Review

Après un premier volume qui nous avait totalement charmé, Minuscule continue son petit bonhomme de chemin et nous offre un second tome tout aussi inspiré ! Grâce à son manga haut comme trois pommes, Takuto Kashiki fait une entrée remarquée dans le monde de la B.D. nipponne, et souffle un vrai vent de fraîcheur sur les seinen avec son récit digne des plus beaux contes de notre enfance, le tout clairement influencé par le studio Ghibli. Une perle parmi les acquisitions récentes des éditions Komikku, qui ne cessent décidément de nous régaler en ce moment !

Hakumei et

Hakumei et Mikochi nous reviennent avec leurs fantastiques petites histoires!

Ce second tome de Minuscule est constitué de la même façon que le précédent : par une succession de petites histoires de la vie quotidienne de Mikochi et Hakumei, nos deux petits personnages de 9cm vivant dans la forêt. Dans un premier temps, elles doivent faire face à Oroshi, un terrible et majestueux prédateur. Ensuite Mikochi nous entraîne dans le monde de la couture avec la création de vêtements et de teinture pour son amie, Sen. Le troisième récit se centre quant à lui plus sur Hakumei et sa recherche de travail avec son chef, Sardine. S’ensuit une tranche de vie pleine de coquetterie avec une coiffeuse dont le salon se trouve… dans un œuf ! Enfin, ce deuxième volume se clôt par une jolie histoire d’amitié. Aucune excuses, donc, pour ne par suivre le voyage mouvementé de nos deux petites héroïnes préférées!

Le souci du détail est juste incroyable, donnant vie à cet univers minuscule

Le souci du détail est juste incroyable, donnant vie à cet univers minuscule

Visuellement, le graphisme de Minuscule est toujours aussi magnifique, avec un sens du détail tout particulier qui apporte une dimension « réelle » au récit. Les décors sont extrêmement travaillés et parviennent avec brio à nous faire ressentir le côté minuscule si cher au cœur de l’auteur. On peut également signaler le grand soin apporté au dessin des divers animaux qui peuplent le monde de Mikochi et Hakumei. La faune est ainsi réalisée en mixant allègrement le réalisme et un aspect enfantin, de façon à ne pas effrayer le lecteur et le faire plonger dans l’univers des contes par un trait tout en rondeur correspondant parfaitement au caractère attachant des personnages. Enfin, le découpage est net et la lecture s’avère fluide et amusante. Un régal.

Un manga qui nous donne de belles leçons de vie... et quelques trucs bien pratiques!

Un manga qui nous donne de belles leçons de vie… et quelques trucs bien pratiques!

Minuscule volume 2 est constitué, comme dit plus haut, d’un recueil de petites histoires pleines de poésie et de joie de vivre. À travers le quotidien des différents protagonistes, l’auteur nous donne de belles leçons de vie et de savoir-faire, comme dans le chapitre sur la teinture avec les fruits. Mais le plus impressionnant, quand on entame ce récit, c’est surtout cette impression persistante de lire un conte pour enfants plutôt qu’un manga, ce qui est loin d’être désagréable et permet à l’oeuvre de s’ouvrir à un horizon très large parmi le public. Seul bémol à ce tableau idyllique : un manque d’action qui pourrait en frustrer certains.

Vous l’aurez compris, Minuscule est donc définitivement un manga qui vous séduira quelque soit votre âge, et ce second tome nous le confirme. Chacune de ses pages nous émerveille par sa qualité visuelle et scénaristique, dans le but ultime (et atteint) de vous faire retomber en enfance. Un titre envoûtant made in Komikku. On en redemande !

Note Globale N-Gamz: 4,5/5

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.