Review

Takuto Kashiki continue de nous surprendre avec le troisième opus de son manga Minuscule, édité chez Komikku. Véritable chef-d’œuvre aux influences fantastiques, ce titre qui pourrait être digne de figurer dans les productions des Studio Ghibli nous ramène illico en enfance dès les premières pages, et ce volume trois n’a rien à envier à ses deux aînés, croyez-moi !

Mikochi et Hakumei escortent la jolie Kanju dans la ville voisine... tout un périple quand on mesure seulement quelques centimètres

Mikochi et Hakumei escortent la jolie Kanju dans la ville voisine… tout un périple quand on mesure seulement quelques centimètres

Ce troisième opus de Minuscule nous narre à nouveau les aventures trépidantes de nos deux héroïnes, Mikochi et Hakumei, des êtres minuscules vivant en plein milieu d’une verdoyante forêt. Cette fois, l’histoire met en scène la jolie ménestrel Konju. Accompagnée de nos deux amies, elle doit se rendre dans une ville pour y jouer sa mélodie. Mais toutes les trois sont entraînées en plein cœur d’un conflit entre nouveaux et anciens résidents de la Cité. Par la suite, l’auteur nous emmène à la rencontre d’une souris photographe avant de nous convier à la journée de repos de notre ami Sardin. De jolies tranches de vie qui finissent toujours dans la joie et la bonne humeur !

Graphiquement, ce troisième tome est dans la même veine que les deux autres : une claque visuelle ! Je ne résiste donc pas à l’envie de vous retranscrire les mots de Takuto Kashiki lors d’une récente interview, et qui illustrent à merveille le ressenti du lecteur : « Ce que je voudrais d’abord, c’est que mon manga soit presque sensuel, dans le sens où j’aimerais que les lecteurs puissent quasiment toucher la texture des arbres, des feuilles ou des herbes, ou sentir l’odeur du pain par exemple ». On vous le dit : le pari est réussi ! À chaque page, vous serez littéralement emporté dans ce petit monde foisonnant de détails et de réalisme, le tout se lisant de la manière la plus fluide qui soit grâce à un découpage exemplaire et un nombre de trames sombres vraiment restreint. C’est un véritable enchantement que de voir virevolter ces petits êtres au fil des cases. On ne peut qu’être sous le charme ; et principalement avec ce tome dans lequel regorgent des animaux tous plus mignons les uns que les autres.

L'auteur veut que l'on puisse presque toucher la végétation de ses dessins et sentir les odeurs de cet univers... et bien il a réussi!

L’auteur veut que l’on puisse presque toucher la végétation de ses dessins… et bien il a réussi!

L’histoire de Minuscule – Tome 3, si elle suit forcément la trame des deux précédents, n’en demeure pas moins pleine d’originalité dans la mesure où elle met l’accent sur de nouveaux personnages. On découvre ainsi principalement la ménestrel Konju, mais le récit nous offre également des scènes sur la photographie, la cuisine et même… du shopping avec Sardin ! Il y en a pour tous les goûts, c’est un fait et cela rend ce manga authentique et plein de vitalité.

Vous l’aurez compris, Takuto Kashiki est donc loin de rester figé dans un scénario linéaire : non, il emporte le lecteur dans des scènes de la vie courante, certes, mais représentées de manière si poétique et ludique que l’on ne voit pas passer le temps aux côtés de Mikochi et Hakumei. Si le second tome manquait un peu d’action, cet opus nous fait vite oublier ce souci au point de nous faire attendre la suite avec une sacrée impatience !

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.