Review

Milestone, développeur milanais du tout récent Sébastien Loeb Rally Evo, revient sur le devant de la scène avec moins de roues cette fois-ci : deux contre quatre ! Armé d’un autre invité de talent en la personne de Valentino « The Doctor » Rossi, le studio entend bien nous démontrer qu’il maîtrise la simulation de moto mieux que personne.

Allo Doctor ?

Moto mais aussi... rallye sous l'oeil bienveillant du Doctor Rossi!

Moto mais aussi… rallye sous l’oeil bienveillant du Doctor Rossi!

Milestone n’est pas un inconnu dans le milieu du sport automobile vidéoludique puisqu’on lui doit une longue lignée de titres estampillés WRC, ainsi que la saga des MotoGP, depuis 2007 tout de même. Du coup, histoire de fêter dignement ses 20 ans d’existence à faire du « Vroum-Vroum », le studio a décidé de s’adjoindre les services de l’un des plus grands champions de deux roues de tous les temps : Valentino Rossi !

Dans Valentino Rossi The Game, tout débute par la création de votre personnage, le choix de ses vêtements et son numéro de course. Une fois ceci fait, vous entrez dans la VR Riders Academy sous la tutelle de Valentino himself, lequel va vous suivre durant vos étapes en Moto3 puis en Moto2 et enfin… en MotoGP! Le tout se verra entrecoupé de quelques épreuves qui font le plaisir du Doctor : courses de flat track, de rallye, de R1M et aussi de drift.

Des épreuves variées

Des collisions pour le moins fantaisistes et une I.A. dénuée de challenge

Des collisions pour le moins fantaisistes et une I.A. dénuée de challenge

C’est justement par le biais de toutes ses épreuves que le jeu se démarque de la concurrence, en offrant une belle variété de gameplay. Ainsi, le flat track vous propose une course terreuse et remplie de poussière, généralement en circuit ovale et opposant 4 à 8 concurrents. Le must : vous retrouverez la piste privée de Rossi, spécialement modélisée pour la cause, avec trois types d’épreuves que sont l’enduranch, un relais avec 2 pilotes, mais aussi l’americana et sa succession de courses avec élimination, et enfin le flat track classique.

A côté de cela, vous avez les courses de rallye en deux ou quatre roues totalement pompées sur le moteur de WRC. Oui, Milestone peut le faire ! Hélas, bien que cette partie aurait pu nous promettre de grandes choses, votre bécane ou votre voiture chassant beaucoup dans les virages, la reprise est trop facile et on sent bien que le gameplay se cantonne à de l’arcade sur ce point. Bon, au moins ces tracés auront l’avantage de casser la monotonie qui pourrait s’installer. Enfin, si on ne vous présentera plus le sacro-saint Drift, pour la R1M, par contre, il s’agit d’un entraînement de pilote sur des motos moins puissantes qui se révèlent plutôt plaisantes à conduire.

On n’est pas là pour rigoler !

Un mode deux joueurs en split screen! Assez rare pour être signalé!

Un mode deux joueurs en split screen! Assez rare pour être signalé!

Si vous vous imaginiez déjà en train de passer tout votre temps au flat track, détrompez-vous ! En effet, vous devrez suivre un calendrier de course très strict qui vous plongera d’emblée dans l’univers du MotoGP. Tout au long de votre carrière, vous pourrez faire progresser votre personnage avec de l’expérience gagnée sur les tracés, vous permettant d’améliorer ses capacité de freinage, de conduite, d’agilité, etc…

Bien entendu, c’est sur le circuit que se cache le cœur du soft et tout son challenge. Enfin, challenge c’est vite dit puisque l’I.A. se montre assez simpliste, les contacts avec les autres coureurs se voulant très tolérants. Vous doublerez également trop facilement vos concurrents,  ces derniers semblant sur des rails. Le must : voir un adversaire vous dépasser sans prévenir, filant au vent comme une fusée, avant de le retrouver 3 virages plus loin aussi lent qu’une 4L. Vous l’aurez compris, il y a encore de gros efforts à faire à ce niveau pour nous fournir des réactions crédibles.

