Review

Telltale Games est passé maître dans l’adaptation de comics en jeux vidéo. Ils ont ainsi déjà largement transformé l’essai avec des franchises phares telles que The Walking Dead ou encore l’incroyable The Wolf Among Us. Mais cela ne leur suffit pas et, si l’on sait d’ores et déjà qu’ils vont s’attaquer aux mythiques « Gardiens de la Galaxie », leur dernier bébé en date se centralise sur le plus apprécié des héros masqués de chez DC… le ténébreux Batman ! Avec un schéma de gameplay et de diffusion identique à celui des précédentes productions du studio, que vaut donc ce fameux Batman – The Telltale Series maintenant qu’il est complet ? Sortez la Batmobile et suivez votre Lady adorée dans notre test !

Batouuuuuuuuuuuuuuuuuu !

« Retrouver Batman à ses tout débuts, voilà le pari de Telltale! »

Oubliez le Batman de ces dix dernières années auquel vous êtes abonné via le cinéma ou la télévision ! Adieu le Dark Knight de Nolan, bye-bye le très jeune Bruce Wayne made in Gotham (la série), et… bonjour au jeune Batman ! Inexpérimenté, paumé et confronté à des choix qui vont vite se révéler ardus, voilà le héros qu’a décidé de nous présenter Telltale dans son récit s’étalant sur pas moins de cinq épisodes pour une petite dizaine d’heures de jeu!

Alors comment vous évoquer le scénario sans vous le spoiler ? Et bien disons que notre cher Batou, en arrêtant une jolie cambrioleuse, va se retrouver en plein cœur d’une sombre enquête qui va vite plomber le moral de l’homme derrière le masque, mais surtout faire ressortir de vieux secrets de famille qui, en plus de remettre en doute la crédibilité de notre Chevalier Noir, risquent de lui faire perdre tout ce à quoi il tient !

Des visages familiers… avec ou sans masque

« Une rencontre très… féline! »

Telltale Games a décidé de rempiler niveau graphisme avec son esthétique si particulière, laquelle fonctionne vraiment très bien, certes, mais se révèle un peu moins travaillée et moins saisissante visuellement que pour The Wolf Among Us. On pense notamment à certaines textures qui font franchement tâche par endroits ou à la démarche ultra rigide de ce cher Bruce Wayne. Heureusement, l’atmosphère est bonne, digne du style gothique que l’on apprécie tant à Gotham, et on prend plaisir à s’immerger dans cette ville corrompue par le crime.

Un gros bémol cependant : quelques couacs techniques viennent parfois troubler l’expérience de jeu ! Bien entendu, si les sauts de frame voire même les crashes complets étaient diablement présents à la sortie du premier chapitre en août dernier, des patchs ont réussi à régler pas mal de soucis, surtout sur PC, mais sur console les lags sont encore légions ! De fait, la comparaison entre les deux supports fait presque peur, et nous espérons vivement que le studio revienne rapidement sur nos machines de salon afin de nous fournir un travail aussi propre que sur ordi.

Enquête… Décisions et actions !

« Les choix se montrent très intéressants, et les conséquences rapidement visibles »

Afin de ne pas perturber son public, Telltale ne sort pas de sa voie de prédilection niveau gameplay et nous propose du sacro-saint « point and click » version 3D avec des phases d’action menées à grands coups de QTE, ainsi que des séquences de réflexion où vos choix auront un impact sur les événements à venir ! Attention pour les gamers PC : le soft est en QWERTY et les touches ne peuvent pas se configurer. Autant dire que si vous êtes tête en l’air comme moi (et je vous plains), vous allez vous mélanger les pinceaux plus d’une fois !

Alors certes, si les QTE sont très dynamiques et que les choix sont bien pensés et très loin d’un classique manichéisme, il faut toujours un mais… et ici ce sont clairement les moments d’enquêtes qui se révèlent ennuyeux et redondants. Relier des éléments entre eux, pourquoi pas, mais la dimension d’énigme « policière » se perd vite pour au final n’être qu’un élément de plus du point & click classique. Dommage car il y avait là une idée géniale qui aurait certainement pu être mieux exploitée, plus travaillée. De plus, et comme c’est un peu toujours le cas avec le gameplay à la Telltale, les cinq épisodes ne sont pas des plus interactifs et on subit parfois plus l’histoire qu’on ne la vit… mais les choix proposés ont au moins de réelles répercussions qui se feront parfois sentir très rapidement !

I’m Batman !

« Visuellement, ce Batman fait parfois un peu cheap, surtout si on le compare à l’incroyable The Wolf Among Us! »

Des doublages toujours émouvants et des musiques aussi anxiogènes que magiques, voilà ce à quoi les précédentes licences de Telltale nous ont habitués. Mais qu’en est-il ici? Allez, on ne fera pas durer le suspense : si je vous dis que c’est Troy Baker qui s’est chargé de la voix de Bruce Wayne/Batman, ça vous parle? Comment ça… Vous ne voyez pas qui est cet homme? Honte sur vous (mais je vous aime quand même) ! Sachez qu’il se cache derrière Booker de Bioshock Infinite, Joel de The Last of Us, … j’en passe et des meilleurs. C’est donc à une référence dans le milieu que nous avons à faire pour le personnage principal du récit, mais les autres protagonistes ne sont pas en reste et la voxographie est excellente, tout simplement.

A noter que le soft est en anglais sous-titré français. Hélas, il arrive que la traduction soit buguée, voire même absente par moments. Etant donné que les réponses doivent parfois être sélectionnées très rapidement, certains joueurs pourraient se sentir lésés. On vous rassure : ces moments sont relativement rares. Par contre, je vais me permettre un reproche du côté des mélodies: si le thème musical de The Walking Dead était génial, si celui de The Wolf Among Us se montrait fabuleux, et bien ici… rien d’aussi bon ! Et c’est dommage !

Telltale Games… ou les rois de la torture psychologique

« Un Troy Baker parfait pour une aventure digne de son héros! »

Oui, parce que ça suffit maintenant ! On nous pond des soft géniaux, avec des scénarios qui nous emmènent loin, des doubleurs de qualité, une ambiance incroyable, une tension quasi palpable et des choix cornéliens… et puis on nous laisse poiroter pour la suite ! En effet, ne nous voilons pas la face : il est certain, à la vue du finish de ce Batman – The Telltale Series, que Batou reviendra ! Alors, on fait quoi en attendant ? On se relance les épisodes deux à trois fois pour voir où mènent les autres réponses ? On se met au tricot ? On scrute le net en attendant une date ? Le tout en même temps ? Quoiqu’il en soit, vous aurez compris que ce Batman version Telltale remplit largement son cahier des charges en rendant honneur à son illustre héros, et devrait assurément plaire aux fans, tout en conservant quelques zones améliorables pour une suite déjà toute tracée !

La Bande-Annonce

Réalisation: 15/20 (13/20 sur Consoles)

Le soft nous plonge littéralement dans l’ambiance visuelle de Gotham mais aussi dans la tête d’un Bruce Wayne qui vient à peine d’accepter le rôle de Batman, le tout sans tomber dans la mauvaise adaptation 3D d’un sompteux comics 2D. Une bonne chose donc, mais on pestera clairement contre les lags qui noircissent le tableau sur console. De plus, la réalisation graphique est un peu mois travaillée que sur l’incroyable Wolf Among Us, cela se voit notamment au niveau de textures un peu vieillottes ou de la démarche « particulière » du héros. On vous rassure, si certains plans font vraiment cheap, tout le reste s’avère convaincant et immersif à souhait.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le gameplay est simpliste et le soft répond bien dans les phases de QTE (mais pourquoi pas de configurations de touches ou de mode AZERTY…). Les choix sont bons, mais le fait de connaître Batou (sa vie, son œuvre…) va certainement en orienter certains ! De fait, le scénario tient bien la route : léger au départ, il prend de l’ampleur au fil du temps jusqu’à nous laisser sur un sacré cliffhanger qui nous promet forcément une suite. On se prend ainsi à sourire, à rire, mais aussi à paniquer au fil des rencontres et des événements. Bref, Telltale réussit encore à nous faire vibrer, et c’est tout ce que l’on attendait.

Bande-Son: 15/20

Le casting vocal est génial : les intonations ne tombent jamais dans la caricature et les émotions sont bien présentes, notamment grâce à un Troy Baker magistral en Batman. Dommage que le thème musical soit, par contre, ausi absent.

Durée de vie: 15/20

Comptez dans les dix heures pour finir le soft. A vous de voir, si vous souhaitez le relancer à foison pour profiter des autres réponses et de leurs répercussions, auquel cas le temps de jeu peut facilement être doublé voire triplé. De plus, la fonction Crowd Play, qui propose à des spectateurs de voter pour répondre à votre place, apporte une touche sympa et originale pour ne pas se lasser de refaire les épisodes.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Batman : The Telltale Series nous tient en haleine du début à la fin. Son scénario, bien que simpliste lors du premier épisode, nous plonge par la suite rapidement dans une intrigue bien ficelée qui nous donne envie d’enchaîner les 5 segments sans même se soucier du temps qui passe. Les protagonistes sont tous intéressants, personne n’est laissé sur le côté et on prend plaisir à redécouvrir les personnages que l’on pensait connaître par cœur mais que l’on visualise ici sous un autre angle, plus intense et psychologique. Telltale réussit donc une fois de plus à nous convaincre, à nous en mettre plein la tête et ne pas nous laisser amorphe derrière notre écran malgré le statut d’aventure narrative lié au jeu. On n’espère qu’une seule chose : voir très vite arriver une suite aux aventures initiés dans ce Batman ! (NDLady : au passage, si on pouvait aussi en avoir une pour The Wolf Among Us, je serais comblée).



About the Author

LadyDisturbed

Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance… voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l’écriture de fan fiction m’occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !