Review

Pour beaucoup, Ridley Scott n’a réalisé quasiment que des mauvais longs métrages ces 15 dernières années (depuis le cultissime Gladiator, en fait). Du coup, quand on a appris qu’il allait s’occuper de l’adaptation sur grand écran du roman de Andy Weir « The Martian », on a eu peur. Comment l’homme aux commandes d’Alien, une œuvre caractérisée par son environnement ultra cloisonné et son extraterrestre belliqueux, allait-il pouvoir nous conter les aventures d’un spationaute botaniste lambda perdu sur l’immensité désertique de Mars… tout seul ?!

Une violente tempête martienne va séparer Matt Damon de ses coéquipiers

Une violente tempête martienne va séparer Matt Damon de ses coéquipiers

Dans un futur proche, la science a permis à l’Homme de voyager jusque Mars et d’explorer sa surface. Une expédition est donc lancée sur base de ce postulat et tout semble se dérouler à merveille pour l’équipe d’explorateurs. Hélas, une tempête martienne d’une intensité rare oblige les membres de la mission à quitter la planète en urgence. Malheureusement pour lui, Mark Watney (joué par Matt Damon) est happé par la tornade lors de l’évacuation. Le croyant mort et vu le danger représenté par le monstre climatique pour leur fusée, ses amis repartent pour la Planète Bleue. Le souci, c’est que notre cher Mark, bien que blessé, est toujours en vie et il a bien l’intention de le rester! Il va donc devoir compter les vivres qui lui restent et calculer puis produire tout ce qu’il faut pour survivre plusieurs années sur un sol stérile (heureusement qu’il est botaniste), le temps qu’une mission de sauvetage parvienne jusqu’à lui. Encore faut-il qu’il réussisse à contacter la NASA pour lui signaler… qu’il est loin d’être mort !

Le fantastique décor de Mars constitue un personnage à lui seul!

Le fantastique décor de Mars constitue un personnage à lui seul!

Si on craignait que les étendues désertiques de Mars finissent par nous lasser en tant que décors naturels du film, il n’en est clairement rien dans ce « Seul sur Mars ». Que du contraire, ils jouent quasiment le rôle de personnage principal du film, comme dans un « Seul au Monde », et nous font ressentir l’isolement de Matt Damon juste en les regardant. Ce sentiment de solitude extrême est d’ailleurs amplifié par l’usage d’une 3D qui apporte une profondeur tantôt réelle, tantôt onirique à ce vide martien. On vous conseille clairement de voir l’œuvre sous ce format d’ailleurs. Les effets spéciaux sont, à ce titre, réalisés avec énormément de soin et tendent à ancrer l’œuvre dans une véracité de chaque instant. Pour tout vous dire, au début du film, on a quasiment l’impression d’être plongé dans la tempête qui emporte notre héros.

Utile d'être botaniste pour survivre seul... sur Mars!

Utile d’être botaniste pour survivre seul… sur Mars!

Néanmoins, ce long métrage n’est pas exempt de défauts, à commencer par une bande-son pas si inoubliable que ça (on est loin de Gladiator à ce niveau). Certes, la petite musique disco servant de running gag vous restera en tête mais pour le reste, c’est plutôt générique. On peut également ajouter à cela une histoire immersive mais hélas prévisible, ce qui ne gâche néanmoins rien au spectacle, d’autant que Matt Damon joue vraiment bien et sa touche d’humour nonchalante est clairement présente pour notre plus grand bonheur, donnant au film un peu d’air frais face au destin de ce spationaute seul au monde… euh, enfin, seul sur Mars! N’hésitez pas à opter pour la V.O. si vous en avez l’occasion, les jeux de mots originaux y étant très drôles.

Personnellement, j’ai adoré Seul sur Mars. Certes, certaines critiques trouvent le film inutilement long mais je ne suis pas de cet avis. Au contraire, cela nous montre encore plus à quel point le héros trouve lui aussi le temps long. On suit son quotidien pour s’attacher de plus en plus à lui avant un final qui, lui, va à 200 à l’heure ! Le nouveau bébé de Ridley Scott est donc un excellent long métrage de Science-Fiction « réaliste » proposant une histoire qui accroche malgré son côté prévisible, des effets spéciaux vraiment travaillés, un très bon jeu d’acteur et des touches d’humour savamment dosées. Tout ce qui fait un excellent divertissement… et un film qui vaut vraiment le déplacement dans nos salles obscures pour le voir en 3D et profiter du spectacle. Moi, je prendrai clairement plaisir à aller le revoir… alors ne vous privez pas !

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

MaximeChapeau
MaximeChapeau

Dévoreur de livres, de séries ou de films, j’adore partager ma passion avec le plus grand nombre. C’est donc forcément une joie pour moi de partager mes critiques cinéma avec vous ! Je suis un amateur de films d’action, de science-fiction et de fantastique, avec une grosse préférence pour la saga Hunger Games dont je suis extrêmement fan depuis que j’ai pu la découvrir en livres comme sur grand écran. Plus personnellement, je suis étudiant et grand adepte des arts du cirque, en particulier le jonglage. Gamer depuis mon plus jeune âge, j’aime les jeux rétros et tous ceux qui permettent d’avoir une bonne dose de fun entre amis! Pour l’histoire de mon pseudo, elle est très simple: j’adore les chapeaux, tout simplement! J’espère que vous apprécierez de lire mes critiques autant que le plaisir que j’éprouve à vous les rédiger!