Bien entendu, si le jeu s’appelle « Valentino Rossi » et non MotoGP énième du nom, c’est parce que vous le verrez partout, ce fameux « Doctor ». Vous allez donc pouvoir revivre ses exploits sur toutes ses bécanes, enfilez ses casques mythiques et essayer de battre ses chronos sur les circuits, ainsi que ceux qu’il établira encore cette année. Un vrai hommage rendu au champion et qui parlera d’emblée à ses fans! Pour conclure, citons le mode multi qui reprend le jeu solo à l’exception des courses de R1M, mais a surtout le mérite de proposer tous les championnats et, chose très rare de nos jours, s’avère jouable en local sur écran splitté !

C’est toujours le même souci avec Milestone

Bien que la réalisation du jeu soit assez propre avec des effets de lumières convaincants, un aliasing passable et un effet de vitesse immersif, on est cependant loin des ténors du genre, Project Cars et Forza en tête. Il faut croire que Milestone aura toujours du mal à proposer le niveau de détail nécessaire pour réellement nous bluffer.

Idem pour la bande-son, avec des bruits de moteurs plutôt maladroits et loin de la puissance sonore que peuvent dégager ces monstres à deux roues. Dommage car les musiques qui rythment les menus et les doublages français sont plus que corrects.

Le meilleur pilote pour le meilleur jeu ?

Soyons clairs, Milestone a sorti Valentino Rossi pour toucher son public de fans, en proposant une jolie encyclopédie vidéoludique sur les exploits du Doctor, enrobée de multiples modes de jeux et d’un habillage visuel sympathique, sans plus. En l’état et si vous possédez déjà le MotoGP précédent, l’achat est donc clairement dispensable tant le développeur peine à sortir de ses habituelles errances de réalisation graphique et sonore. Et puis sincèrement, si on commence comme ça, on aura bientôt des jeux sur Poulidor pour le vélo, Serena Williams pour le Tennis ou encore Tiger Woods pour le golf… Euh… quoi ? Comment ça c’est déjà fait ?

La Bande-Annonce

Réalisation: 13/20

On reste sur le basique que nous propose Milestone depuis quelques jeux déjà et c’est dommage. La réalisation n’est pas « moche », loin de là, mais quand on voit tourner du Project Cars ou du Forza, on se dit qu’il y a encore une sacrée marge de progression !

Gameplay/Scénario: 15/20

Ce Valentino Rossi offre une multitude de choses à faire, que ce soit en ligne, en multi local ou en solo, avec divers modes de jeux très différents les uns des autres, une belle gestion de l’expérience pour votre personnage et un bon choix de circuits et de bécanes. Seul bémol : une I.A. simpliste, sur des rails, qui ne proposera pas de réel challenge.

Bande-Son: 13/20

Le jeu livre une bande-son non envahissante dans les menus et des doublages français corrects, mais part en tête à queue sur la reproduction des bruits de moteurs des motos, bien trop « sous-puissants » par rapport à la réalité. A revoir, comme chaque année…

Durée de vie: 16/20

Une bonne durée de vie si on aligne la carrière aux côtés de Rossi et le mode en ligne. Vous aurez largement de quoi faire!

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Si vous êtes fan de courses de motos et surtout de Valentino Rossi, alors le jeu de Milestone mérite de trôner fièrement sur votre étagère, même si vous possédez déjà le MotoGP précédent. Dans le cas contraire, les soucis récurrents de la saga auront tôt fait de vous dissuader d’un nouvel achat.



About the Author

Arkamis
Arkamis
J'ai appris à connaître les jeux vidéo très tôt, grâce a mes frères, avec la NES, la Master System, et j'en passe. J'y ai découvert un univers de rêve qui, 15 ans plus tard, me réserve toujours autant de surprises et de plaisir, que ce soit rétro ou current gen