Review

Avant de se manger le tollé du siècle avec l’annonce de Diablo Immortal lors d’une Blizzcon qui restera sûrement gravée dans les mémoires, Blizzard a ressorti son Diablo III sauce Switch pour le plus grand bonheur des fans. Alors… overdose de portages bâclés ou véritable classique à posséder d’urgence sur la petite dernière de Big N ? On espère vous apporter la réponse dans cette review !

Sur place ou à emporter ?

« Diablo 3 jouable… partout! »

Sorti en 2012 sur PC (et oui, ça nous rajeunit pas tout ça!), Diablo III avait sur ravir les fanas du genre hack’n slash tout en restant teinté de déception, surtout au niveau graphique, pour les aficionados de la licence de Blizzard. Aujourd’hui, on retrouve donc totalement le même soft, accompagné de toutes les évolutions ayant débarqué au fil des années : saison, failles et compagnie sont donc de la partie, ainsi que le contenu de l’extension Reaper of Souls et le pack du Nécromancien… autant dire que cette version va de fait générer plus d’une centaine d’heures de jeu sans soucis!

Niveau technique, ce portage nous propose du 60 fps aussi bien en mode portable qu’en mode console de salon, et la résolution nous livre du 720p pour l’écran de la Switch et du 960p sur nos écrans plats. Et oui, pas de Full HD à l’horizon, mais la direction artistique masque plutôt bien le tout. Un opus honorable d’un mode à l’autre donc, où la fluidité et le dynamisme sont présents à chaque instant même lorsque des hordes impies décident de fondre sur votre perso et/ou ceux de nos amis en coopération.

S’adapter au support…

« Une réalisation graphique convaincante »

Entendons nous bien: si vous êtes habitué à la version PC, vous risquez de tiquer au premier regard sur la qualité esthétique du soft. Cette dernière a été revue légèrement à la baisse afin de coller aux spécificités techniques de la Switch, et cette légère baisse se ressent beaucoup plus en mode TV qu’en mode portable. Il n’empêche que l’on conserve un charmant rendu agréable et fluide.

Habituée à poutrer les forces du mal derrière mon ordi, à l’aide de mon clavier et de ma souris, j’avoue avoir craint le passage du gameplay à la console. Et pourtant, la transition s’est faite à merveille, l’interface a été repensée avec intelligence et reste intuitive à souhait pour notre plus grand bonheur. Un poil moins si l’on veut tâter de la coop en local, jusqu’à 4 sur une console. En effet, si avec deux Joy-cons par tête, l’expérience ne bouge pas d’un iota, sur un seul Joy-con par joueur, il va falloir faire des combos de touches afin d’avoir accès à toutes les fonctionnalités proposées. Pas bien méchant heureusement, et au final on s’y fait!

« Un framerate très stable et une excellente direction artistique »

Allez, si l’on devrait vraiment chouiner un poil: on reprocherait des menus en coop qui monopolisent tout l’écran, là où il aurait pu être intelligent de proposer un accès à tous les joueurs en simultané afin d’éviter des moments de solitude quant il faut changer d’équipement ou de compétences.

Petit bonheur portatif !

Diablo III : Eternal Collection allie le techniquement convaincant à un gameplay agréable et une monstrueuse durée de vie. Mais surtout: quel bonheur de pouvoir emmener partout avec nous un hack n’slash aussi dynamique et complet que lui et même si le titre n’est pas exempt de reproches, la mouture ici présente est de très bonne qualité et pourrait largement vous donner envie de vous refaire tout le soft avec plaisir, tranquillement installé au fond de votre lit !

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

Bien que moins joli que les versions PC ou PS4 et One, le soft reste propret, fluide et dynamique. Le portage est une réussite technique dans laquelle les chutes de framerate restent discrètes, rares et sans réelles conséquences sur l’expérience de jeu. Il est juste dommage de ne pas avoir repensé les menus en multi local.

Gameplay/Scénario: 18/20

Nous ne nous attarderons pas sur un scénario qui a déjà fait ses preuves, mais plutôt sur le gameplay repensé pour cette version Switch. Véritable tour de force, on prend rapidement ses marques afin de basher les hordes ennemies sans frustration. Le confort de jeu est donc présent dans tous les aspects du soft.

Bande-Son: 17/20

Cette dernière a déjà largement ravis les oreilles des fans avec son voice acting de qualité, son ambiance musicale ténébreuse à souhait et ses bruitages toujours calé à merveille… Et cette version Switch reprend le tout à l’identique. Seul bémol: des sous-titres qui pourraient paraître un poil petit en mode portable.

Durée de vie: 18/20

Quand j’essaie d’imaginer le nombre d’heures que j’ai pu passer sur la version PC du soft… je n’ose imaginer ce qui peut m’attendre avec cette version. La portabilité de la Switch apporte une réelle facilité à se lancer dans une partie depuis n’importe où, à n’importe quel moment, sans les contraintes d’un support de jeu fixe.

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20

En plus d’un contenu de base de qualité et à la durée de vie plus que conséquente, Diablo III ajoute un gameplay pensé pour un confort de jeu optimal et un aspect esthétique revu afin de coller au dynamisme de la licence, sans pour autant renier ses textures et son ambiance visuelle. Alors oui, clairement, nous rêvons tous d’un Diablo IV et oui, je pense que l’on peut affirmer que l’on commence à en avoir ras le casque des portages à gogo… mais cette version de Diablo III est un vrai petit bonheur vidéoludique que l’on peut déguster sur place ou à emporter.



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !