Review

L’éditeur Bandai Namco et le studio CyberConnect 2 nous invitent à replonger dans l’univers de Masashi Kishimoto et de notre trépidant et dynamique Naruto Uzumaki avec Revolution, le nouvel opus de la saga Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm. Au menu : encore et toujours plus de ninjas, de baston, de genjutsu, senjutsu  et de modes de jeu, tous aussi passionnants les uns que les autres d’après les développeurs. Les fans qui attendaient cette sortie avec impatience vont-ils être satisfaits, surtout après avoir vu l’incroyable vidéo d’introduction ? Les quelques nouveautés apportées sur cette version peuvent-elles faire pencher la balance ? Gageons que l’avis pourrait être mitigé…

Un ninja orange ? Et la discrétion dans tout ça ?

Un nombre de personnages tout bonnement hallucinant, malgré de nombreuses itérations du même héros

Nul besoin de vous présenter le scénario de Naruto, vous le connaissez tous par cœur et cela fait plusieurs années que sa suite, Shippuden, hante nos salons et nos consoles. Alors autant entrer tout de suite dans le vif du sujet, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm : Revolution (NSUNSR) est clairement un jeu de baston pensé pour les fans, et encore : certains risquent de ne le trouver que d’un « bon » niveau, sans dépasser l’excellence. Point positif : le titre dévoile un roster impressionnant d’une centaine de personnages, avec pour certains de nouvelles formes tandis que d’autres sont de bien jolies découvertes dans la saga, comme par exemple, la mère de Naruto, Kushina Uzumaki. On trouve également une bonne quantité d’arènes avec des univers bien distincts. Hélas, comme pour le spin-off « Generation », ce Naruto a troqué son côté aventure, à savoir le mode histoire qui retraçait les péripéties du manga, le tout enrobé de somptueuses cinématiques utilisant le moteur du jeu, pour une vision bien plus orientée baston-tournoi. De quoi refroidir certains fans, mais pas les adeptes du combat pur.

Le mode Escapade vous permet d'assister à la création de l'Akatsuki

Au niveau des modes de jeu, vous en trouverez pas moins de 4 dans cet épisode, à savoir : le Ninja World Tournement, qui est la nouvelle vision du mode scénario en solo. Un monde « ouvert » mais qui ne ressemble en rien aux précédents jeux puisqu’il vous cantonne en grosse partie sur une île où se tient le mythique tournoi des Ninjas. Proposant des va-et-viens pas souvent très utiles afin de récupérer des compagnons de combat supplémentaires, ce mode n’apporte rien de plus côté scénario si ce n’est la présence de Mécha-Naruto et son histoire gentillette, sans plus. Vient ensuite le très connu combat en ligne qui permet de jouer avec le monde entier et d’entrer dans une ligue Naruto, une première dans la saga. On peut également ajouter à cela le combat libre et ses ramifications telles que le versus, la survie, le tournoi et l’entrainement qui est quasiment obligatoire si vous voulez  maîtriser vos personnages préférés et découvrir de nouvelles associations mortelles. A noter que vous retrouverez dans ce mode tout l’aspect personnalisation, l’une des nouveautés les plus appréciables de cet opus, qui vous permettra de modifier votre personnage pour qu’il ne ressemble à aucun autre. De nombreux items sont, à ce titre, récupérables en Ninja World Tournament ou en « Escapade » pour garnir au mieux votre « garde-robe ninja ». Le mode Escapade justement, parlons-en : sur le papier, il me semblait être le plus intéressant de tous puisqu’il retraçait différentes histoires annexes du monde imaginé par Masashi Kishimoto, et notamment la formation de l’Akatsuki. Hélas, dans la réalité, vous n’aurez droit qu’à 3 scénarios dotés d’ une  mise en scène de plus de 50 minutes de vidéos, avec même une dernière partie où vous ne combattrez pas… On est loin du Story Mode des épisodes classiques.

Combats innovateurs mais gameplay mitigé

Des combats en VS 4 un peu fouillis mais un mode online assez jouissif

Côté gameplay , un amateur de la série  remarquera que  le système de combat est sensiblement le même que celui des titres précédents. Vous retrouverez ainsi les mouvements classiques : taper, shuriken, contrer, permuter, dasher, etc… le tout étant modifié par une touche de libération de shakra bien connue des fans. Cependant, une nouvelle façon de parer fait son entrée, avec les contres et contre-attaques, qui peuvent vous sortir de très mauvaises situations. S’ajoutent également des règles propres au mode Ninja World Tournament avec la récupération d’orbes lors de combats à quatre, le grind sur des rampes horizontales ou verticales, et une plus grande importance liée à l’utilisation d’objets. Petit bémol, les arènes sont un peu trop limitées en taille, et le système de caméra n’est pas toujours optimal (une récurrence dans la franchise qui se voit encore plus avec le VS4 et son ciblage à revoir). Néanmoins, c’est du Naruto SUNS, donc les coups spéciaux explosent de partout, c’est vraiment très agréable à regarder ainsi qu’à jouer, et les finish donnent à présent lieu à des images de l’animé à chaque fin de combat en fonction du personnage incarné. Signalons également une grande quantité de trophées ou succès à débloquer, pour les amoureux du genre.

Les techniques ultimes sont incroyables de puissance!

Par contre, grosse différence avec les anciens Naruto : le choix d’un mode de combat avant chaque bataille, à savoir le mode Eveil, le mode Technique Secrète ou le Spécial Soutien Auto. De fait, vous ne pourrez pas avoir un personnage qui s’éveille à une nouvelle forme en plein combat ET déchaîne une nouvelle technique secrète dans le même temps. Frustrant, d’autant plus qu’en dehors de ça, les coups spéciaux sont peu nombreux. On a vite l’impression de faire toujours la même chose. Bref, un choix étrange de la part de CyberConnect 2. Cela aurait été vraiment plus impressionnant et intéressant de pouvoir utiliser les deux éléments de gameplay sans avoir à faire un choix (on oublie le soutien auto, totalement anecdotique), afin que les combats soient plus rythmés, variés et spectaculaires. Enfin, on termine avec une note positive puisque si vous combinez les bonnes personnes, vous pourrez retrouver des techniques du manga ou de l’animé

Techniquement irréprochable

Un cell-shading maîtrisé, même si on attend une version Next-Gen pour nous exploser encore plus la rétine!

La réalisation de cet opus Revolution est aussi sublime que pour les opus antérieurs. L’univers Naruto est toujours aussi coloré et magnifiquement retranscrit, l’animation des personnages est sans faille et on croit réellement jouer avec un animé. Les effets spéciaux sont surprenants lors des enchainements et les attaques ultimes flattent la rétine grâce à un cell-shading de haute volée. On regrettera par contre, durant les phases en open world, que les personnages voient leur rendu un peu trop simplifié. Petit souci également : les temps de chargement omniprésents qui cassent le rythme des joutes et de la progression.

Et si les graphismes ne vous touchent pas plus que ça, vous serez néanmoins emporté par les nombreux thèmes musicaux du jeu. Toujours dans le ton de l’animé, la bande-son vous donnera même le droit de récolter de nombreuses autres compositions que vous pourrez écouter dans la section trophée. Elles sont toujours aussi magistrales et se fondent sans soucis dans l’univers du ninja de Konoha. Et pour les fans, il est toujours possible de jouer avec les voix japonaises, un must pour s’immerger complètement dans le monde de Masashi Kishimoto.

Par des fans, pour des fans ?

Dur, dur de devoir mettre une conclusion sur ce jeu qui possède certes les qualités de ses aînés mais nous fera rester sur un avis mitigé de par la suppression du mode scénario, le mode Escapade avare en révélations et le choix de technique en début de combat, sans parler des combats de récoltes d’orbes un peu ridicules. Heureussement, l’ambiance made in Naruto est toujours très présente et le moteur graphique en jette encore énormément. De quoi satisfaire les fans de baston pure et dure qui disposent de quelques amis férus du ninja de Konoha. Les adeptes du solo, eux, risque de rapidement se lasser des modes de jeu proposés, hélas.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17/20

La réalisation utilisant le moteur maison de CyberConnect 2 est impeccable, comme toujours. Un cell-shading maîtrisé, une animation sans faille et des effets spéciaux hallucinants. Dommage que les temps de chargement omniprésents viennent gâcher la fête.

Gameplay/Scénario: 16/20

Un gameplay calqué sur ses prédécesseurs, avec quelques ajouts bien placés comme le contre, et d’autres plus mitigés tels que les rampes et les orbes à récupérer, sans parler du combat en VS 4 pas toujours lisible à cause d’un ciblage mal calibré. Les nouvelles transformations offrent à cet opus un peu d’air frais. Niveau scénario, les créateurs ont voulu faire du neuf avec du vieux en usant d’arcs scénaristiques « originaux » qui ne séduiront vraiment que les ultra fans du manga. Les révélations du mode Escapade sont anecdotiques, et la perte du mode aventure est vraiment frustrante, malgé l’arrivée dans la mythologie Naruto de nouveaux personnages comme Mecha Naruto ou Shisui Uchiwa, le meilleurs ami d’Itachi.

Bande-Son: 20/20

Un sans faute. Musiques respectueuses de l’animé, voix japonaises grisantes et bruitages qui rendent toute la puissance des coups, on adore !

Durée de vie: 16/20 pour les fous de combat, 10/20 pour les amoureux du solo

Si vous ne jurez que par l’histoire solo de ce Naruto, vous en aurez fait le tour très rapidement. Par contre, si vous êtes adeptes de la baston pure, vous en aurez pour votre argent. Avec tous ces personnages à maîtriser, ces arènes à arpenter, ces combos possibles et tactiques à essayer, il y a de quoi faire. On peut également compter sur le mode en ligne qui permettra de se mesurer à de nombreuses personnes dans le monde entier.

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20 pour les fans de combat pur; 15/20 pour les autres

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm: Revolution joue exactement dans la même cour que l’opus Generation. Exit le mode story pour suivre les aventures du manga et place à du combat exclusivement, avec un World Ninja Tournament répétitif et un atout de vente, le mode « Escapade », qui n’offre que peu de révélations scénaristiques. Les ajouts de gameplay soufflent le chaud et le froid (mais pourquoi avoir scindé Eveil et Technique Secrète !) pour un titre qui ne parlera qu’aux férus de baston pure et de nombre pléthorique de personnages. Du fan service, certes, mais qui a quand même de la gueule !


pub
pub

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Lunares
Hello hello, bercée depuis des années par les mangas et animés ainsi que par la culture asiatique, je me présente à vous sous le nom de Lunares. Si ce nom vous dit quelque chose, amis gamers, c’est que vous m’avez surement croisée sur bon nombre de MMORPG. Même si ce milieu est mon premier amour, je reste avant tout une grande exploratrice d’univers en tous genres, cela va du FPS au jeu de plateau. J’aime aussi passer mes journées au cinéma et découvrir de nouveaux bijoux et, par la suite, faire partager mes différents points de vue avec autrui. Lorsque le monde me paraît froid, je me réfugie dans ma bulle et écoute à foison différents styles de musique. J’espère que mes articles vous ouvriront d’autres horizons.