Review

Dans le vaste monde du jeu vidéo, le marché du Tactical RPG est très large et contient de très nombreuses perles. Il n’est donc pas toujours évident pour un nouveau venu de s’y faire une place et de convaincre un public souvent difficile à surprendre. Le studio SideQuest a pourtant accompli cet exploit il y a déjà presque 4 ans, en sortant Rainbow Moon sur Playstation 3 (le test en cliquant ici). Suite à ce succès, le jeu s’est vu porter sur Vita l’année suivante tandis que le développeur avait déjà en tête une suite, Rainbow Skies, pour fin 2016 sur de nombreuses consoles. Seulement voilà, quoi de mieux pour bien préparer son public à la sortie de ce nouvel opus qu’une petite piqûre de rappel… sur Next-Gen ! Place donc à Rainbow Moon version Playstation 4, un bon moyen de se rafraîchir la mémoire !

Un simple sort maléfique et… tout part en cacahuète !

Un monde inconnu pour une longue aventure!

Un monde inconnu pour une longue aventure!

Notre héros, Baldren, que vous pourrez renommer comme il vous plaira par la suite (je vous propose par exemple Lancelot-le-Borgne ou encore Magicarpe), est le protagoniste de l’aventure offerte par Rainbow Moon. Chevalier sans peur et sans reproche, son objectif est de battre son ennemi juré, Namoris, en duel. Une nuit, dans des bois sombres et réputés pour être dangereux, les deux se sont donné rendez-vous pour mettre fin à leur querelle. Malgré les circonstances plutôt inquiétantes, c’est confiant que Baldren se rend au lieu prévu … lorsqu’il se trouve soudain devant un énorme portail inter-dimensionnel. Ni une ni deux, Namoris, avec un petit rire sardonique, lui lance un sort qui le propulse dans la faille ! Comme quoi, on ne peut vraiment jamais faire confiance à son pire ennemi… et encore moins quand il s’agit d’un mage maléfique.

Baldren se retrouve donc en plein cœur du monde de Rainbow Moon. Manque de chance, le portail par lequel il est passé a également laissé entrer un nombre impressionnant de monstres, envahissant ces terres auparavant si paisibles. Pour rentrer chez lui et débarrasser Rainbow Moon de ces horribles créatures, vous devrez reconstituer un sceptre magique en rassemblant sept artefacts disséminés dans de nombreux donjons. L’aventure vous appelle !

A l’attaque !

Un Tactical-RPG classique mais très intéressant

Un Tactical RPG certes classique mais réellement intéressant

Rainbow Moon se présente sous la forme d’un RPG tactique on ne peut plus classique. Vous alternerez ainsi entre phases d’exploration et phases de combat. La progression est, du moins au début, linéaire et manque un peu de rythme. Vos objectifs seront clairs et, en général, la map ne vous laissera pas l’occasion d’aller ailleurs que là où votre quête se déroule. On a un peu l’impression d’être pris par la main ; ce qui pourrait mettre en confiance les joueurs les moins à l’aise, certes, mais frustrer un peu les pro des Tactical RPG.

Les combats, quant à eux, seront nombreux durant votre aventure et vous seront bien évidemment nécessaires pour faire évoluer vos personnages. Ils se déroulent au tour par tour en vous faisant évoluer sur un plateau de type échiquier. Petite particularité : en améliorant vos capacités, vous pourrez booster la vitesse de vos personnages et donc… jouer plus d’une fois par tour ! Notons également qu’au départ, votre seul unité sera Baldren, le côté « tactique » des combats sera donc peu présent, voire même carrément abstrait. Vos stratégies pourront heureusement se mettre en place lorsque plusieurs personnages accepteront de faire partie de votre équipe.

Le niveau de difficulté est réglable une fois au début du jeu ; attention à votre choix, il ne sera plus possible de le changer par la suite. De fait, vous pouvez facilement adapter le soft à votre envie et vos compétences; que vous souhaitiez une aventure douce et sans encombre ou un véritable challenge à relever, tout est permis. Ajoutons tout de même que Rainbow Moon souffre de quelques pics de difficulté incompréhensibles qui vous donneront parfois du mal, vous obligeant à passer par la phase de leveling classique afin de surmonter ces obstacles un peu trop élevés.

Réfléchir avant d’agir

Une équipe variée et qui propose des jobs très efficaces

Une équipe variée et qui propose des jobs très efficaces

Au fur et à mesure que vous formerez votre groupe de guerriers, vous pourrez attribuer à chacun de vos personnages un rôle bien précis, qu’il est préférable de choisir en fonction des capacités propres de votre unité. Cela vous débloquera bien entendu les habituels sorts et autres techniques spéciales inhérentes au genre. De plus, chaque combattant, qu’il soit ami ou ennemi, possède un type d’arme qui sera plus efficace ou plus vulnérable face à d’autres types. Ainsi, lorsque vous devrez affronter un adversaire particulièrement coriace, faites bien attention à organiser votre équipe à votre avantage.

