Review

Cela fait maintenant trois ans que Guild Wars 2 a débarqué sur la planète des MMORPG. Aussi, il semblait normal que le 23 Octobre dernier, le soft de base se soit vu offrir une extension appelée « Heart of Thorns », suite logique des événements de la dernière saison de l’histoire vivante. Si les présentations qu’on nous en avait faites promettaient tout un tas de nouveautés sur l’intégralité des contenus de jeu, qu’en est-il réellement, quelques semaines après la sortie de ce fameux « HoT » ?

Mordremoth vous attend !

Mordremoth vous attend!

Mordremoth est l’ennemi principal de cette extension, et il va vous en faire baver!

Sans spoiler les événements de l’histoire vivante, ni le scénario de Heart of Thorns, je peux néanmoins vous annoncer la suite des aventures épiques des héritiers du Destin et de vous-même, commandant(e) du Pacte, avec un Mordremoth qui sème la terreur et corrompt le cœur et l’âme des Sylvaris. Votre tâche de mettre l’œuf de Brill en sécurité va donc se révéler musclée et riche en rebondissements !

Si les 4 premiers actes qui composent ce Heart of Thorns se parcourent très rapidement, ils n’en sont pas moins d’excellente qualité et nettement plus forts que ce que l’on a vécu dans GW2. Qui plus est, les succès à remporter dans les chroniques offrent une rejouabilité assez importante et nous permettent d’attendre impatiemment la suite, certes, mais surtout avec tout un tas d’occupations diverses, variées et très intéressantes!

La Chute des Mages

L'Orée d'Emeraude propose des visuels incroyables et une construction sur plusieurs niveaux très intéressante

L’Orée d’Emeraude propose des visuels incroyables et une construction sur plusieurs niveaux très intéressante

Tout d’abord, qui dit extension, dit nouvelles maps ! Dans Heart of Thorns, elles sont aux nombres de 4 (6 si on compte les cartes des halls de guilde). L’Orée d’Émeraude est ainsi la première à nous ouvrir ses portes, amenant avec elle son lot de nouveautés dans le gameplay, à savoir les maîtrises (je reviendrai dessus un chouïa plus bas), le deltaplane qui deviendra votre nouvel allié pour vous déplacer sur les divers niveaux de la carte, et les champignons rebondissants ou survitaminés qui vous tireront parfois d’un mauvais pas et vous feront gagner du temps. Des nouvelles races apparaissent ou réapparaissent également au travers de la Chute des Mages. Ne soyez donc pas étonné de croiser un Exalté, des Raptors ou encore des grenouilles gigantesques relativement laides. Les Mordrems sont forcément de la partie eux-aussi, plus redoutables que jamais ! La map de l’Orée d’Emeraude fonctionne avec un cycle jour/nuit qui lui est propre. De fait, la journée, c’est à vous d’organiser vos défenses et d’explorer les environs. La nuit, par contre, il va falloir vous battre sur plusieurs fronts : défendre des camps, les ravitailler, aller botter les fesses des divers boss de la map et enfin… prendre votre envol pour la Canopée !

Le Bassin Aurique, alias la terre des Exaltés, balance quant à lui du lourd dès que l’on a posé un pied sur la carte. L’émerveillement se mêle à la nostalgie pour les vieux de la vieille ne comptant plus les heures passées sur Guild Wars premier du nom, en clair on aimerait presque que cette map soit tranquille et dépeuplée de ses mobs monstrueux pour pouvoir profiter pleinement du paysage. Offrant toujours un système d’events qui lui est propre, cette partie de la Chute des Mages vous propose de défendre Tarir, la cité des Oubliés, contre les invasions Mordrems (et oui, encore eux !).

Le Bassin Aurique vous fera croiser de nombreux Exaltés

Le Bassin Aurique vous fera croiser de nombreux Exaltés

Viennent ensuite « Les Profondeurs Verdoyantes », sur lesquelles vous aurez la joie et le plaisir de visiter Rata Novus, l’ancêtre de la capitale des Asuras. En plus des traditionnels défis de héros, panorama, point de passage et lieux à découvrir, vous devrez faire face à des événements et des champions redoutables. Enfin, « Le Repli du Dragon » vous plonge tout bêtement dans le domaine de Mordremoth. Cette map possède un mode de fonctionnement bien à elle et des suites d’événements constants. Vous devrez vous préparer à l’assaut de la gueule de Mordremoth et on vous laisse un délai de deux heures pour finir les events et abattre le boss. Passé ce laps de temps, la map se fermera, que vous soyez vainqueurs ou non.

Au final, le bilan de ces nouvelles cartes est plus que positifs : elles sont visuellement magnifiques, offrent des façons inédites de se déplacer et des suites d’événements diversifiées (ce qui va changer du farm intensif des Contrées Sauvages d’Argent). La seule problématique, si vous avez pour habitude de jouer en solo, c’est que certains points de héros ne seront clairement pas accessibles pour vous. En effet, certains d’entre eux vous sortent un Champion plus costaud, nécessitant deux voire trois joueurs facilement pour en venir à bout! De plus, les maps n’étant pas « plates » comme les anciennes mais se déroulant sur plusieurs niveaux, il faudra un temps d’adaptation pour réussir à se repérer dans cet univers unique de la Tyrie.

Classes et maîtrises

Le Revenant a déjà trouvé de nombreux adeptes et se révèle extrêmement fun à jouer

Le Revenant a déjà trouvé de nombreux adeptes et se révèle extrêmement fun à jouer

Heart of Thorns n’apporte qu’une nouvelle classe : le Revenant. Mais l’extension révolutionne les anciennes avec l’arrivée de nouvelles élites. Du coup, le gameplay de certaines classes se voit modifié du tout au tout ! Ces élites se débloquent grâce à des points de héros (comme pour toute la progression de base du personnage), mais ils sont demandés en plus grosse quantité. D’ailleurs, suite aux remontées des joueurs lors des premiers jours d’accès, ArenaNet a pris la décision de diminuer de moitié les points nécessaires à l’obtention complète de l’élite. Une fois celle-ci atteinte, une nouvelle arme par classe fait son apparition, ouvrant la voie vers des compétences d’armes et des aptitudes inédites. Grâce à cela, les groupes sont beaucoup moins tenus par la sainte formation de base qui excluait certaines classes. Désormais, elles ont toutes leur place et leur utilité. Si vous voulez en apprendre plus sur le sujet, n’hésitez pas à lire nos previews qui vous ont détaillé le système en long, en large et en travers : http://n-gamz.com/guild-wars-2-heart-of-thorns-notre-avis-apres-lultime-beta-preview/

Autre grosse nouveauté : avant HoT, une fois arrivé au niveau 80, la barre d’expérience montait continuellement dans le vide. Désormais, vous débloquerez des maîtrises, classées en deux catégories. Celles de la Tyrie Centrale s’obtiennent en prenant de l’expérience sur les anciennes maps du jeu. On y trouve trois spécialités distinctes : Commandant du pacte qui vous permet de taguer en étant mentor, de bénéficier de boosts de vitesse dans les villes, d’avoir accès à de nouveaux marchands ou encore de soigner plus vite vos alliés. Vient ensuite Artisanat légendaire qui ouvre l’accès aux collections des précurseurs des armes légendaires ainsi qu’aux nouvelles légendaires. Enfin, Affinité Fractale vous offre le déblocage de nouveaux succès pour les fractales, l’ajout des emplacements d’infusion de résistance à l’agonie sur vos anneaux, mais aussi la possibilité de récupérer plus de récompenses ou de pouvoir activer les singularités de Gardebrumes.

Le deltaplane permet de découvrir aisément la verticalité du level design

Le deltaplane permet de découvrir aisément la verticalité du level design

Les maîtrises du cœur de Maguuma, quant à elles, se montent uniquement avec l’expérience acquise sur les cartes de l’extension et ouvrent la voie à quatre catégories : Vol en deltaplane (qui porte son nom à merveille), Ethnologie des Itzels, Ethnologie des Exalté et Ethnologie des Nuhochs. Elles fonctionnent sur le même plan et permettent le déblocage de nouveaux moyens de transport, de marchands inédits et de champions à battre pour une récompense quotidienne.

Renouvellement de l’ancien contenu 

On aurait pu penser que l’extension et ses nouveautés suffiraient à ArenaNet mais il n’en est rien puisque le contenu déjà présent dans Guild of Wars 2 s’est vu remanié. Ainsi, les fractales ont vu leur mode de fonctionnement changer radicalement : une fractale n’est désormais plus composée de 3 niveaux et d’un 1 boss aléatoires. Non, à présent un niveau correspond à une et une seule fractale. En clair, le niveau 2 correspond à la fractale du Marais, elle est fixe sur ce niveau et ne comprend que cette fractale. Le seul reproche à faire sur ce nouveau système est l’impossibilité de sélectionner une fractale voulue une fois à l’intérieur dudit système. De fait, selon les temps de chargement de chacun des membres de votre groupe, le retour systématique à l’Arche du Lion pour choisir la prochaine fractale peut vite devenir gênant. A noter que si ces fractales étaient auparavant bloquées au niveau 50, elles se voient offrir ici 50 niveaux supplémentaires. Si l’agonie à été réduite sur les premières, préparez-vous car celle de niveau 100 demande pas moins de… 150 de résistance! Désormais, des succès quotidien sont à obtenir, via des fractales particulières ou trois fractales sur des paliers de niveaux (1-21 / 21-50 /51-100). Certains bugs ont été corrigés (désolée de vous apprendre qu’il va falloir se coltiner Mai Trin à la régulière désormais), et des défis ont été implantés afin de récupérer des objets nécessaires à la collection de la Dorsale Légendaire.

