Review

Tous les premiers acquéreurs de la Super Nintendo ont sans doute fait l’acquisition, dans la foulée, de l’un des monuments du jeu d’action/plateforme 16bits (avec Castlevania IV): Super Ghouls’n Ghosts. Encore considéré aujourd’hui comme l’une des sagas phares du grand Capcom old school, le titre a forcément donné des envies à d’autres éditeurs, chacun essayant d’imiter le gameplay ciselé à l’extrême des aventures du chevalier Arthur sans jamais vraiment y parvenir. Pourtant, cela ne semble pas avoir apeuré le studio Causal Bit Games qui a décidé de s’attaquer à un soft hommage nommé Battle Princess Madelyn. Un pari risqué mais qui, manette en main, se révèle plutôt réussi grâce à un vrai respect du matériau de base, une réalisation 2D qui flatte la rétine et surtout… une héroïne dans le rôle du chevalier! De quoi détrôner le chef d’oeuvre nippon? La réponse dans notre vidéo-test complet sur Nintendo Switch!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 18/20

Il s’agit clairement du point fort du titre de Causal Bit Games. Battle Princess Madelyn brasse avec une sacrée maestria les codes du rétrograming 16bits, emportant littéralement le joueur dans une ode visuelle 2D à grands coups de scrollings parallaxes et de détails environnementaux baignés dans des effets de lumière qui feraient fondre le coeur de tout bon vieux gamer qui se respecte. Si on dénotera deux-trois micro-ralentissements en mode portable, le reste est tout bonnement superbe pour qui aime le old school. Et nous… on adore ça!

Gameplay/Scénario: 12/20

Le scénario fait dans le classique avec un roi démon ayant enlevé votre famille, mais le fait d’incarner une princesse guerrière et non un chevalier sans peur et sans reproche fait plutôt du bien. Niveau gameplay, si le mode arcade est totalement jouissif tant il transpire le Super Ghouls’n Ghost, le mode Story manque clairement d’intelligence dans sa conception et son level design, vous perdant sans arrêt dans ses méandres et ses plateformes impossibles à anticiper à cause d’un étrange choix de caméra. De quoi frustrer plus d’un joueur là où quelques ajustements (un journal des quêtes, une mini-map, des checkpoints mieux placés…) auraient pu nous donner un titre à part entière plutôt convaincant. Dommage.

Bande-Son: 17/20

Les musiques fleurent bon le 16bits ténébreux à souhait et les bruitages nous ramènent à cette époque bénie de la guerre entre la Super Nintendo et la SEGA MegaDrive! Un pur bonheur pour les oreilles.

Durée de vie: 10/20

Le mode arcade se boucle en quelques heures à peine et le mode story est trop mal calibré et doté de checkpoints si frustrants que nombre de gamers n’iront jamais jusqu’à sa conclusion. Pour 19,99€, c’est un peu trop court à notre goût.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Battle Princess Madelyn nous offre de sublimes graphismes pixel art 2D que n’aurait pas renié son illustre modèle, Super Ghouls’n Ghost, une bande-son épique à souhait, une jouabilité digne des plus grands et un gros niveau de difficulté, mais pêche hélas par un mode Story mal agencé et doté de checkpoints rageants ainsi que d’une incapacité à anticiper les plateformes salvatrices. Heureusement que de son côté, le mode arcade, succession de 7 niveaux sans aucun aspect RPG, se révèle être aussi jouissif que le titre phare de Capcom, même si on déplorera l’impossibilité de sauvegarder entre les stages. Vendu pour 19,99€, ce qui nous semble un peu cher pour un mode arcade un peu court et un mode Story bancal, Battle Princess Madelyn mérite tout du moins votre attention pour sa beauté plastique et son côté old school parfaitement maîtrisé.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!