Review

HEX : Shards of Fate est un jeu de carte à collectionner en ligne qui rencontre son petit succès depuis déjà quelque temps. Le studio de développement Cryptozoic, fort d’une campagne Kickstarter ayant récolté plus de deux millions de dollars, tente en effet avec son poulain de piétiner les plates-bandes de Hearthstone, roi incontesté des JCC (ou TCG en anglais). Et dieu sait que HEX ne manque pas d’atouts puisqu’il se montre plus complet tout en représentant un pur jeu de cartes à collectionner free-to-play. L’ajout d’un tout récent mode campagne en solo nous a donné envie d’en savoir plus le soft, que l’on s’est fait un plaisir de tester pour vous juste en dessous !

Un jeu « à la carte » !

En plus d'un online solide, HEX propose depuis peu un excellent mode campagne en solo!

En plus d’un online solide, HEX propose depuis peu un excellent mode campagne en solo!

L’histoire de HEX commence avec une météorite du même nom qui s’écrase violemment sur la planète pacifique d’Entrath, y apportant une destruction sans nom. De cette catastrophe, deux volcans sont nés et ont répandu des gemmes à travers tout le territoire, ces dernières faisant renaître d’anciens guerriers morts depuis longtemps, que la population nomma : les Nécromants. Deux clans s’affrontèrent alors : d’un côté l’Outre-Monde, dirigé par ces Nécromants ayant entre-temps rassemblé sous leur coupe les nains, les shin’hares et les vennes. De l’autre l’Alliance, avec les humains, les elfes, les coyotoux et les orcs.

La bataille fit rage pendant cent ans… jusqu’au jour où le roi humain et celui des elfes sacrifièrent leur vie afin de mettre un terme à la guerre. Depuis 200 ans, Entrath vit une ère de paix fragile, une étrange menace magique planant au-dessus de cette relative quiétude. Vous l’aurez compris, votre place dans ce monde est simple : identifier et détruire tout ce qui pourrait mettre à mal ce fragile équilibre pacifique… ou au contraire semer la destruction autour de vous !

A vos marques… prêts… posez !

Maintenant que vous connaissez l’histoire, vous allez pouvoir opter pour votre camp : Alliance ou Nécromants, chaque faction comprenant quatre races propres citées plus haut. Pour chaque race, il existe pas moins de six classes et un grand nombre de champions, ce qui vous permettra de trouver aisément celui qui vous correspond le mieux. Le champion que vous aurez choisi disposera d’une compétence spéciale et sera associé à un type de carte particulier (nature, artefact, …). Il gagnera des niveaux au fur et à mesure que vous accumulerez de l’expérience, votre partie en solo commençant avec un champion disposant de 20 points de vie, d’un deck de 60 cartes minimum et d’une main de 7 cartes. Il ne vous reste plus qu’à vous balader de cases en cases sur l’énorme map du jeu pour suivre les événements narrés par les développeurs, prendre les décisions qui s’imposent grâce aux dialogues à choix multiples et surtout : affronter vos ennemis en mode JCC !

Deux clans, huit races, et des centaines de possibilités tactiques pour un jeu de carte chronophage!

Deux factions, huit races, et des centaines de possibilités tactiques pour un jeu de carte chronophage et free-to-play!

Afin de pouvoir mettre sur le tapis l’une de vos cartes créatures, vous devrez au préalable déposer des cartes ressources, sachant que vous ne pourrez en jouer qu’une par tour. Bien entendu, d’autres existent histoire de maximiser vos stratégies, telles que les « artefacts » et autres « constantes », s’apparentant à de la magie, mais aussi les « actions » qui sont des compétences bien précises. Votre champion aura également la possibilité d’utiliser son propre pouvoir si vous avez rassemblé le nombre de ressources nécessaires. Ces règles, qui peuvent paraître simples au premier abord, se compliquent rapidement lorsque l’on analyse certaines fonctionnalités propres aux cartes.

Vous pourrez en effet sertir ces dernières de différentes gemmes, leur permettant par exemple de réduire leur coût d’activation ou encore d’améliorer leurs points de dégâts ou de défense. Autre fonctionnalité : le « double dos » qui permet à votre carte d’accumuler de l’expérience. Une fois son maximum atteint, à vous les succès et autres bonus exclusifs ! Bien entendu, on ne vous lâche pas dans la fosse aux lions sans préparation, et vous disposerez de 4 decks préconçus afin d’apprendre les bases du soft, avant de construire votre propre deck avec les cartes disponibles pour un résultat dévastateur. Signalons qu’en plus du mode campagne/histoire hautement chronophage, le titre vous offre la possibilité de réaliser du PvP classique, des tournois online, et dispose même d’un mode draft.

C’est l’heure du duel !

La lisibilité est au rendez-vous et le design des cartes incroyablement réussi. Un régal visuel!

La lisibilité est au rendez-vous et le design des cartes incroyablement réussi. Un régal visuel!

