Review

L’Attaque des Titans est sans conteste l’une des plus grandes réussites shonen-seinen de ces dernières années. Ecrit et dessiné par Hajime Isayama, ce manga connaît un succès phénoménal aux quatre coins du globe grâce à son histoire résolument mature, ses personnages charismatiques et son trait reconnaissable entre mille. Adapté en animé et bientôt en film live, voilà que le concept débarque sur consoles de jeu grâce à Koei Tecmo, qui mixe allègrement les aventures d’Eren Jager avec un gameplay à la Dysnaty Warriors. Une bonne idée ?

Des Titans mangeurs d’Hommes

Rejoignez la résistance contre les Titans!

Rejoignez la résistance contre les Titans!

Les Titans sont arrivés sur la Terre il y a de cela 100 ans, pour une raison inconnue. Dotés d’une taille démesurée, d’une force brutale et d’un appétit insatiable pour le genre Humain, ils faillirent bien anéantir l’Humanité toute entière. Heureusement, des rescapés ont réussi à se réfugier dans un état-forteresse dotée de trois énormes murs d’enceinte, chacun séparé des autres d’une centaine de kilomètres, les biens nommés Marie, Rose et Sina, avec pour vocation de repousser les assauts ennemis en permettant à la population de se mettre à l’abri près du centre. Hélas, un étrange « Titan Colossal » fit son apparition et réduisit Marie, la première fortification, en miettes, permettant à ses congénères de s’infiltrer dans la zone extérieure du bastion. Le résultat fut sanglant : 1/5 de la population de la ville et plus d’1/3 de son territoire furent perdus. Mais depuis cet incident, l’Humanité a décidé de contre-attaquer !

Une armée fut donc mise en place, séparée en trois branches : le bataillon d’exploration qui part en expédition pour reconquérir les zones dominées par les titans. La garnison qui doit gérer la protection des murs et de ses habitants. Et enfin le bataillon spécial, composé des dix meilleurs éléments de chaque promotion militaire. Ce dernier prend ses ordres directement de l’Autorité Royale de la ville. C’est dans ce contexte que nous allons suivre les jeunes diplômés de la division d’entraînement 104, face aux incessantes attaques des monstres sur leur cité. Parmi ces jeunes soldats se cache Eren Jager, un humain capable… de se transformer en Titan !

Un Mûsou plein de Titans ?

Les manoeuvres tridimensionnelles constituent la base du gameplay

Les manoeuvres tridimensionnelles constituent la base du gameplay

Si vous voulez mettre à terre un Titan, vous devez savoir que l’unique façon de les tuer consiste en une lacération profonde juste derrière le cou, là où se situe leur seul point faible. Vu la taille des abominations et pour pouvoir atteindre cette zone vitale, vous devez posséder un matériel spécifique qui vous permet de jeter, par expulsion d’un gaz, des câbles-grappins en tous sens histoire de vous mouvoir dans les airs. Ces actions sont appelés manœuvres tridimensionnelles et demandent un haut degré de résistance physique et un excellent sens de l’équilibre. De plus, chaque tueur de Titan aura besoin d’une lame spécialement étudiée pour trancher la nuque de l’ennemi.

Niveau gameplay, ce Attack on Titan est relativement facile à prendre en main pour qui a déjà pratiqué un Musou auparavant (Dynasty Warriors, One Piece Pirate Warriors). Attention, le jeu n’affiche pas dix milles quidams à éradiquer par centimètres carrés… mais son approche est sensiblement la même, à base de zones à protéger et d’un nombre donné d’adversaires à éradiquer. La grosse spécificité vient surtout du fait que vous pouvez passer, sur simple pression de la touche R1 et à proximité d’un monstre, en combat rapproché avec ce dernier. Cela vous permet de lancer votre grappin sur les jambes, les bras ou le cou de votre opposant, avant de déterminer la zone que vous désirez sectionner. Un boost de vitesse est possible avec croix, et une attaque ultime fait son apparition lorsque vous êtes vraiment à quelques centimètres de l’abomination. Gros dégâts en perspective mais excellentes sensations pour qui aime les joutes dantesques du manga et de l’animé, la vélocité des manœuvres tridimensionnelles étant fidèlement retranscrites.

Eren dispose du pouvoir de se transformer... en titan!

Eren dispose du pouvoir de se transformer… en titan!

Bien entendu, réaliser toutes ces prouesses en combat abîme votre équipement, et il faudra donc en changer ou l’améliorer via des logisticiens visibles sur la carte ou disponibles en réalisant certaines missions secondaires. Rendre visite à ces personnes n’est certainement pas à prendre à la légère puisqu’elles vous fourniront aussi des fortifiants, indispensables lorsque votre personnage est en état de mort imminente et ne peut plus sauter ni même courir. Vous obtiendrez également des grenades aveuglantes ou assourdissantes, chacune étant fonctionnelle sur un type donné de titan.

Un bien beau roster

Niveau casting, le titre vous invite à incarner une dizaine de personnages différents, chacun étant titulaire d’une particularité spécifique très utile en combat. Ainsi, Eren a la possibilité de se transformer en un énorme titan, ce dernier disposant d’une attaque « Rage » tout bonnement hallucinante. Mikasa, quant à elle, peut réaliser des combos dévastateurs avec la touche triangle. Armin, pour terminer et vous garder la surprise des autres héros, possède une faculté de commandement exacerbée lui offrant le luxe d’envoyer à la mort ses coéquipiers en leur indiquant une zone du titan à cibler.

