Review

Presque un an après la sortie plutôt controversée sur Next-Gen et PC (oublions la version 360…) de The Crew, le MMO de course automobile d’Ubisoft s’en sort plutôt bien avec pas moins de 3 millions de joueurs connectés, une map gigantesque et un choix de véhicules plutôt sympathique. Histoire de conserver cette base plutôt confortable de gamers, les développeurs d’Ivory Tower ont sorti tout récemment une grosse extension pour leur bébé : Wild Run. Le but ? Faire plaisir aux fans en écoutant leurs revendications et en apportant un peu de fraîcheur au gameplay… ainsi qu’une jolie mise à niveau graphique ! Allez, on peut vous le dire tout de go à présent qu’on l’a longuement testé : Wild Run, ça envoie du lourd !

Des améliorations gratuites ?

Première grosse innovation de Wild Run? L'amélioration graphique of course!

Première grosse innovation de Wild Run? L’amélioration graphique of course!

Nous ne vous ferons pas l’affront de vous rappeler les mécaniques de gameplay de The Crew et son scénario, notre test complet et le vidéo-test associé, disponibles à cette adresse : http://n-gamz.com/video-game-review/the-crew-test-et-video-test/, sont là pour ça. Intéressons-nous donc plutôt au contenu de cette première extension, qui propose une multitude de nouveautés suite aux nombreux retours des joueurs. Tout d’abord, pas mal d’entre eux se plaignaient d’une conduite parfois trop hasardeuse des bolides. Bonne nouvelle, Ubisoft les a entendus et le gameplay est bien plus souple et intuitif, offrant des comportements de véhicules plus réalistes qui seront d’ailleurs implantés automatiquement dans le jeu de base, même sans acheter Wild Run !

Hormis cet ajustement de maniabilité pour un meilleur ressenti des différentes surfaces de parcours, Wild Run se permet également un petit lifting graphique, avec une distance d’affichage considérablement augmentée, des effets de lumière et climatiques revisités, et des textures retravaillées pour un résultat enfin digne de la Next-Gen. Comme pour le gameplay, ces améliorations techniques profiteront à tous, sans passer à la caisse pour acquérir l’extension !

« Quand on arrive en Monster Truck, tout le monde change de trottoir! »

Les Monster Trucks apportent un côté bien déjanté au soft

Les Monster Trucks apportent un côté bien déjanté au soft

Passée cette modernisation esthétique, Wild Run nous apporte surtout de grosses innovations en termes de véhicules et de modes de jeu. On commence d’ailleurs avec le Monster Truck, très impressionnant à conduire en milieu urbain, mais qui trouvera clairement son utilité dans les parcs acrobatique puisque vous pourrez y contrôler le monstre dans les airs pour réaliser des figures et collecter des bonus à travers pipes, loopings et tout ce qui peut vous mettre la tête à l’envers. Adieu Tony Hawk et sa planche, on passe au niveau supérieur avec Wild Run et ses Monsters Trucks !

Viennent ensuite les Dragsters qui devraient rappeler d’excellents souvenirs aux amoureux de NFS Underground et de son épreuve « Drag », dans laquelle vous deviez parcourir une certaine distance en passant au bon moment vos vitesses pour exploser le chrono. Ici, le concept est le même, à ceci près qu’on y ajoute le Burn du démarrage histoire d’avoir une bonne chaleur de pneus pour la suite du tracé. L’impression de vitesse est saisissante puisque vous serez parfois lancé à plus de 500km/h ! Attention d’ailleurs à la stabilité de votre véhicule et aux obstacles qui pourraient surgir sur la route ! En effet, n’oubliez pas que la circulation n’est pas fermée… on est classe ou on ne l’est pas !

En courses de Dragsters, l'impression de vitesse est saisissante

En courses de Dragsters, l’impression de vitesse est saisissante

Enfin, la dernière épreuve novatrice de ce Wild Run n’est rien d’autre que le Drift, littéralement réclamé à corps et à cris par la Communauté des joueurs. Pour les novices, sachez que vous devrez effectuer des glissades dans des virages serrés afin de gagner un maximum de points. Les maîtres-mots ? Ne pas faire de tête à queue et ne pas tourner trop fort… ou pas assez ! Trouver le juste milieu est donc essentiel pour voir votre score grimper grâce à votre multiplicateur. Et c’est loin d’être une mince affaire, croyez-moi ! Exit l’époque royale des NFS où votre compteur s’évaluait facilement en millions de points en seulement quelques courbes négociées ! Ici, il va falloir batailler dur pour maîtriser l’art subtil du crissement de pneu et de la gestion des directions sans perdre le contrôle de votre bolide !

Summit : le summum du fun motorisé ?

