Review

Les éditions Akata, toujours à l’affût de sympathiques nouveautés, ont décidé d’éditer « Don’t Worry, Be Happy! », la première oeuvre en quatre tomes de la jeune mangaka Kaori Hoshiya. Une comédie romantique bien pétillante sur fond de cursus scolaire pour un très bon Shojo dans le catalogue de cette maison d’édition en pleine expansion.

« Anzu n’a qu’une idée en tête, devenir Présidente du Lycée! »

Abandonnée par son père, la jeune Anzu vit avec sa mère dans un appartement très pauvre. Depuis toute petite, cette dernière l’encourage à travailler dur pour devenir une femme capable de gagner beaucoup d’argent histoire de ne manquer de rien. Pour accomplir cet objectif, Anzu  se constitue donc un CV parfait au fil des ans, et quoi de mieux pour étoffer celui-ci que de devenir… Présidente du Lycée !

Malheureusement, elle se fait voler la place par le beau Seiji et se retrouve « seulement » nommée Vice-Présidente. Loin de se décourager, elle entreprend alors de redoubler d’effort pour lui ravir le titre… mais c’est sans compter sur les membres du Conseil des Elèves, tous présents pour de futiles raisons et qu’il va falloir gérer, tandis que Seiji détourne peu à peu notre héroïne de son chemin vers le succès ! Va-t-elle se laisser entraîner ou saura-t-elle retourner sur la route de la gloire qui l’attend?

Avec Don’t Worry, Be Happy!, Kaori Hoshiya nous propose un graphisme parfaitement adapté à son histoire romantique sur fond d’univers scolaire. Les traits sont fins tout en restant dynamiques pour décrire les sentiments et les actions des protagonistes, et rien n’est laissé au hasard, à commencer par la minutie de la dessinatrice pour sublimer les coiffures des jeunes filles ou encore tous ces petits détails qui rendent l’environnement du lycée si vivant. Elle utilise également des trames très claires pour apporter un côté girly à ses pages, ce qui nous offre une lecture agréable et totalement dans le ton du Shojo Manga.

« Un style graphique totalement adapté au Shojo mais non dénué de détails »

Niveau scénario, même s’il reste classique avec parfois certains airs de « déjà vu », la mangaka parvient quand même à nous proposer un triangle amoureux efficace car décrit avec subtilité. De plus, toutes les petites histoires qui gravitent autour de nos deux héros se révèlent abouties et la structure narrative est parfaitement maîtrisée, le lecteur ne restant à aucun moment sur sa faim.

On constate donc l’effort de Miss Hoshiya pour se démarquer sur un thème dans lequel il est très difficile d’innover. D’ailleurs, cette lecture nous fait penser au manga de Bisco Hatori, Ouran Host Club, dans lequel une fille de condition modeste côtoie des gens fortunés et tombe amoureuse de l’un d’eux. Une référence.

Avec ce second Shojo dans leur liste, les éditions Akata misent donc avant tout sur des séries courtes et agréables à lire, avec un graphisme collant parfaitement au genre. Et pour sa première œuvre, on doit bien avouer que Kaori Hoshiya nous propose une histoire vitaminée à feuilleter pour ses scènes rigolotes et le caractère bien trempé de son héroïne. A découvrir donc!

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.