Review

Doki-Doki nous présente, avec Soloman, un seinen clairement malsain qui prend l’éradication de l’espèce Humaine toute entière pour cadre. Seul Ryô, un adolescent reclus chez lui ayant la faculté de voir les morts, semble avoir survécu à l’annihilation. Pourquoi ? Comment ? Qui sont donc ces mystérieux êtres débarqués de la Lune et cherchant à tout prix à le capturer ? La réponse dans ce manga terriblement jouissif… à déconseiller aux âmes sensibles !

Ryô, seul survivant de l'apocalypse... est capable de voir les âmes errantes

Ryô, seul survivant de l’apocalypse… est capable de voir les âmes errantes

Ryô Tanabe est vraiment le type le plus malchanceux et paumé du monde. Victime du harcèlement de sa demi-sœur, Yuika Nishizono, depuis des lustres et hyper sensible au monde des morts au point d’être parfois possédé par des esprits démoniaques, notre adolescent vis depuis des mois reclus, seul dans sa chambre… jusqu’au jour où il reçoit un mystérieux SMS : « Au Secours » ! Ayant toujours rêvé d’être un héros, il ouvre la porte de son « cloître » et assiste à une scène d’horreur absolue. Rien, il ne reste plus rien de son quartier, ni de sa ville, ni même de la planète Terre ! Tout n’est qu’un amas de ruines fumantes et de spectres errants, comme sa Nemesis, Yuika, celle-là même qui a envoyé le texto juste avant de se vider de son sang.

C’est donc accompagné de sa pire ennemie qu’il va être capturé par une race d’extra-terrestres issus de la Lune, dont le but est de récupérer cette Terre qui était auparavant la leur ! Gros soucis, les Hommes ont tellement vicié l’atmosphère que la seule façon pour eux de survivre est de créer une « Super-Race » en prenant comme cobaye… Ryô, censé agir comme une éponge à ADN en absorbant les âmes de toute la population! Du coup, notre héros est abondamment torturé et ne doit son salut qu’à une jeune esclave « lunaire », Nino, qui le soigne régulièrement. Mais le jour où ses Maîtres décident de se débarrasser de la demoiselle, Ryô va devoir s’allier contre son gré à Yuika s’il veut devenir… le dernier super héros au monde : Soloman !

Les habitants de la Lune viennent réclamer... notre planète!

Les habitants de la Lune viennent réclamer… notre planète!

Je vous l’accorde, le scénario de ce manga écrit et dessiné par Sakakibara Sôsô est plutôt alambiqué. Le coup de la race alien qui envahit notre jolie Planète Bleue, on nous l’a déjà fait, mais ne faire subsister qu’un anti-héros parmi toute la population mondiale, cinq pages seulement après le début du récit, c’est fort ! Ajoutez à cela une capacité à voir les morts qui intéresse nos amis de la Lune, des séances de tortures vraiment malsaines et une demi-sœur fantôme qui n’hésite pas à posséder notre personnage central pour se sentir « en vie » malgré la douleur que cela procure à son frangin, et vous aurez compris que la présence de la douce Nino est comme un vrai rayon de soleil dans le quotidien de Ryô.

Tout le récit amène d’ailleurs à créer une ambiance hautement étrange à ce Roméo et Juliette post-apocalyptique paranormal, qui prend une sacrée ampleur en fin de volume. Bien que le tout soit agréablement trash et plutôt original, on déplore par contre les motivations des extra-terrestres qui sont loin d’être claires. Pas que l’auteur s’amuse à nous les cacher… mais c’est juste qu’elles sont expliquées de façon peu compréhensibles. On ne voit pas vraiment pourquoi avoir choisi Ryô comme « Vaisseau » de leur Super-Race, ni en quoi la torture peut jouer un rôle dans leurs plans (on sous-entend la reproduction par viol quand un « animal » est à bout, un ADN ultime, etc… mais rien n’est limpide).

Les émotions sont finement retranscrites pour un résultat diablement malsain... et jouissif!

Les émotions sont finement retranscrites pour un résultat diablement malsain… et jouissif!

Sur le plan technique, par contre, ce Soloman est clairement irréprochable. La fluidité des séquences d’action est assez impressionnante, le trait est précis, le héros charismatique et la belle Nino absolument kawaii. L’encrage, quant à lui, est impeccable et le travail sur les décors force le respect, notamment lors des plans larges nous montrant Ryô, infiniment petit face à la désolation qui s’est abattue sur sa planète. Signalons aussi que les émotions des personnage sont brillamment retranscrites, notamment grâce à la technique du « Fish-Eye » pour nous dépeindre la torture psychique endurée par notre personnage central, par exemple. Les réactions face à cette situation désespérée sont totalement crédibles (soumission, dégoût, rébellion, abandon, …) , ce qui était loin d’être gagné quand on s’attaque à la solitude humaine.

Soloman est donc une excellente surprise et une série avec laquelle il faudra sans doute compter dans les mois à venir au sein du catalogue Doki-Doki. Un seinen puissant, malsain et gore qui nous dépeint la psyché du dernier être humain sur Terre, seul et horriblement torturé, aussi bien physiquement qu’intérieurement, face à une armée d’aliens aux mœurs terriblement dérangées. Ryô se transformera-t-il en Super Héros ou, au contraire, sombrera-t-il dans la folie ? On a hâte d’en savoir plus avec le volume 2 !

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!