Dans HEX, vous pourrez contempler le magnifique terrain de jeu du mode campagne, mais aussi et surtout les somptueuses cartes dessinées par l’équipe artistique. Le design de ces dernières est d’ailleurs aussi lisible que visuellement soigné, tandis que l’animation de leurs mouvements lors des combats se montre fluide au possible. Alors certes, c’est un JCC donc ne vous attendez pas à un usage intensif de 3D en 4K, mais on sent que les graphistes ont voulu soigner leur soft. Un exemple ? Même l’écran du menu principal est léché au possible, proposant en animation de fond la somptueuse planète Entrath tournoyant sur elle-même, ses deux pôles endommagés par la météorite qui gravite désormais en orbite autour d’elle.

L’ambiance sonore dans HEX, quant à elle, vous emporte dès le menu du jeu par un style musical très médiéval/magique, légèrement perturbé par le bruit « désagréable » que fait le pointeur de votre souris en passant sur les options offertes. Heureusement, dès que vous choisirez votre personnage, vous vous sentirez plongé en plein cœur d’un univers enchanté, prêt au combat. Signalons d’ailleurs que les mélodies du mode campagne sont agrémentées d’une foultitude d’effets environnementaux comme le bruit des insectes, le clapotis de l’eau ou encore le hurlement des loups au loin en fonction de vos déplacements sur la carte. Durant les combats, l’ambiance alternera entre le calme de la nature et le son tonitruant du mouvement et de l’activation de vos cartes. Idéal pour se concentrer tout en s’immergeant dans l’action.

De bonnes cartes, pour un bon jeu

Si vous en avez assez du côté « épuré » de Hearthstone, vous apprécierez assurément HEX : Shards of Fate !

HEX : Shards of Fate est clairement un très bon TCG. Il dispose d’un excellent contenu et de nombreuses fonctionnalités qui le rendent vite chronophage et attractif. Adeptes du online, les adversaires et tournois ne manquent pas ! Joueurs solos, vous pourrez compter sur un scénario prenant avec une campagne PvE incorporant bon nombre d’éléments propres aux RPG ainsi qu’une grande quantité de cartes vous permettant de créer votre propre stratégie ! Le tout vous est servi avec des graphismes magnifiques, notamment sur le design des cartes, et des animations plus que correctes histoire de donner vie à l’univers inventé par les développeurs. Bref, si vous en avez assez du style graphique et du gameplay peut être un peu trop épuré d’un Hearthstone, vous apprécierez assurément HEX : Shards of Fate !

La bande-annonce

Réalisation: 16/20

HEX propose des graphismes 2D vraiment magnifiques : le design des cartes est sublime, les couleurs sont vives et belles, le plateau de jeu regorge de détails pour vous ravir les pupilles et la map du mode campagne ne manque pas de charme.

Gameplay/Scénario: 18/20

Le gameplay se veut simple et très attractif au départ, vous prenant par la main pour apprendre, au fur et à mesure, les règles de HEX tout en vous amusant. Par la suite, vous comprendrez largement toute l’étendue stratégique du soft, en débloquant de nouvelles cartes et en créant votre deck, lentement mais sûrement. On apprécie d’ailleurs grandement l’ajout d’un mode campagne au scénario très intéressant, à côté du classique PvP.

Bande-Son: 16/20

HEX offre un univers sonore magique mélangé à un style médiéval et des bruits d’ambiance entraînants allant du simple son d’une cloche au hurlement d’un loup en passant par les bruissements caractéristique de la nature. De quoi vous détendre et vous immerger un peu plus dans le soft lorsque vous mettrez la pâtée à votre opposant !

Durée de vie: 16/20

Difficile d’évaluer la durée de vie d’un jeu réputé « increvable » tant qu’il y aura des joueurs à affronter. Néanmoins, on peut estimer le mode campagne, qui vous prendra entre 10 et 15 heures à boucler lors de votre première partie. Libre à vous, par la suite, de retenter l’aventure de l’autre côté (bon ou mauvais) avec une race différente histoire de récupérer d’autres cartes intéressantes ! En online, vous aurez largement de quoi faire vu le nombre d’adversaires sur le réseau !

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

HEX : Shards of Fate est clairement un titre capable de vous faire aimer les TCG. Pour les aficionados du genre, vous retrouverez des mécaniques de jeu qui vous rappelleront forcément Magic et Hearthstone, deux références du genre, tout en y décelant un joli lot de particularités, tandis que les nouveaux venus dans cet univers apprécieront d’être guidés lors du mode campagne pour saisir toutes les subtilités d’un soft dont le seul défaut pourrait être la relative « longueur » de ses parties. Un écueil bien vite gommé par l’originalité et la simplicité d’accès de ce titre free-to-play à jouer impérativement !



About the Author

Avatar
Deyleina
Joueuse le jour et streameuse la nuit (avec une grande passion pour le cosplay), je suis une adepte des jeux PC depuis ma plus tendre enfance (mon premier jeu étant "Prince Of Persia") ! J'adore également les films (surtout d'animation), la littérature (manga powa!) et la musique ! Ma devise : "Enjoy and Play" !