Review

Après Morrowind et ses champignons mythiques, Summerset et son architecture elfique, le célèbre MMO de Zenimax nous propose une virée au royaume des gros félins rois du marchandages dans sa dernière extension : Elsweyr. Vous nous connaissez, nous nous sommes empressés de nous replonger dans l’univers de The Elder Scrolls Online afin de vous donner notre avis sur ce qui vous attend dans cette nouvelle aventure.

C’est un oiseau ? C’est un avion ?

« Les Dragons font peser une lourde menace sur le monde »

Non, c’est un dragon ! Après avoir reçu une invitation à rejoindre de nouvelles contrées chaudes et lointaines, Elsweyr nous plonge immédiatement dans l’action ! Comme ses prédécesseurs, ce nouvel arc narratif ne nécessite aucun prérequis: nouveau personnage, même novice complet de TESO, tout est accessible et le level scaling permet au joueur d’évoluer dans un environnement à son niveau. N’ayez donc point peur de vous aventurer en terre khajiit !

Après quelques leçons pour se remettre dans le bain en compagnie d’un sensei poilu à grandes quenottes, la sérénité des lieux va être mise à mal par une grosse bestiole ailée qui a tendance à transformer en brochette quiconque se dresse sur son chemin. Et oui, les dragons sont de retour, et vous allez devoir faire face à ce nouveau mal afin d’éviter que les terres sacrées de nos gros minous ne finissent carbonisées.

Cha-chauffe !

« Le nécromant apporte un peu de fraîcheur au gameplay »

Pas forcément besoin de nos dragons pour l’aridité du décor d’ailleurs, puisque Elsweyr nous emmène dans des décors prenant place dans le désert. Il faudra compter une vingtaine d’heures pour venir à bout de la trame principale, une grosse trentaine avec les quêtes secondaires, et bien plus si vous êtes un fana de l’exploration et de la contemplation. On aurait donc pu craindre que l’environnement désertique nous lasse rapidement mais c’était sans compter sur le talent du studio qui parvient toujours à nous en mettre plein la vue en nous proposant une diversité agréable et des panoramas de toutes beauté brillant par une direction artistique de haute volée.

Ainsi, entre flore recherchée et architecture nous plongeant dans l’ambiance des temples à la sauce Angkor Vat, Zenimax nous emmène une fois de plus dans une promenade visuelle agréable malgré les limites imposées par le moteur de ce MMO toujours plus RPG que massivement multijoueurs. En effet, les développeurs n’ont pas pris de risques pour cette nouvelles extension en nous proposant un contenu qu’ils maîtrisent mais sans surprises. Cependant, après nous avoir laissé sans nouvelle classe avec Summerset, Elsweyr nous propose au moins le nécromancien, proche du mage mais s’en détachant suffisamment pour offrir un gameplay complètement nouveau basé sur les cadavres laissés sur le terrain.

Des ronrons de plaisir ?

Entendons-nous bien, Elsweyr ne révolutionne en rien TESO ! Il apporte un contenu certes tout neuf, et de très belle qualité, sur des mécaniques que l’on maîtrise désormais mais qui auraient pu être un poil dépoussiérées. Malgré l’ajout de la nouvelle classe, plaisante à jouer, pas de changement drastique au menu de cette extension. La promenade visuelle et auditive dans l’univers des khajiits est d’une qualité indéniable, mais on aimerait voir Zenimax sortir un peu de sa zone de confort en parvenant à nous faire vibrer en plus du dépaysement déjà proposé. Elsweyr demeure donc une agréable extension qui ravira les fanas du lore des Elders Scrolls tout en restant accessible pour les non initiés. Un bon crû, qui aurait pu prendre un peu plus de risques pour réellement se détacher du lot.

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes. Vous pourrez retrouver ce dernier dans le test du jeu complet en cliquant ici.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Simple d’accès, conséquente en contenu et efficace dans ses mécaniques de jeu, voilà comment on pourrait résumer cette extension Elsweyr pour The Elder Scrolls Online. Néanmoins, malgré l’ajout d’une classe supplémentaire et une direction artistique convaincante, Bethesda reste un peu trop sur ses acquis et ne bouleverse pas assez son titre pour faire sortir Elsweyr du lot des DLC. Une très bonne extension, à laquelle il manque un peu d’originalité pour réellement briller!



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !