Review

Après avoir littéralement balayé sur son passage les tenors de l’Action-RPG immersif avec The Witcher III, CD Projekt entend bien nous livrer l’ultime aventure de Geralt de Riv par le biais d’un DLC d’une rare immensité : Blood and Wine ! Au menu : nouvelle région à visiter, nouvelles quêtes, nouveaux pouvoirs et surtout le sentiment de prendre part à la conclusion d’une saga qui aura définitivement marqué le monde du jeu vidéo !

Ce n’est qu’un au revoir ? Pas vraiment !

La duchesse Anna fait appel à Geralt pour débusquer une sombre créature

La duchesse Anna fait appel à Geralt pour débusquer une sombre créature

Commençons ce test par une bien triste nouvelle : c’est fini ! Oui, de l’aveu des talentueux développeurs de CD Projekt, la saga The Witcher en jeu vidéo tire définitivement sa révérence avec Blood and Wine ! Bon, ça y est, vous avez séché vos larmes ? D’autant plus qu’il y a de quoi s’extasier quand on voit le final offert par les géniteurs de l’une des meilleurs licences de RPG de tous les temps. Plongez avec nous une toute dernière fois dans le « quotidien » totalement épique du charismatique sorceleur Geralt de Riv !

Blood and Wine ne nécessite absolument pas que vous ayez fini The Witcher 3 pour vous y adonner, même si on vous le conseillera histoire de profiter de toutes les possibilités offertes par ce DLC pour booster de façon impressionnante votre personnage de haut niveau. Toujours est-il que le titre convie notre Geralt préféré à arpenter les terres fertiles et ensoleillées de Tousssaint, région bien connue des fans des romans d’Andrzej Sapkowski, réputée pour ses vignobles et la superbe Anna Henrietta, sa duchesse. Un climat qui nous change donc totalement de Velen et ses guerres incessantes. Votre mission ? Éradiquer une bête sauvage qui semble prendre plaisir à « choisir » ses victimes. Bien entendu, tout cela ne représente que les prémices d’un scénario sombre et torturé, riche en retournements de situations, et raconté avec brio par des développeurs au sommet de leur art. N’ayez pas peur, le final remplit totalement son rôle et vos choix auront un réel impact sur la suite des événements, on vous le garantit !

Du contenu à foison… pour un prix aguicheur

Des dizaines de quêtes annexes, certaines étant vraiment épiques!

Des dizaines de quêtes annexes, certaines étant vraiment épiques!

A côté de cette histoire passionnante qui justifie à elle seule l’achat de cette extension vendue moins de 30 Euros, on retrouve une avalanche de contenus destinés à vous faire passer de nombreuses heures à Toussaint, quel que soit votre niveau. Ainsi, ce sont pas moins de 90 quêtes annexes qui vous attendent, dont certaines parfois plus épiques que le scénario principal, mais aussi une quarantaine de points d’intérêts, de nouveaux plans de set de sorceleur, cent pièces d’armures inédites et personnalisables, une trentaine d’armes et une quarantaine de nouveaux monstres éparpillés sur un terrain de jeu aussi grand que les îles Skellige réunies, sans parler d’une foultitude de répliques et clins d’oeils à d’autres ténors de l’Action RPG, Dark Souls en tête (foncez lire notre news pour apprendre comment trouver votre « feu de camp » : http://n-gamz.com/2016/06/the-witcher-3-blood-and-wine-rend-hommage-a-dark-souls-avec-un-sacre-easter-egg-video/).

De nombreuses pièces déquipement supplémentaires qui feront de Geralt une machine à tuer!

De nombreuses pièces d’équipement et capacités supplémentaires feront de Geralt une vraie machine à tuer!

En ce qui concerne les hauts niveaux, vous allez trouver votre bonheur grâce au nouveau système de mutation qui vous permettra d’obtenir, moyennant des points d’XP et des mutagènes supérieurs, des compétences totalement surpuissantes tels que les coups critiques sur signes, le gel d’ennemi ou encore la capacité d’annuler la mort. Vous pourrez également vous la jouer « customisation d’intérieur » en récupérant, au gré d’une quête, un vignoble et une bâtisse à aménager et décorer de vos armes et armures. Enfin, les amoureux du Gwynt retrouveront avec plaisir un tout nouveau set issu des îles Skellige. Bref, beaucoup de contenu… et de qualité !

Plus Geralt vieillit, plus il est beau

Visuellement, ce The Witcher 3 : Blood and Wine propose un design artistique plus chatoyant que son aîné, la région de Toussaint se prêtant allègrement à de somptueux couchers de soleil sur des paysages aux teintes colorées et aguicheuses. Les modèles 3D semblent également avoir gagné en finesse, et jamais Geralt ne nous aura paru… aussi beau ! Comme quoi, prendre de l’âge a du bon. De plus, l’animation se veut un poil plus fluide que dans le titre original, histoire d’augmenter encore un peu plus, s’il en était besoin, le plaisir de voyager en compagnie de notre redoutable sorceleur.

Toussaint est visuellement sublime. Un magnifique écrin pour lultime aventure de Geralt!

Toussaint est visuellement sublime. Un magnifique écrin pour l’ultime aventure de Geralt!

La bande-son, quant à elle, se montre travaillée à l’extrême, avec des mélodies épiques, des bruitages prêts à vous glacer le sang et surtout un doublage extrêmement réussi en VF, mais encore plus en VO grâce à l’accent très particulier donné aux habitants de Toussaint.

Final inoubliable pour saga… qui l’est tout autant!

Vous l’aurez compris, hormis quelques bugs de-ci  de-là, Blood and Wine représente ni plus ni moins que la meilleure conclusion possible pour la meilleure saga d’action-rpg Dark Fantasy de ces dernières années. CD Projekt a toujours respecté ses joueurs, et cette extension le prouve avec brio, offrant à Geralt de Riv une retraite bien méritée après nous avoir tant fait rêver dans sa trilogie vidéoludique. Un must have et sans aucun doute la consécration du travail de ce qui n’était encore, il y a dix ans, qu’un « petit studio ». Autant dire que l’on attend à présent Cyberpunk 2077 avec une horrible impatience !

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous vous renvoyons au tableau de notes du test complet de The Witcher 3, disponible à cette adresse: http://n-gamz.com/video-game-review/the-witcher-iii-wild-hunt-test/

Note Globale N-Gamz.com: 19/20

Avec Blood and Wine, CD Projekt clôt avec une maestria sans précédent la trilogie The Witcher, nous conviant une dernière fois à partager la vie de Geralt de Riv, le sorceleur le plus célèbre du monde vidéoludique. Une quête principale d’une intensité rare, des missions annexes de qualité, une région inédite terriblement immersive et des ajouts de gameplay qui magnifient encore le jeu de base, voilà ce vous réserve cette extension totalement indispensable. Assurément la plus belle façon de terminer l’épopée initiée en 2007… en espérant que Cyberpunk 2077 nous emmène sur un chemin tout aussi inoubliable.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!