Les élites redéfinissent parfois complètement la façon de jouer une classe

Les élites redéfinissent parfois complètement la façon de jouer une classe

Les donjons, par contre, ont malheureusement vu leur rentabilité descendue de plus de moitié et sont désormais désertés par les joueurs. On croise les doigts pour qu’ArenaNet réagisse comme ils l’ont fait pour les points de héros car les runs manquent à beaucoup d’aventuriers. Enfin, les collections de légendaires permettent quant à elles de ne pas déserter les anciennes maps : world boss, événements particuliers, puzzle jump, exploration, récolte… tout est bon pour vous replonger dans le contenu de base afin d’obtenir divers objets débloquant l’accès à la fabrication des précurseurs des légendaires déjà implantées dans le jeu. Les premières légendaires déjà révélées, à savoir le bâton, la hache et le pistolet seront ajoutées en même temps que les raids.

Guilde, PvP et McM

Les guildes ont, elles aussi, droit au changement. Plus d’influence mais des faveurs qui se gagnent en faisant des missions de guilde. Ces dernières sont à présent accessibles à toutes les guildes, peu importe leur niveau ou le nombre de joueurs. Plus besoin de les débloquer, elles sont générées aléatoirement chaque lundi et un système permet de choisir si l’on préfère des missions jcj, pvp ou mcm, voire même rester sur du full aléatoire qui confère un bonus de 10% de faveur en plus.

Les Halls de Guilde permettent tout un tas de folies, en plus de se montrer magnifiques

Les Halls de Guilde permettent tout un tas de folies, en plus de se montrer magnifiques

De plus, HoT était particulièrement attendu pour les halls de guilde (Caverne Dorée ou Précipice Perdu, au choix), que ces dernières peuvent revendiquer en lançant une expédition contre une invasion Mordrem en deux phases : 5 gueules Mordrem à éradiquer dans un temps imparti et un Champion Légendaire à remettre à sa place. Une fois le hall acquis, tout reste à faire ! La première amélioration est la taverne débloquant des bonus d’expérience et de karma ainsi qu’un hymne de guilde, vient ensuite la mine qui permet l’exploitation et le stockage d’un nouveau minerai : l’étherium, nécessaire pour les améliorations et autres bâtiments. Le scriptorium, quant à lui, ouvre l’accès au nouvel artisanat, l’illustration, qui sert à la fabrication d’objets utiles à la guilde dans tous les modes de jeu, mais aussi de décorations pour le hall. On continue avec le marché qui débloque les marchands d’armes et d’armures de guilde, le centre de commandement pour les améliorations visant le McM et enfin l’arène qui donne la possibilité aux joueurs de la même guilde de s’affronter entre eux en solo ou en équipe.

On passe à présent sur le PvP avec l’ajout du mode Bastion dans lequel les teams doivent s’affronter afin de détruire le Lord ennemi. Le tout se décompose en plusieurs phases : percer les lignes adverses puis faire tomber les portes du fort de l’équipe opposée tout en évitant qu’elle n’en fasse pas autant de votre côté! Bonne gestion de la défense, de l’attaque et temps de stratégie sont de mises. Des PNJ seront même présents pour vous aider : les héros.

Le MCM a subi des changements pertinents

Le MCM a subi des changements pertinents, même si l’on regrette de ne pouvoir exploiter les nouvelles possibilités de déplacement comme le deltaplane

On termine avec le McM qui a vu ses maps modifiées. Ainsi, bien que les Sanctuaire d’obsidienne, Lisière des brumes et Champs éternels soient toujours présents et inchangés, le territoire frontalier est désormais le désert. Les cartes se montrent raccords avec l’esprit de celles de la Chute des Mages mais ne sont malheureusement pas ce qu’il y a de plus accessible et praticable. Tout est sûrement une question d’habitude. Il est cependant dommage de ne pas avoir offert la possibilité aux joueurs d’exploiter les nouveautés de déplacements tels que le deltaplane ou les champignons. Bien sûr, on conçoit que cela puisse désavantager ceux qui ne possèdent pas l’extension, mais ça donnerait une nouvelle dimension au gameplay en McM !