Exit l'histoire de vengeance et place à un festival motorisé de fous furieux!

Exit l’histoire de vengeance et place à un festival motorisé de fous furieux!

Niveau scénario, pas besoin de finir The Crew pour avoir accès à l’histoire de cette extension qui vous emmène directement au Summit, un festival rassemblant des fans de sport automobile, un peu à la façon de Forza Horizon. On oublie donc le driver infiltré voulant venger la mort de son frère tué par un ripou et on dit bonjour au fun à base de grosses cylindrées en pleine fiesta motorisée… à la Death Valley! Votre objectif sera simple : explosez les autres concurrents durant de nombreux événements communautaires rassemblant plusieurs épreuves de Monsters Trucks, dragster, ou voitures conçues pour le drift, en solo… ou avec votre Crew ! Et le petit plus en prime ? Vous pourrez créer vos propres courses !

On termine ce tour d’horizon des nouveautés de Wild Run par un ajout plutôt remarqué. En effet, après DriveClub, c’est au tour The Crew d’accueillir les motos et il faut bien avouer… que c’est la classe ! A vous les kilomètres de bitume en wheeling, frôlant la carrosserie des simples usagers de la route. Les sensations en deux roues sont excellentes, à ce titre, et la vitesse d’animation nous immerge vraiment bien dans la conduite de ces bolides aérodynamiques. Seul bémol: le nombre des engins reste maigre avec seulement 7 bécanes.

Une vraie (et bonne) extension

En conclusion, s’il n’est pas évident de garder la tête hors de l’eau pour un MMO de course sur le long terme, Ubisoft parvient pourtant, avec Wild Run, à offrir une seconde jeunesse à The Crew pour fêter son première anniversaire ! Un bien bel écrin, excessivement fun, varié et complet, qui laisse présager de très bonnes choses pour la suite. On prendra ainsi beaucoup de plaisir à retourner dans l’univers mécanique imaginé par Ivory Tower et à participer au déjanté Summit, même si on restera attentif à la suite des événements pour ce titre unique en son genre sur consoles.

La Bande-Annonce

Réalisation: 16/20

Le jeu de base voit sa physique des véhicules améliorée, sa distance d’affichage décuplée et ses effets de lumière et climatiques retravaillés pour un rendu bien plus réaliste, le tout totalement gratuitement. L’extension en elle-même, bien qu’elle n’offre pas de nouvelles régions à proprement parler, nous livre des Monster Trucks et des parcs acrobatiques très bien modélisés ainsi qu’un festival motorisé à l’ambiance visuelle immersive.

Gameplay/Scénario: 15/20

Ubisoft a repensé la conduite des véhicules pour des sensations plus proches de la réalité, surtout lors des changements de surface au sol, ce qui nous redonne clairement le goût d’explorer à nouveau certaines zones bien connues. Les Monsters Trucks et les courses de Dragsters apportent un peu d’air frais (et fun) à l’ensemble tandis que l’éditeur de course renforce l’aspect communautaire du soft. Niveau scénario, adieu ripoux et flic infiltré et bonjour au Summit dans un esprit qui ressemble énormément à Forza Horizon.

Bande-Son: 15/20

Certes, on conserve les bonnes vieilles radios du jeu originel, qui sont toujours aussi plaisantes à écouter, mais on aurait aimé un peu plus de nouveauté dans la B.O. Niveau doublages et bruitages, ce Wild Run reste dans la droite lignée de The Crew : propre, travaillé et tout en français.

Durée de vie: 17/20

Avec toutes les nouvelles pièces à débloquer dans cette extension, les nouveaux défis, le mode d’édition de course, l’aspect communautaire revisité et les sensations inédites, la durée de vie de Wild Run est vraiment conséquente. De plus, les événements hebdomadaires vous occuperont un bon paquet d’heures en plus si vous voulez essayer d’intégrer le top des meilleurs joueurs mondiaux.

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

Wild Run est clairement une extension réussie, qui ramène de la vie dans le MMO de course d’Ubisoft avec une belle refonte graphique, un gameplay remanié pour de meilleures sensations et des épreuves bien plus déjantées que dans le jeu de base. Si on déplorera le faible nombre de motos, on se montrera très enthousiaste par l’ajout des Monsters Trucks et l’éditeur de circuit qui devrait dynamiser la communauté autour de ce soft sans réel concurrent actuellement sur consoles. Espérons que la suite soit tout aussi intéressante !



About the Author

Arkamis
Arkamis

J’ai appris à connaître les jeux vidéo très tôt, grâce a mes frères, avec la NES, la Master System, et j’en passe. J’y ai découvert un univers de rêve qui, 15 ans plus tard, me réserve toujours autant de surprises et de plaisir, que ce soit rétro ou current gen