Review

Vous vous êtes déjà pris une bonne claque dans la figure ? Pas simplement une baffe qu’on oublie une heure après et qu’on a méritée, non ! Là je vous parle d’une gifle tellement forte qu’elle va vous laisser une trace indélébile dans votre âme d’amateur de shonen ! Et si en plus, elle vient d’une jeune demoiselle aussi charmante que psychologiquement instable, comment refuser ? Samidare, la princesse ténébro-azimutée au passé funeste, va vous retourner la tête avec une bonne droite, et bon sang que ça réveille !

Hangetsu est le personnage central de ce volume

Le premier tome nous avait emballé par un côté délire totalement assumé, un anti-héros anémique et peu enclin à la bagarre, et surtout une princesse qui n’avait « d’à protéger » que le nom et qui ne désirait qu’une chose : sauver la terre du marteau en biscuit géant pour mieux la détruire de ses propres mains ! Cette fois, et comme on le pressentait, le récit tombe dans une noirceur qui le confine tout simplement au cultissime. La fin du premier volume nous présentait un nouveau chevalier destiné à vaincre les incantateurs, ces êtres qui ont juré la destruction de notre planète grâce au Biscuit Hammer : Hangetsu Shinonome. Ce « chevalier chien » a tout du personnage héroïque par excellence : dragueur (et fou amoureux de la sœur de notre princesse), puissant, charismatique et à la fois gaffeur, boute-en-train et brisé intérieurement. Un jeune homme auquel notre duo Samidare-Amamiya finira forcément par se lier…jusqu’à un dénouement aussi atroce que soudain.

Samidare, qui partait sur les bases d’un shonen pure souche, se transforme très rapidement en seinen dantesque

C’est donc l’occasion pour le lecteur de se rendre compte que Samidare, qui partait sur les bases d’un shonen pure souche, se transforme très rapidement en seinen dantesque. J’en veux pour preuve des personnages au côté sombre exacerbé dans cet épisode, avec notamment un Amamiya qui cherche à assassiner le trop parfait Hangetsu pour éviter qu’il ne découvre les véritables intentions de sa princesse. Naîtra de cet antagonisme une amitié faite de défi et de mise en danger de la vie d’autrui, jusqu’au cliffhanger haletant de la fin qui nous présentera le frère du chevalier chien, véritable psychopathe en devenir. Bref, une galerie d’anti-héros absolument inédite, malsaine à souhait, et qui nous imprègne déjà le cerveau de façon irréversible en seulement deux volumes. Du grand art !

De l'action, de l'humour, mais surtout un côté sombre exacerbé…Bienvenue dans Samidare!

Niveau technique, le dessin s’est bien amélioré, avec un encrage un peu plus discret et des séquences d’action encore plus dynamique. Le trait est moins hésitant, même si étrangement, dans ce tome, les décors sont moins présents que dans le premier opus. C’est surtout au travers des visages de Samidare et Amamiya que la différence se fait le plus sentir, ces derniers étant bien plus marqués nerveusement. Le découpage, quant à lui, confine au génie tant LA séquence marquante de ce tome est parfaite d’un point de vue compréhension, émotion, et rapidité d’exécution. En deux pages, on va vous retourner les tripes…et vous allez sentir une irrésistible envie de pleurer… Du manga qui donne des émotions, moi je dis encore !

Bref, et même si le scénario aurait pu contenir plus de révélations que ce qui est dilué dans ce tome 2, ce nouvel opus de Samidare est incontestablement une réussite. On est loin du shonen où il faut impérativement une dizaine de volumes pour décoller viscéralement. Cette fois, apprêtez-vous à descendre en montagne russe le long d’un torrent émotionnel, en vous collant à la peau des personnages inoubliables en seulement quelques phrases, et qui n’ont de cesse de vous étonner à chaque case par leurs réactions profondément humaines et fragiles sous leurs dehors de faux super héros. Dire qu’on attend avec impatience le troisième épisode des aventures de notre chevalier lézard et de sa princesse hystérique est encore bien loin de la vérité, tant l’envie nous ronge d’en apprendre plus sur ces destins hors normes et cette histoire qui dépote comme jamais ! A lire de toute urgence, tout simplement !

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!