Le scénario suit à la lettre l'histoire du manga... sans y apporter quoi que ce soit.

Le scénario suit à la lettre l’histoire du manga… sans y apporter quoi que ce soit.

A chaque fin de combat, votre personnage gagne de l’expérience, ce qui lui permet d’apprendre de nouvelles compétences utiles en combats, mais vous récupérerez également de l’argent pour vous acheter de l’équipement plus performant et des matériaux pour améliorer votre matériel existant. Entre chaque rixe, vous aurez également le loisir de discuter avec divers NPC dans votre camp de base, histoire de vous imprégner de l’histoire du soft, qui suit trait pour trait celle du manga. Dommage d’ailleurs, car nous aurions aimé des révélations supplémentaires ou l’approfondissement du background de certains héros charismatiques.

On s’y croit !

Graphiquement, cette Attaque des Titans nous propose une réalisation plutôt réussie. Les personnages sont reconnaissables entre mille, tous comme les titans, mais on ne retrouve pas le contour noir autour des héros, si spécifique de l’animé. Du coup, le tout fait un peu trop lisse. Par contre, mention spéciale à la vitesse d’animation décoiffante lorsque vous utilisez vos manœuvres tridimensionnelles pour voyager d’un point à un autre de la map. Aucun ralentissement à signaler ! Néanmoins, on déplorera de gros soucis de caméras dans les environnements étroits… rageant.

D'impressionnants combats contre les boss mais une action très répétitive

D’impressionnants combats contre les boss mais une action très répétitive

La bande-son, quant à elle, reprend des thèmes clés de l’anime et y ajoute des mélodies un peu trop génériques par moment. On est toutefois plongé dans l’action grâce à certains accents plutôt épiques, notamment durant les combats contre les boss. Mais le vrai plus du jeu est sans doute de bénéficier des voix japonaises officielles de l’anime et rien que pour ça… le voyage sonore est inoubliable de rage, de violence et d’émotion !

Pour les fans… et les curieux

L’Attaque des Titans: Les Ailes de la Liberté sur Next-Gen est loin de l’adaptation vidéoludique ratée d’un manga à succès. En misant sur des combats impressionnants et une approche inspirée du Musou, le jeu nous offre quelques moments de grâce avec des combats… titanesques, malheureusement un peu trop dilués dans des rixes de base qui pourraient se montrer répétitives pour le gamer lambda. Il n’empêche, rien que pour cette sensation, parfois fugace, d’y être… on ne peut que saluer le boulot des devs !

La Bande-Annonce

Réalisation: 15/20

Si on regrettera l’absence du gros trait noir caractéristique de l’anime et les énormes soucis de caméra en environnement étroit, on saluera la fidélité de la reproduction des protagonistes et des titans, de même que la vitesse d’animation décoiffante.

Gameplay/Scénario: 14,5/20

Le gameplay est simple à prendre en main et permet pas mal de folies grâce aux manœuvres tridimensionnelles. Hélas, l’aspect répétitif inhérent au genre beat’em all prend parfois le dessus, mais la capacité spécifique de chaque héros et la possibilité de donner des ordres à ses coéquipers offrent un peu de variété à l’ensemble. Le scénario, quant à lui, reprend point par point celui du manga en l’édulcorant un peu des passages trop tristes. De plus, il n’approfondit pas le background des persos, ce qui le rendra inintéressant à suivre pour qui connaît déjà sur le bout des doigts l’œuvre de Hajime Isayama.

Bande-Son: 15/20

Les musiques, dont certaines sont issues de l’animé, se révèlent épiques quand il le faut, mais les mélodies rajoutées par les devs sont un peu trop génériques. Mention très bien par contre pour la présence des doubleurs japonais originaux !

Durée de vie: 13/20

Comptez une quinzaine d’heures pour terminer le jeu, si vous supportez le côté répétitif de la chose.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

L’Attaque des Titans: Les Ailes de la Liberté constitue une bonne adaptation vidéoludique du manga. Certains combats sont haletants, la réalisation tient la route, le gameplay peut s’avérer jouissif et les doubleurs japonais ont fait le déplacement. Hélas, à tous ces points positifs s’ajoutent une caméra mal optimisée, un côté répétitif qui s’invite trop souvent à la fête, des mélodies génériques, un scénario sans nouveautés et une durée de vie que l’on aurait souhaité plus conséquente et diversifiée. Les fans apprécieront, c’est certains, mais les autres préféreront des Beat’em All plus léchés comme les Dynasty Warriors.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Chizuna
Chizuna
Passionnée de jeux vidéo depuis l'âge de mes 7 ans, j'ai commencé à jouer à des survival horror tel que Resident Evil mais je suis avant tout une grande passionnée de RPG, surtout les Final Fantasy et plus particulièrement le VII et le X. Depuis peu, je me suis mise à jouer à des FPS. Pour les mangas, j'aime beaucoup les seinens, particulièrement ceux axés sur le thriller (Doubt, Judge et Consuctor), J'aime aussi le shonen avec une petite préférence pour Arata. Je vais très souvent au cinéma, au minimum deux fois par mois et mes genres de prédilection sont le fantastique, l'horreur, l'action et les films de guerre.