Review

Parmi les nombreuses sorties de juin, Kurokawa nous a proposé le 4ème tome de En Scène!, cette série de danse qui avait su convaincre par son approche terre à terre de cette passion à la fois difficile et gratifiante. Une saga qui se bonifie avec le temps? Un peu… malgré une certaine redondance que l’on espère seulement passagère…

« La persévérance de Kanade n’a aucune limite »

Kanade continue son parcours et évolue de façon tout à fait classique dans le monde de la danse classique. Concentrée et appliquée, elle apprend que Sakura Kurisu, sa grande rivale mais malgré tout amie, a remporté une énorme bourse pour étudier la danse aux États Unis. Sentant le fossé entre elle et les meilleures danseuses se creuser, Kanade commence à se décourager.

Toutefois, son professeur lui apprend qu’il est important qu’elle évolue à son rythme et se fixe des objectifs à sa hauteur, tout en continuant son parcours pour devenir une danseuse professionnelle. Ainsi, Kanade se retrouve à participer aux auditions d’un spectacle et, bien que ce soit pour une position plutôt modeste, elle retrouve son enthousiasme et sa motivation ! Sera-t-elle sélectionnée pour cette nouvelle épreuve ? Et pourra-t-elle un jour rattraper Sakura, la jeune prodige ?

« Grâce et délicatesse sont au rendez-vous »

Dans ce nouveau tome, notre héroïne est confrontée à de nouveaux défis: la déception de ne décrocher qu’un rôle très mineur, suivi de la joie d’être tout de même sélectionnée pour un spectacle aux côtés de danseurs confirmés, ou encore la peur et le sentiment d’impuissance face à une blessure.

Si les diverses épreuves rencontrées par Kanade sont nombreuses et variées, on ne peut s’empêcher de commencer à ressentir une légère lassitude. Aussi complexe que puisse être l’évolution d’un danseur, une certaine routine finit par s’installer : on s’entraîne, on échoue, on se relève, on s’entraîne de nouveau, … Ainsi, le parcours de notre jeune héroïne ne fait pas exception à ce cycle.

De plus, la fin du tome, sans en révéler le contenu, est terriblement banal. On a presque l’impression que le tome a été coupé en pleine nouvelle action. Erreur de découpage ou choix étrange de l’auteur ? On en viendrait presque à se poser la question !

« Les personnages évoluent et mûrissent au fil de l’histoire « 

Au fil des tomes, l’auteure apprend à différencier de mieux en mieux ses personnages et ceux-ci possèdent désormais leur véritable personnalité graphique. De plus, comme plusieurs années s’écoulent tout au long du manga, Cuvie parvient à faire vieillir, subtilement, ses personnages. Kanade n’est en effet plus une petite fille de 8 ans, mais une jeune adolescente de 12 ans, et cela se voit clairement sur ses traits. Pour le reste, le style graphique est toujours aussi plaisant et aérien, comme on les aime.

Légèrement en deçà de ses prédécesseurs, le tome 4 de En Scène! continue de nous immerger dans le monde sans pitié de la danse. Le parcours de Kanade reste toujours agréable à suivre, mais l’on espère voir un peu de renouveau prochainement ; il serait dommage qu’une série sympathique telle que celle-ci s’essouffle aussi rapidement. C’est donc avec impatience que l’on attendra le tome 5 pour se rassurer un gros coup!

Note Globale N-Gamz: 3/5



About the Author

Amy
Amy

Gamer girl et otaku dans l’âme, j’ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j’ai lentement décroché ; et depuis, j’ai erré sur le net … Jusqu’à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu’ils vous plairont !
Random fact : je fais un délicieux brownie