Review

Gamers de tout bord, surtout ne vous arrêtez pas au titre de ce soft! Certes, vous allez faire dans la « conception » mais pas au sens où vous l’entendez… bande de coquins ! Après un premier opus, « Conception : Please Give Birth to my Child ! » sorti uniquement sur les PSP Japonaises en 2012, voilà la suite qui débarque timidement chez nous, cette fois sur PS Vita et 3DS. La recette de ce RPG est simple: mélangez 2 cuillères à soupe de Dating Sim, trois cuillères de kawaii-eries nunuches et une énorme dose de donjon avec des combats au tour par tour assez sympa, et vous obtiendrez Conception II: Children of the Seven Stars. Maintenant que c’est prêt, embarquons dans un soft plein de saveurs !

Immaculée Conception !

Des protagonistes attachants pour un scénario agréable

Comme cité plus haut, l’aventure Conception a débuté en avril 2012 sur le territoire nippon. Et elle débarque sur nos contrées seulement maintenant! Pire, il faudra même se passer du premier opus. On embraie donc direct au second, qui est édité par Atlus, à qui l’on doit les Persona, Tesla Effect ou encore Dragon’s Crown (en termes d’édition bien sûr), et développé par Spike Chunsoft connu pour… Conception (vous ne vous y attendiez pas, hein?), Pokemon Donjon Mystère, Danganronpa Trigger Happy Havoc, 999 : Nine Hours Nine Persons Nine Doors ou encore… l’Attaque des titans.

Mais revenons-en au titre qui nous intéresse aujourd’hui: Conception II : Children of the Seven Stars est, comme son nom l’indique un peu crûement, un titre dans lequel vous allez devoir engendrer… des enfants ! Je vous vois venir: non ce jeu n’est pas le digne héritier des pires hentais! Ici point de cochonneries, juste une main en serrant une autre, de la concentration, des sentiments très forts et pouf un enfant ! On est pas loin des choux et des roses. Dans le soft vous contrôlez Wake Archus, un jeune homme qui, après une attaque de monstres lors du mariage de sa sœur, s’est retrouvé avec la marque de « l’étoile de Dieu » sur la main, rien que ça ! Wake va donc devoir rejoindre les rangs d’une académie pas comme les autres, dont le but est d’enseigner aux adolescents possédant cette marque à éradiquer les monstres qui grouillent dans les labyrinthes de notre monde, le tout grâce à des cristaux qui permettent de sceller les démons sans fioritures. Bon ok, y a du boulot, mais passons au côté « agréable » de la chose ! En effet, en tant que jeune homme « Elu » par le divin, vous avez le devoir certes de défoncer des ennemis à tour de bras… mais vous n’y arriverez pas seul ! Vous devrez donc partir avec une escorte féminine, de rang S (oui parce qu’il y a des rangs, ben quoi faut être digne de celui qui porte l’étoile de Dieu non mais !), et des équipes faites de… vos enfants !

Mon papa, ma fierté, notre bataille !

Vous allez en faire, des gosses!

Conception II présente plusieurs phases de gameplay. La première consiste à sympathiser avec les jeunes demoiselles de rangs S, en sachant qu’elles sont au nombre de sept et ont bien entendu chacune leur petit caractère, leurs préférences. Des phases de Dating Sim vous attendent donc avec des dialogues dans lesquels vous devrez intervenir. Attention à ce que vous dites car certaines de vos paroles pourraient être très mal interprétées et si vous souhaitez passer à la phase deux, à savoir la conception de vos enfants, vous devrez être en bons termes avec la demoiselle afin d’obtenir des « minis-vous » possédant d’excellentes capacités! La conception, d’ailleurs, parlons-en: vous devez choisir la demoiselle qui partagera cet événement avec vous, et ce sur base de ses statistiques et des vôtres, afin d’obtenir un p’tiot qui enverra du lourd sur le terrain et saura vous offrir une combinaison hétéroclite pour vos équipes. Viens ensuite une petite cinématique toute mignonne dans laquelle nos héros se tiennent la main et paf ça fait un bébé (on a pas dû tout leur expliquer aux développeurs sur le fonctionnement du corps humain…). A vous de choisir de quelle classe sera ce mini-vous : magicien, guerrier, gunslinger ou encore clerc. Bref, un large choix. Vous devrez ensuite composer vos équipes : à savoir une héroïne à vos côtés et jusqu’à trois équipes de trois de vos petites merveilles confectionnées avec amour.

Un système de combat bien pensé

Ceci fait, place à la phase d’exploration de donjons. Oui, parce que c’est bien mignon de dragouiller des minettes, mais va falloir cogner et remplir son rôle d’ado à la marque de l’étoile de Dieu ! Vous voilà donc plongé dans des labyrinthes envahis de monstres, comportant plusieurs niveaux, avant de vous confronter au boss en personne ! Sa défaite vous permettra d’obtenir un cristal et de sceller le donjon. Des quêtes secondaires vous seront également proposées dans le laboratoire du campus, allant d’un certain nombre de mobs de telle catégorie à tuer, à des objets à récupérer. Le système de combat au tour par tour est intéressant car il offre la possibilité, suivant votre position et vos enchaînements, de former des chaines qui vous permettront d’handicaper vos ennemis ou de looter certains objets en particulier. Simple à prendre en main, nerveux et jouissif.

Mais… ne serais-je pas déjà passé par là ?

Les artworks et décors en 2D sont vraiment réussis

Conception II propose un travail de qualité en ce qui concerne les graphismes, que cela soit durant les scènes de Dating Sim ou encore pendant les cinématiques réalisée en animé japonais. Les donjons en 3D, eux, sont un cran en dessous hélas. Pire, ils se ressemblent tous au niveau du design. Seules leurs couleurs changent, et il en est de même pour le bestiaire! Autant dire qu’ils ont pris un mob et l’ont colorisé dans douze teintes au cours du jeu. Dommage. Sur 3DS, la gestion de la 3D est assez sympathique, notamment lors des scène de parlottes avec les jeunes filles … parce que …ben …ça bloblotte assez fort, ça rebondit… et rien que ça, ça mérite un bon point (arrêtez, je sais que vous aimez ça!).

La bande-son, hélas, est quant à elle très répétitive, voire même parfois agaçante. Heureusement que les voix des personnages sont bien plus réussies, mais on ne les entend pas assez malheureusement.

Enfants d’étoiles mais ça dépote grave !

Conception II : Children of the Sever Stars est un bon petit donjon/rpg, aux phases Dating Sim plus qu’agréables et permettant de sortir du bourinage intensif de mobs en continu, obligatoire ici pour monter en niveau puisque chacun de vos enfants partira de zéro et qu’il en sera de même pour les charmantes demoiselles qui vous accompagneront. Malgré une réalisation en demi-teinte, le jeu reste agréable et devient vite addictif grâce à son gameplay totalement maîtrisé en combat. Croyez-moi, vous allez enchaîner les heures sans forcément vous en rendre compte. Bonne pioche pour Atlus, donc!

La bande-annonce

Réalisation: 14/20

On s’habitue vite à la qualité graphique en 2D et à la clarté des phases de jeu à l’académie. Cependant le soft est en demi-teinte lors de l’exploration 3D en donjon et en combat. Il est frustrant que les niveaux soient tous les mêmes (je ne parle pas de leurs level design qui est toujours différent) avec juste une couleur qui change… et autant dire que l’ambiance visuelle est très 70’s dans les labyrinthes! De plus, on notera parfois en donjon un peu trop d’aliasing, ce qui est dommage mais ne paralysera pas l’expérience en jeu.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario part un peu dans tous les sens, et autant dire que le « english only » n’arrange pas les choses pour la compréhension. Cependant il reste digne de tout bon petit RPG. Le gameplay est très bon, alliant les phases de « free time » permettant de parler avec les demoiselles, faire du shopping, changer nos équipiers et nos équipements, aller chercher des quêtes supplémentaires ou télécharger du DLC (à savoir des packs de costumes), et les phases en donjon nous offrant des combats dynamiques et agréables. La prise en main se fait de façon quasi automatique tant le gameplay est bien pensé.

Bande-Son: 10/20

Hormis les voix des protagonistes qu’on entendra assez peu souvent mais qui sont excellentes, le reste de la bande-son est assez strident et répétitif à souhait. Autant dire qu’on aura vite fait de couper le son de la console.

Durée de vie: 15/20

Des dizaines d’heures vous attendent, et elles seront agréables, que cela soit dans le farming ou en mode charmeur de ces dames.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Conception II : Children of the Seven Stars est un bon rpg ! Cependant, sa réalisation en demi-teinte le paralyse un peu. L’expérience de jeu reste agréable, et l’on constate vite que le nombre d’heures défile car le soft rend rapidement accro. De fait, on oublie les donjons qui piquent les yeux graphiquement, la musique qui vrille les tympans et on profite du jeu à fond, de ses combats dynamiques, de ses personnages attachants et de ses phases Dating dans lesquelles on se prendra pour un Don Juan. Une agréable surprise donc pour un titre qui aurait pu faire comme son grand frère, ne pas dépasser les frontières nippones, et cela aurait été bien dommage. Espérons voir cette démarche de localisation s’ouvrir un peu plus afin que nos consoles portables soient inondées de JRPG. 



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !