Review

Alors qu’il avait fait des débuts en fanfare dans les charts, For Honor a rapidement perdu une bonne partie de sa communauté à cause de son contenu famélique, d’un équilibrage bancal et d’énormes soucis de réseau. Pourtant, le jeu de combat à l’arme blanche d’Ubisoft veut reconquérir les coeurs et entame sa « Saison 2 » via un DLC sobrement baptisé « Shadow & Might ». De quoi remonter la pente? Pas vraiment!

Mercantile Ubi? Mais non… si peu…

« Pour 15.000 Unités d’acier, le Centurion va vous pourrir votre endurance comme jamais! »

Si vous avez crû en For Honor suite aux belles promesses des développeurs, nul doute que la déception a du vous étreindre au fil des parties à cause d’un nombre record de lags et de déconnexion ainsi qu’un contenu extrêmement chiche en solo. Pourtant, vous voulez toujours y croire, à votre jeu de baston, et vous avez opté pour le Season Pass à 40€ histoire de suivre les futures saisons de DLC dans les meilleurs conditions. Et bien acclamez aujourd’hui « Shadow & Might », le premier de ces contenus, qui vous offre pas moins de deux nouveaux stages (accessibles à tous) mais surtout deux héros charismatiques en la personne du Centurion et du Shinobi!

Premier bémol: vous ne voulez pas débourser autant d’argent pour un Season Pass? Pas de soucis, vous pouvez acheter les deux nouveaux guerriers pour… 15.000 unités d’acier par héros, soit 30.000 au total! Sachant qu’il faut dépenser 20€ d’argent bien réel pour récupérer 25.000 unités de ce minerai ou jouer un nombre incalculable d’heures ingame vu le faible ratio victoire/acier du soft… vous commencez déjà à déchanter, non? Et puis, rappelez-vous que les 9 combattants déblocables de la saison 1 n’étaient tarifés qu’à 500 unités chacun! 4500 contre 30.000… Vous la sentez, l’arnaque?

Equilibrage bancal

Et ce n’est pas tout, puisque les deux héros proposés, s’ils ont une sacrée classe et deux façon de jouer bien distinctes, sont bien trop puissants par rapport aux classes de bases. Ainsi, le Centurion et son glaive romain sont de véritables pourrisseurs d’endurance qui vous laisse quasi exsangue avec le même combo répétitif. De son côté, le Shinobi et son Kusarigama (une faux attachée à une chaîne) sont bien trop rapides et s’avèrent aussi mortels de loin que de près, ne vous laissant jamais sortir vos attaques avec les autres combattants de la Saison 1.

« Le Shinobi devient officiellement la classe la plus cheatée du jeu! »

Bref, on assiste à des joutes de Shinobi contre Shinobi ou Centurion contre Centurion en permanence, et l’équilibrage se fait toujours attendre! Heureusement que les deux nouveaux stages proposés (et non payants, eux) se montrent bien plus réussis avec un Jardin du Temple dont les cerisiers en fleurs flâtent véritablement la rétine et contrastent habilement avec la fureur des combats ambiants.

Enfin, dernier gros point noir: le réseau est toujours bien foireux. Déconnexion intempestive et lags sont de la partie pour ce jeu qui aurait du opter pour des serveurs dédiés plutôt que pour un peer-to-peer instable à souhait qui ruine toute l’expérience de jeu;

Extension dispensable pour un jeu qui l’est tout autant?

Si For Honor avait de quoi perdurer dans le temps grâce à son originalité, il a gâché tout son potentiel les jours qui ont suivi sa sortie, et malheureusement cette Saison 2 bien trop onéreuse et déséquilibrée ne fera que renforcer cette constatation. A moins de devenir purement free-to-play sur serveurs dédiés, on voit mal comment le bébé d’Ubisoft, qui avait toutes les cartes en main pour réussir, va pouvoir éviter les catacombes vidéoludiques qui l’attendent.

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes. Vous pourrez retrouver ce dernier dans le test du jeu complet en cliquant ici.

Note Globale N-Gamz.com: 05/20

Shadow & Might est clairement une extension qui prend les derniers joueurs croyant encore en For Honor, malgré ses bugs intempestifs, son aspect mercantile horripilant et son réseau en papier mâché, pour des imbéciles! En leur offrant deux personnages absolument pas équilibrés au prix d’un Season Pass de 40€ ou de 29€ à débourser en argent réel si on ne veut pas passer des nuits blanche à combattre, le développeur rate complètement son occasion de rendre un peu aguicheuse sa licence. Il y avait tellement mieux à faire pour reconquérir les fans… Reste deux stages très beaux et plutôt intéressants à jouer, d’où la note… mais rien qui ne justifie un achat à ce prix!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!