Mordremoth et après ? 

Malgré un lancement plutôt mal situé dans le temps (sortir Heart of Thorns en plein event Halloween dans le jeu de base n’était peut-être pas le choix le plus judicieux), la sortie de l’extension s’est dans l’ensemble plutôt bien passée malgré des crashs retour Windows relativement… ennuyants et fréquents (apparemment le passage au client 64 bits résout pas mal de soucis, bien qu’il ne soit actuellement qu’en bêta). Autre bémol : les serveurs prennent un peu trop de monde par moment et quelques lags se font sentir (plutôt délicat quand on doit sortir son deltaplane et qu’on se loupe de quelques secondes). Il n’empêche, le bilan d’HoT est très bon : le soft ne croule pas sous les bugs, il y a énormément de choses à faire et refaire, et les modifications de l’ancien contenu sont assez intéressantes pour nous empêcher de passer notre vie uniquement dans la Chute des Mages. De plus, les élites ont apporté leur petite révolution au gameplay, pourtant implanté depuis trois ans, et donnent une réelle fraîcheur ingame avec une façon inédite d’aborder sa classe. Vous l’aurez compris, Guild Wars 2 nous en balance plein la vue et le clavier avec cette extension « Heart of Thorns » qui promet encore des centaines, voire des milliers d’heures de jeu !

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

ArenaNet nous offre des nouvelles maps magnifiques (mention spéciale pour le Bassin Aurique) aux événements riches et variés, tout en utilisant le moteur de Guild Wars 2 pourtant daté de trois ans. Comme quoi, avec une bonne patte artistique, on arrive à des choses incroyables ! Dommage par contre, que les lags et les crashs nuisent par moment à l’expérience en jeu, bien qu’ils se soient récemment calmés grâce aux mises à jour fréquentes.

Gameplay/Scénario: 19/20

Le renouvellement du gameplay pour les classes est hyper varié et nous force à repenser notre façon de jouer. Les nouveaux modes de déplacement sont fluides et donnent un nouveau souffle à l’exploration. De plus, les événements quasi permanents sur les nouvelles cartes permettent d’enchaîner les heures de jeu sans se lasser (contrairement aux events des Contrées Sauvages d’Argent qui finissaient par être barbant). De plus, l’ajout des défis est impeccable pour faire un petit break entre deux séances de combats intensifs. On note également un meilleur équilibrage des classes qui se complètent entre elles, rendant le jeu en groupe plus intéressant et plus tactique. Les fractales revues sont également agréables malgré les sorties obligatoires pour la sélection du niveau souhaité. Cependant les donjons qui ont été complètement nerfés (plus de PO à la fin d’un chemin) voient leur population descendre en flèche. Les halls de guilde, enfin, sont fabuleux, énormes et le système des missions permet l’accessibilité à un contenu qui auparavant était quasi réservé aux guildes de grosse composition. Niveau scénario, il est plus poussé que ce que l’on a vu jusqu’ici, dans la logique des événements passés, et gagne en intensité au fur et à mesure de l’avancée. On est à présent sur une histoire plus mature, chargée en émotions, toujours aussi épique mais avec de réelles conséquences.

Bande-Son: 18/20

La bande-son de Guild Wars 2 a toujours été de bonne qualité. Pour HoT, elle nous envoie de l’héroïsme dès le menu des personnages! L’immersion sur les nouvelles maps se fait immédiatement tant le sound design alentour est travaillé. D’ailleurs, l’expérience avec un casque 7.1 est juste géniale ! Enfin, la voxographie en V.O. est excellente mais la française est par moment un peu surjouée.

Durée de vie: 17/20

Pourquoi un 17 alors qu’il est clair que le soft mérite un 20 pour la durée de vie et le renouvellement des activités en jeu ? Quand je vois que j’ai dépassé les 3000 heures de jeu, et que je sais que je risque d’en passer encore tout autant ? Et bien parce qu’il fallait sévir un peu sur les chroniques actuelles qui, bien qu’elles soient passionnantes et rejouables, sont clairement trop courtes ! On sait pertinemment que la suite va arriver, comme à l’époque des saisons d’histoire vivante qui se débloquaient au fil du temps, mais quand on balance un récit aussi prenante et un tel finish d’acte, on ne peut que rendre les joueurs frustrés tout autant qu’impatients de voir la suite des événements.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Guild Wars 2 : Heart of Thorns apporte une nouvelle dimension au jeu originel. Que cela soit de la pure nouveauté via le contenu brut de l’extension, ou par le renouvellement du contenu de base que l’on connait depuis trois ans maintenant. C’est simple : aucun aspect du soft n’a été négligé (PvE, PvP, McM, Guildes, Craft…) ! Les nouvelles élites permettent ainsi de prendre plaisir à jouer des classes qu’on avait délaissées jusqu’ici tandis que le Revenant a déjà trouvé son public. Que ce soient l’histoire, les nouvelles maps, la bande-son, le gameplay… rien n’est à jeter, tout est bon à prendre! On regrettera juste des lags et crashs qui peuvent rapidement énerver et affecter l’expérience en jeu. Heureusement, ArenaNet nous a prouvé jusqu’ici être à l’écoute de sa communauté, ce qui laisse bon espoir quant à la résolution de ces problèmes. Guild Wars 2 avait réussi à séduire son public, lui offrant des milliers d’heures de jeu afin de défendre la Tyrie… et Heart of Thorns vient de renouveler l’offre ! Êtes-vous prêt pour défier Mordremoth ?

PS: Les raids ne sont pas pris en compte dans ce test, ils n’arrivent que le 17 Novembre avec les nouvelles légendaires, mais la Vallée des Esprits présentée lors de la bêta a su nous séduire et nous convaincre.

Mise à jour: Notre avis sur les raids: 5/5

Guild Wars 2 Heart of Thorns Review Raid 1Nous avons enfin pu nous adonner longuement aux raids de Heart of Thorns, qui n’étaient pas disponibles au lancement du jeu, et au final nous n’avons qu’une chose à dire : un tout grand merci à ArenaNet !

Enfin une instance qui demande de la réflexion et envoie une énorme dose de challenge, là où jusqu’ici les épreuves nous réclamaient toujours les mêmes classes et les mêmes stats ! Cette fois, il faut justement chercher à optimiser l’escouade et penser à une stratégie de groupe qui permet d’avancer. L’esprit de défi est plus que présent, et au jour d’aujourd’hui très peu de joueurs ont réussi à faire tomber le boss final.

Guild Wars 2 Heart of Thorns Review Raid 2Le principe des premiers élites possédant chacun leur pattern tandis que le dernier gardien regroupe ceux des trois précédents en plus du sien, est intéressant et permet de se préparer en douceur à ce qui nous attend au bout du chemin. L’obligation de repenser sa façon de jouer, voire son build pour certaines classes est vraiment agréable.

La difficulté, clairement présente ici, aurait pu impacter la note mais ce n’est pas le cas. Pourquoi ? Parce qu’il était temps d’avoir quelque chose qui fleure bon l’épique, qui ne se termine pas du premier coup en une heure et en fonçant dans le tas ! Le soft prend de fait une toute autre dimension lorsque l’on entre dans cette fameuse Vallée des Esprits, croyez-nous !

En clair : on a hâte de pouvoir enfin se vanter d’avoir réussi le nouvel exploit de Guild Wars 2 et on espère que les développeurs continueront dans cette voie pour les prochains chemins de raids!

Bonus Stage: l’avis des joueurs:

Yoshin :

Points forts : Les maps magnifiques et la possibilité de se déplacer en deltaplane/ Les élites qui donnent un nouveau souffle aux classes/ Le revenant/ Les cartes McM/ Le nouveau système de fractale.

Points faibles : Le nerf des récompenses de donjons/ Ne pas pouvoir changer de niveau de fractale une fois dedans.

La Note : 4.5/5

Stormtrooper :

Points forts : Le nouveau système d’accès aux précurseurs/ La beauté et la diversité des nouvelles cartes/ Le Revenant/ L’histoire.

Points faibles : Les bugs/ L’instabilité des serveurs.

La Note : 4/5

Mushie :

Points forts : Histoire géniale/ Les élites qui donnent une nouvelle vie aux personnages qu’on joue depuis un moment/ Les collections de légendaires.

Points faibles : Histoire trop courte, on veut la suite/ Trop de niveaux sur les nouvelles maps, on s’y perd.

La Note : 4/5

Viiruz :

Points forts : Le système de maîtrise/ La difficulté sur les nouvelles maps/ Les spécialisations élites.

Points faibles : Le nerf des récompenses de donjons/ Les crashs fréquents en jeu.

La Note : 3.5/5



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !