Review

Plantons le décor : vous avez invité vos amis pour une soirée raclette car c’est de saison, vous sortez vos jeux de plateaux et hop, vous avez la recette d’un moment convivial et fun. Et bien Sony lui, il vous propose de changer un peu la donne et d’y mêler votre passion du jeu vidéo. Le souci, c’est qu’une manette par personne, ça coûte! Du coup, le géant nippon a médité sur le problème et a trouvé une solution idéale: le PlayLink et sa jouabilité… smartphone! N-Gamz s’est penché sur le concept au travers de trois titres bien distincts, Hidden Agenda, Knowledge is Power et Singstar Celebration, pour vous délivrer son avis sur cette petite révolution des soirées entre potes! 

Bon alors, c’est quoi le PlayLink ? Et bien ce sont des jeux multijoueurs qui exploitent les smartphones pour remplacer nos manettes traditionnelles, le tout avec comme socle commun cette bonne vieille PlayStation 4. Il suffit donc de télécharger les applications liées aux softs disponibles et de les lancer en parallèle au jeu qui tourne sur votre console, tout en étant connecté au même réseau wifi que cette dernière. Simple, isn’t it ? C’est ainsi que chaque joueur se retrouve avec une « manette » qui lui permet d’interagir de façon complètement intuitive avec les autres. Une démonstration étant plus aisée à comprendre qu’un long discours, nous avons pu tester trois softs proposés par Sony et exploitant cette nouvelle fonctionnalité, alors place à notre avis qui sera, comme toujours… sans concessions!

Hidden Agenda

« Une enquête sombre avec une réalisation digne d’Until Dawn »

Si une bonne partie des titres PlayLink sont plutôt colorés et drôles, Hidden Agenda quitte carrément ce registre, nous prouvant que Sony peut exploiter sa nouvelle technologie pour des softs beaucoup plus complexes, ambitieux et aboutis, dans une ambiance autrement plus dark.

Ainsi, Hidden Agenda propose aux joueurs une aventure commune dans laquelle chacun aura un objectif particulier, à savoir: résoudre une enquête sombre et difficile ou mieux, incorporer le monde des vilains méchants qui viendront pourrir les recherches de leurs potes restés dans le camp de la loi et de l’ordre.

Nous nous retrouvons donc plongé 5 ans après l’arrestation et la condamnation à mort du « Piégeur », un tueur en série qui a pris l’habitude de littéralement « piéger » ses victimes pour décimer les agents intervenant sur ses scènes de crime. Les joueurs se retrouvent donc à incarner de multiples protagonistes dans différentes phases de l’enquête : interrogatoires, interactions avec les collègues, recherches d’indices, QTE pour se sortir d’une situation qui ne fleure rien de bon… tout est pensé de façon intelligente pour que les gamers ne se cantonnent pas à un gameplay bête et méchant via leurs smartphones. Ces derniers se retrouvent d’ailleurs transformés en véritables outils de travail puisque l’on trouve dans l’application un rappel des événements de même qu’un bloc note qui retrace les décisions, les choix, les interactions et leurs conséquences sur les divers protagonistes.

« L’application smartphone est ultra intuitive »

Cerise sur le gâteau, l’application est visuellement soignée, totalement dans l’ambiance du soft qui défile sous vos yeux et se veut hyper intuitive bien que, par rapport aux autres titres de la gamme PlayLink, il vous faudra quand même un petit temps d’adaptation histoire de maîtriser le tout.

En ce qui concerne le jeu pur, Hidden Agenda jouit d’une très bonne qualité et rappellera l’ambiance si particulière et les animations des protagonistes d’Until Dawn avec un acting convaincant, une voxographie au point et une réalisation globale d’excellente facture. Pour tout dire, même sans l’attrait du PlayLink, le titre serait bon.

Mais au final, ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le multijoueur proposé par Sony pour son jeu d’enquête est ultra diversifié et fonctionne à merveille. Alors oui, les petits quizz auxquels on s’attendait avec le PlayLink sont bien présents dans la gamme de softs du système, mais Hidden Agenda nous démontre que le papa de la PlayStation peut aussi nous livrer des titres beaucoup plus matures, poussés et malsains qui placent son nouveau concept de gaming smartphone communautaire dans une toute autre dimension. Un pari osé, risqué mais largement remporté !

La bande-annonce

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Knowledge is Power

« Un quizz varié et bardé de bonus! »

Que serait une soirée entre potes sans un ersatz de Trivial Pursuit histoire de montrer qui est le patron de la culture générale, le tout dans une ambiance bon enfant ? Knowledge is Power vous propose justement un jeu de questions ciblant à peu près tous les thèmes possibles et imaginables : histoire, science, dessin animé, art… tout est là pour permettre à chacun de s’éclater. Les joueurs derrière leurs smartphones vont donc se créer un avatar, se prendre en selfie avec un filtre correspondant à leur personnage avant de choisir la bonne réponse plus rapidement que leurs camarades de jeu. Simple et efficace.

Se greffent à tout cela un système de malus que l’on inflige à ses potes : gel des réponses, bombes qui explosent si on les touche, bestioles venant manger des lettres sur les choix possibles… tout est possible pour gêner dans la bonne humeur les autres joueurs. Le PlayLink est donc ultra bien exploité, il ne nuit aucunement à l’expérience commune sur grand écran et démarque bien les phases « tous ensemble » de celles plus personnelles sur son smartphone. La réalisation esthétique du soft se veut, de son côté, colorée, mignonnette et marrante, collant ainsi avec les principes et mécaniques du quizz. Une charmante réussite pour des heures de fun à plusieurs.

La bande-annonce

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Singstar Celebration

« Un concept inchangé depuis 2004 et peu de hits gratuits »

Singstar est une licence bien connue des aficionados de karaoké, débutée en 2004 sur PlayStation 2. Aujourd’hui, elle revient sur nos PS4 avec la fonctionnalité PlayLink qui transforme carrément vos smartphones en micros. Malheureusement tout cela se résume à une application très sommaire, très froide, qui ne propose que de se connecter à la cession de jeu et vous placarde un bien vilain micro sur votre écran, sans plus.

Le jeu en lui même fait dans le sobre visuellement parlant et n’offre malheureusement que peu de titres sur lesquels donner de la voix, parmi lesquels peu de gros hits sympas, bien que je concède qu’il ne s’agisse ici que d’une question de goût. Du coup, pour trouver de quoi étancher sa soif de tubes, il va falloir s’orienter sur le shop online et sortir la carte bleue, ce qui est bien moins marrant. Hormis ça, le concept reste le même depuis le début: chanter en faisant attention à caler sa voix sur des barres de tonalité qui exigent un certain niveau de justesse, tout en suivant les paroles qui défilent. Rien de bien révolutionnaire pour ce Singstar Celebration que l’on aurait voulu plus riche en contenu et un peu plus fou graphiquement.

La bande-annonce

Note Globale N-Gamz.com: 10/20

 



About the Author

LadyDisturbed

Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance… voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l’écriture de fan fiction m’occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !