Review

Après deux premiers volumes qui nous ont littéralement enchantés ici à la rédac, notamment grâce à leur fraicheur et le côté « Grande Aventure » qui s’en dégageait, les aventures d’Asebi entament un tournant un peu plus sombre dans ce troisième tome principalement centré sur Ghramm l’Ouragan. Un choix qui aurait pu s’avérer judicieux pour donner de la consistance à un personnage trop gentillet jusqu’à présent, mais qui se révèle au final décevant en faisant stagner un récit qui nous avait pourtant conquis.

Le passé de Ghramm refait surface à mesure que son obsession pour Voldesia grandit

Le passé de Ghramm refait surface à mesure que son obsession pour Voldesia grandit

Yû et Asebi parviennent à faire fuir la redoutable androïde Dahlia, non sans quelques dommages, mais celle-ci jure de se venger rapidement ! Pendant qu’un être mystérieux répare la tueuse à Voldesia et lui donne une nouvelle mission, Ghramm profite de la faiblesse de nos deux héros pour les faire prisonnier sur son navire de guerre avec Haytt, contraint de laisser sa fille derrière lui. Le but du traître est simple : se servir de la puissance de feu d’Asebi pour atteindre Brant, la mythique capitale Voldésienne, quitte pour cela à menacer de mort les êtres auxquels elle tient, à commencer par Yû ! Fort heureusement, ce dernier profite de la confusion générale engendrée par le retour sanglant de Dahlia pour s’enfuir de sa cellule et engager un duel contre Ghramm lui-même ! Au milieu de ce chaos, deux gardiennes surpuissantes font leur apparition : les sœurs Might et Yuri, qui tentent un assaut désespéré contre l’opposante mécanique! Comme si cela ne suffisait pas, notre belle Asebi se retrouve inexorablement absorbée par une arme de destruction massive voldésienne présente sur le vaisseau: le Canon Radius !

Vous l’aurez compris, l’action prime clairement dans la seconde moitié de ce manga, avec des séquences de combat plutôt bien amenées et assez intéressantes à suivre, tandis que la première partie de ce shonen se centre principalement sur le passé de Ghramm et les raisons de son obsession à retourner à l’assaut de Brant, la capitale de Voldesia. Si on apprécie d’en apprendre plus sur lui, on regrette vraiment d’avoir perdu tout l’aspect aventure et chasse au trésor qui nous plaisait tant dans les deux opus précédents. Ici, pas de mystère à résoudre ou de monstres étranges à affronter, mais une androïde de combat déjà vue auparavant et une Asebi qui passe carrément au second plan.

Beaucoup d'action, rondement menée, mais un scénario qui stagne méchamment!

Beaucoup d’action, rondement menée, mais un scénario qui stagne méchamment!

Si l’histoire nous déçoit donc sur plusieurs points, on déplore également une certaine errance graphique en début de volume, dans le duel opposant Dahlia à Yû. Découpage bizarre, mouvements peu naturels, proportions des personnages parfois étranges, on a l’impression que Umeki Taisuke a été pris par des impératifs de temps pour boucler cette partie. Heureusement que le trait s’affine au fil des pages pour retrouver sa constance lors de l’affrontement final sur le pont du « Force », nous permettant d’admirer les jolies sœurs gardiennes en pleine action.

En résumé, ce troisième volet d’Asebi et les Aventuriers du Ciel nous laisse perplexe. Alors que l’histoire avait tout pour nous emporter très loin, elle stagne bien trop ici, empêtrée qu’elle se retrouve dans le passé pas foncièrement intéressant de Ghramm et les séquences d’action à ne plus savoir qu’en faire. Espérons vraiment que l’auteur renoue avec le côté mystérieux et l’exploration des débuts pour retrouver la voie du succès et de la fraicheur par rapport à la concurrence!

Note Globale N-Gamz: 3,5/5



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!