Review

Apparue en 1995 pour littéralement souffler d’extase visuelle les possesseurs de la PlayStation première du nom, la saga Wipeout a connu pas moins de neuf épisodes faisant vrombir leurs moteurs anti-gravités, leurs courses futuristes à 300 à l’heure et leur bande-son techno-trance déjantée sur toutes les consoles Sony. Si la qualité a souvent été au rendez-vous, on se demandait quand nous pourrions retrouver les Formules 3600 aux lignes racées sur notre chère PS4. Et bien c’est aujourd’hui chose faite et si l’on pourra tiquer sur le fait qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau jeu à part entière mais d’une compilation de Wipeout HD, Fury et 2048, le remaster offert par ce Wipeout Omega Collection risque bien de vous faire signer une nouvelle fois pour affronter les pistes les plus décoiffantes du monde au volant de vaisseaux gonflés à bloc! Un bon conseil: attachez fermement votre ceinture pour notre vidéo-test sur PlayStation 4 Pro car ça va vite… très vite!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

Bien qu’il ne s’agisse pas de vraie 4K Native contrairement à ce qui avait été annoncé au départ (il faut désactiver le motion blur pour ça), la 4K Dynamique utilisée pour ce Wipeout Omega Collection est nette et sans bavure, offrant la précision d’images nécessaire pour anticiper les virages comme il faut à 60fps constant. De plus, sur PS4 classique, le 1080p est également une réussite et le fait de pouvoir jouer en écran splitté sans perte de qualité importante impose le respect. Par contre, si les effets spéciaux ont été clairement retravaillés, de même que les vaisseaux visuellement sublimes, on regrettera que les décors conservent leur modélisation anguleuse old-gen.

Gameplay/Scénario: 17/20

Wipeout Omega Collection fait partie des jeux de courses old school, sans fioriture scénaristique ni background ultra recherché. A l’heure où les modes solo dans les softs de sports sont de plus en plus immersifs pour réellement vous mettre dans la peau du quotidien d’un pilote de course (visite des stands, contrats à négocier, concurrents avec différents niveaux d’inimitiés contre vous, etc…), cette trilogie remasterisée se contente de vous faire enchaîner les courses et les modes, certes très intéressants et variés, pour vous gaver de médailles débloquant l’accès aux épreuves suivantes. Par contre, sur le plan du gameplay une fois sur le circuit, c’est violemment jouissif! Les chicanes s’enchaînent à coups d’aérofreins à 300 à l’heure, la maniabilité est précise et le fun terriblement présent avec même un petit côté arcade lié aux bonus qui devrait mettre un sacré boxon en multi! Ça va vite, très vite et les sensations grisantes sont au rendez-vous. Tout ce qu’on demande à un Wipeout!

Bande-Son: 18/20

Avec 28 morceaux de musique techno-électro-trance mixant allègrement anciens titres et nouvelles compositions, la bande-son de Wipeout Omega Collection vous restera longtemps en tête et colle à merveille à la vitesse folle des courses et à l’univers unique du jeu. Niveau bruitages, les moteurs ont un vrombissement caractéristique que les fans reconnaîtront entre mille, et les déflagrations se montrent plus que convaincantes pour vous immerger pleinement dans l’action frénétique du soft.

Durée de vie: 17/20

26 tracés, 9 modes de jeux allant du contre-la-montre au shooter en passant par la course de prototype et pas moins de 46 véhicules pour une bonne centaine de médailles… autant dire que vous allez en avoir pour longtemps, très longtemps avec le titre! Dommage que le tout puisse s’avérer répétitif et un peu sans âme sur le long terme.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

On aurait adoré un vrai nouveau Wipeout sur Next-Gen, c’est vrai, mais en l’état des choses cette trilogie remasterisée que représente Omega Collection vaut largement l’investissement pour les fans de la saga tant le contenu s’avère conséquent, l’animation ultra fluide et le travail sur la HD/4K Dynamique convaincant malgré une modélisation des décors un peu anguleuse à notre goût. Toujours est-il qu’avec ses courses folles violemment speed à 60fps et son univers unique, Wipeout a encore de beaux jours devant lui mais s’adressera avant tout aux gamers old school qui feront fi de l’absence d’un mode carrière immersif comme on peut le retrouver chez la concurrence actuelle.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!