Review

Une fois n’est pas coutume, place à un Vidéo-Test sur… PlayStation Vita! Et oui, la petite portable de Sony accueille Romancing SaGa 3, RPG développé par Square Enix, qui n’est autre qu’un portage HD du soft éponyme paru uniquement sur Super Famicom en 1995. Vendu pas moins de 31,99€, soit un prix colossal pour ce type de Remaster, le jeu situe son action dans un monde qui voit passer, tous les 300 ans, une malédiction ne laissant plus qu’un seul nouveau-né en vie, ce dernier pouvant se transformer en surpuissante entité diabolique, semant le chaos sur la planète, ou en créature bénéfique pour protéger tous les êtres vivants. Nous sommes justement dans l’année de cette malédiction et c’est dans la peau de l’un des 8 personnages de départ, aux destins radicalement différents, que vous allez parcourir le soft! Une bonne replay value donc, mais de quoi justifier un prix aussi énorme?

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 13/20

Si on ne peut que saluer le respect du matériau visuel d’origine pour ce portage, comment ne pas trouver le tout relativement « paresseux » pour un soft qui date de 1995 quand même. On aurait aimé plus de travail graphique, moins de pixélisation, des effets de lumière plus travaillés et, pourquoi pas vu que le style s’y serait prêté à merveille: un lifting graphique s’inspirant du magnifique Octopath Traveler pour sa représentation.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario de Romancin SaGa 3 peut se vivre à travers 8 points de vue différents pour autant de personnages parfois diamétralement opposés, à sélectionner en début de partie. Le tout s’avère très agréable à suivre même si les quêtes annexes parviendront parfois à perdre le joueur. Mention spéciale, par contre, au récit additionnel et à la possibilité de faire un New Game + pour découvrir le soft de façon plus confortable. Niveau gameplay, c’est du SaGa pur et dur, autrement dit une structure extrêmement ouverte en termes d’exploration dès le début du jeu, et surtout un système de combat qui récompense l’utilisation des armes par l’obtention de compétences, vous permettant de faire quasiment ce que vous voulez en termes de customisation de héros. Certains trouveront ça trop nébuleux et hasardeux par rapport au classique système de montée d’XP des autres J-RPG, mais nous on aime énormément.

Bande-Son: 16/20

Les superbes compositions de Kenji Ito flattent les oreilles et leur remasterisation force le respect, tandis que les bruitages font le job. Par contre, on aurait aimé quelques digitalisations vocales pour donner plus de vie aux combats et surtout… une traduction française vu le prix pratiqué! En effet, le soft n’est disponible qu’en anglais.

Durée de vie/prix: 05/20

Si la durée de vie de Romancing SaGa 3 est colossale grâce à ses 8 personnages et son mode New Game +, on ne peut clairement pas cautionner un prix aussi scandaleux pour un jeu datant de 1995 et proposant un lifting graphique bien trop léger. C’est bien simple: le titre se paie même le luxe d’être plus cher que l’excellent SaGa Scarlet Grace Ambitions, bien plus dans l’air du temps et qui, lui, justifie largement son prix (retrouver notre vidéo-test ici)! Une note sanction donc car proposer à 31,99€ ce J-RPG de l’ère 16 bits est une pure arnaque!

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

Avec son remaster graphique simpliste mais respectueux du matériau d’origine, ses fabuleuses musiques créées par Kenji Ito, sa durée de vie colossale grâce à ses 8 personnages, son énorme liberté d’action dès le début et son système de combat plutôt original bien que parfois hasardeux, Romancing SaGa 3 avait toutes les cartes en main pour vous donner des heures de plaisir sur PlayStation Vita et faire revivre la nostalgie de l’âge d’or des RPG 16bits. Hélas, son prix totalement incompréhensible de 31,99€, son manque flagrant de nouveautés (Un récit additionnel nommé « Le Piège du Dragon » et un New Game +) et son absence totale de traduction française plombent fortement les innombrables qualités du soft, d’où notre note sanction de 12/20 pour un jeu de rôle qui avait pourtant fait les heures de gloire de la Super Nes au Japon. Si vous voulez mettre 30€ dans un SaGa qui les vaille, foncez sur Scarlet Grace Ambitions sur Switch!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!