Review

Pour son premier manga relié, l’auteur Konkichi nous propose une chasse aux démons avec son oeuvre « Le Livre des Démons ». Un titre prometteur pour ce mangaka qui officie depuis la fin des années 2000. Et encore une fois, ce sont les éditions Komikku qui ont eu du flair pour éditer ce Seinen mystérieux centré sur le paranormal et le folklore nippon que nous vous proposons de découvrir avec nous!

« Shotaro recherche le mystérieux Livre des Démons »

Shôtaro est gérant d’une librairie de livres anciens. Pour son travail, il est accompagné d’un jeune garçon, Shiro qui se présente comme son assistant. Ensemble, il sont à la recherche d’ouvrages aux pouvoirs mystérieux qui, réunis, forment le Livre des Démons. Grâce au journaliste Kondô, toujours à l’affût du scoop surnaturel, ils vont enquêter sur des meurtres et autres événements mystérieux, espérant trouver des fragments du livre. Mais qui sont-ils réellement ? Et pourquoi recherchent-ils cet ouvrage qui a le pouvoir de transformer les gens en démons ? Vous le découvrirez dans ce manga qui compte déjà 6 tomes au Japon alors… que la chasse aux démons commence !

Le graphisme de ces deux volumes est relativement sombre, idéal pour souligner l’histoire imaginée par Konkichi. Le design de ses personnages est assez basique, certes, mais le concept fonctionne. Il joue sur la personnalité de ses héros, sur leurs regards, pour attirer le lecteur. On regrette par contre que les scènes de combats se montre plutôt fouillis car on a du mal à suivre. On apprécie, par contre, que l’auteur manie avec brio une alliance sombre d’encrage et de trames apportant un vrai côté mystérieux à son univers. Grâce à ce graphisme intéressant, le lecteur est emporté par l’histoire, le tout sans parler des magnifiques couvertures couleurs incluant des petits histoires. On constate aussi qu’à chaque chapitre, le mangaka ajoute ou enlève une blessure à Shôtaro, le rendant plus vivant et humain.

« Un graphisme sombre qui sied plutôt bien à ces histoires surnaturelles »

Niveau récit, Konkichi nous présente un titre aux allures de Sherlock Holmes où chaque détails est important pour retrouver le fameux livre. Alors que rien ne semble échapper à la perspicacité de Shôtaro, le jeune Shiro apporte le mystère sur sa personne et ce qui le lie au jeune libraire. Mais Shotarô, « le démon chasseur de livre » comme le surnomme Shiro, est aussi un personnage mystérieux car l’auteur ne dévoile que peu de secrets, autant sur ses personnages que sur l’histoire . Espérons, par contre, que la suite nous en apprenne plus sur l’histoire car les enquêtes sont résolues bien trop vite pour apporter des informations. On apprécie les thèmes abordés comme l’amitié ou l’amour entre les démons immortels et les humains. Leur vision de la vie et ce qui les entoure se confronte et donne du piment au scénario principal. Le personnage de Shôtaro est ainsi sans cesse confronté à ses démons intérieurs à cause de sa part d’humanité. Cette dualité renforce le charisme du héros, pour notre plus grand plaisir, permettant au titre de se démarquer de la concurrence

Il faut dire que les histoires de démons et de yokaï sont des thèmes à la mode en ce moment ; beaucoup d’auteurs nous captivent en ce sens comme avec Ubel Blatt de Shiono Etorôji (Ki-oon) ou récemment Divines – Eniale & Dewiela de Shirahama Kamome (Pika), aussi Konkichi joue-t-il avec des éléments de polar pour alpaguer le lecteur, et ça marche plutôt bien. À voir sur les prochains tomes si les nouveaux démons qui apparaîtront et les énigmes tiendront la distance.

Vous l’aurez compris, malgré son relatif manque d’informations qui peut frustrer et un premier tome vraiment lent au niveau du rythme, Le Livre des Démons devrait plaire à tous les fans de surnaturel et d’être maléfiques qui se laisseront happer par son graphisme sombre et ses personnages au charisme certain! Rendez-vous en janvier 2020 pour le troisième volume!

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.