En plus du sacro-saint level up, il existe une autre façon pratique et efficace de booster les caractéristiques de vos héros : les Pierres Rainbow ! Acquises durant vos combats, elles vous permettront d’augmenter vos différentes capacités passives telles que l’attaque, la défense, la vitesse, la chance ou encore les points de vie et de magie. Allez, je vous donne une petite astuce : améliorez d’entrée de jeu votre force et votre vitesse, afin d’être plus efficace en combat et pouvoir évoluer plus rapidement. Occupez-vous ensuite des autres stats.

Un air de famille avec… Clash of Clans !

A l’ère des jeux mobiles, Rainbow Moon pourrait, graphiquement et au premier abord, clairement passer pour l’un d’eux. Le design est propre, certes, mais très simpliste; certains ne comprendront d’ailleurs pas l’intérêt de porter un tel jeu sur Playstation 4 sans un gros rehaussement visuel. Cependant, les fans de Tactical RPG savent qu’il ne faut pas juger un titre nécessairement sur sa réalisation, et malgré que le début du jeu s’avère plutôt lent et linéaire, Rainbow Moon prouve clairement toute sa valeur sur la longueur, avec une aventure riche en péripéties.

Graphiquement, ce portage Next-Gen d'un jeu vieux de 4 ans fait pâle figure actuellement

Graphiquement, ce portage Next-Gen d’un jeu vieux de quasiment 4 ans fait pâle figure

Bon, s’il faut vraiment en venir aux graphismes, il est clair que les amateurs de 3D époustouflante risquent de tomber sur un os. En effet, si l’action in-game simpliste reste jolie à regarder, sans plus, on regrette vraiment le manque de travail sur les cinématiques. On imagine bien que les développeurs aient pris le parti d’opter pour des animations plutôt stylisées, mais elles sont en sous-nombre et au final on se dit que des séquences animées plus poussées auraient sans nul doute apporté une valeur ajoutée à l’expérience vidéo-ludique offerte par Rainbow Six, tout en maximisant son degré d’immersion. Heureusement que la bande-son, quant à elle, sied à merveille à l’univers du jeu, les mélodies se montrant plus qu’agréables à écouter.

Portage justifié ?

Comme précisé dans l’introduction, Rainbow Moon est à la base un soft conçu sur Playstation 3, il y a déjà quasiment 4 ans de cela. Ce portage sur Playstation 4 sent donc le réchauffé puisqu’il ne comporte que peu de différences par rapport à son prédécesseur, hormis des temps de chargement optimisés, une résolution légèrement supérieure et des dialogues améliorés. Du coup, à moins d’être un fan hardcore de la série, si vous possédez déjà le jeu sur PS3, l’achat de cette version Next-Gen est carrément dispensable. Par contre, si vous êtes passé à côté du titre et que vous aimez les Tactical, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure du Studio SideQuest… avant la sortie de l’attendu Rainbow Skies qui devrait, lui, profiter de la puissance des consoles nouvelle génération !

La bande-annonce

Réalisation: 12/20

Un peu trop proche d’un jeu mobile dans sa réalisation, Rainbow Moon ne possède peut-être pas assez d’identité artistique pour se retrouver sur Playstation 4. Les phases in-game très simples mais efficaces ne sont visuellement pas gênantes, on s’y habitue même rapidement, mais on regrette par contre les cinématiques trop épurées. Effet de style un peu manqué ou envie assumée de faire au plus facile ; le choix du studio n’a sans doute pas été le plus judicieux.

Gameplay/Scénario: 14/20

De facture tout à fait classique pour un Tactical-RPG, Rainbow Moon n’en est pas moins efficace. Le gameplay est facile à prendre en main, et de très nombreux tutoriels seront là pour vous aiguiller si un aspect du jeu devait vous poser problème. Le scénario, quant à lui, est basique mais ne souffre d’aucune faiblesse particulière ; c’est un bon support pour l’aventure proposée par le soft.

Bande-Son: 17/20

Rainbow Moon jouit d’une très jolie bande son. Les musiques, travaillées, sont de vraies petites perles à écouter, même en dehors du jeu. Pour ce qui est des dialogues, les différents personnages non joueurs que vous croiserez s’expriment avec un simple son ou une phrase très courte. Ces choix sont judicieux et conviennent parfaitement au jeu.

Durée de vie: 17/20

Le gros point fort d’un Tactical RPG se doit d’être sa durée de vie ! Des péripéties à répétition, des missions nombreuses et parfois longues à terminer ; voilà ce que l’on attend de ce type de jeu. Et c’est un pari réussi pour Rainbow Moon qui saura justifier sa valeur par son contenu plus qu’appréciable.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Rainbow Moon était un bon jeu lors de sa sortie, il y a presque 4 ans, et reste toujours un bon jeu. Il souffre malheureusement aujourd’hui de la comparaison avec des titres plus récents et aux graphismes plus poussés. Cette version PS4 ne semblera donc pas vraiment justifiée si vous possédez déjà le soft sur PS3 ou Vita, au vu du peu d’améliorations incorporées par les développeurs. Par contre, si vous n’avez pas encore essayé cette aventure et que vous êtes adepte du genre, deux options s’offrent à vous : investir dans l’opus PS3 pour un prix dérisoire, ou dépenser un peu plus pour ce portage Next-Gen quasiment identique. Quoiqu’il en soit, Rainbow Moon possède de nombreuses qualités à côté desquelles un fan de Tactical RPG ne devrait pas passer !



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie