine insupportable, égoïste et sans aucune gêne. L’histoire se montre très originale, s’inspirant du « Chat de Schrödinger », une théorie qui veut que tous les scénarios soient possibles tant qu’on a pas observé la vérité (en l’état, il s’agissait d’ouvrir une boîte pour voir si un chat avait été empoisonné ou non… tant que la boîte est fermée, dans notre esprit, le chat peut être mort, ou vivant… il vit donc dans deux états physiques). Bref, un récit intelligent qui met en scène deux personnages aux univers et aux caractères radicalement opposés, le tout bénéficiant d’une découpe certes basique, mais idéale pour suivre l’action sans fioritures. Bien entendu, la manipulation étant au centre du manga, énormément de sentiments sont retranscrits durant les planches, et on peut dire que nos héros paraissent tout à fait crédibles, aussi bien psychologiquement (dans leurs réactions « logiques ») que visuellement grâce à un character design sympathique et une réalisation globale dans les règles de l’art malgré parfois, un peu de surcharge au niveau des ombrages.

Personnellement, je trouve que le premier tome de cette trilogie est très accrocheur, ne serait-ce qu’au niveau de l’histoire qui se parcourt d’une traite et réserve son lot de surprises. On ne peut qu’avoir un coup de coeur pour l’ingénue Tamami, manipulée par un Seiichirô qui pourrait paraître psychologiquement malsain pour beaucoup, mais semble au final avoir un bon fond. On ne regrette qu’une seule chose: le fait que ce premier volume ne prenne jamais la peine de « se poser » afin de faire évoluer un peu plus son personnage masculin principal, mais gageons que le second volume parviendra à réparer ce petit souci.

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Mushie
Je suis une grande lectrice devant l'éternel, et plus particulièrement fan de mangas, surtout lorsqu'ils m'inspirent de nouvelles idées de cosplays à confectionner! J'aime aussi les jeux vidéos, surtout les MMORPG, et je suis passionnée depuis quelques années par toutes ses merveilleuses choses qui nous viennent du Japon, Vocaloid en tête!