Review

Edité chez Komikku,« Malicious Code » est un Shonen en quatre tomes écrit et dessiné par Ikeno Masahiro, à qui l’on doit également le manga Dive !! . Ici, on entre de plein pied dans un Tokyo frappé par un étrange virus qui décime ses habitants en seulement 4 jours. La ville paraît condamnée, mais c’est sans compter sur une petite poignée d’enfants infectés qui semblent ne pas subir les effets mortels de la maladie… Leur signe distinctif : des yeux rouge sang !

Tokyo 2024 : la ville est ravagée par un virus mortel, désigné sous le nom de « Pandore ». Le fléau a décimé 99,9% des habitants touchés par ce micro-organisme. Les rares survivants ? Une simple poignée d’enfants n’ayant pas plus de 8 ans, les Porteurs. Eux seuls sont immunisés. Pour quelle raison? Nous l’ignorons encore. Dix ans plus tard, Tokyo est toujours en accès condamné et, à cause de cette maladie inconnue, 20% de la population Japonaise a rejoint l’au-delà. C’est dans ce contexte apocalyptique que le bus des lycéens de l’école Shin-Saku-Radai est dévié droit sur la ville maudite par une demoiselle arborant de ténébreux yeux rouges. Le crash est inévitable, et les seuls rescapés se trouvent être 4 Porteurs. Dans cette cité fantôme, ils vont rencontrer leurs semblables, gardant en eux des « codes » leur procurant des pouvoirs assez impressionnants. Savoir pourquoi les Porteurs essaient de s’entre-tuer sera la question clé pour nos héros, qui seront perpétuellement soumis à des affrontements… sans jamais obtenir la réponse, du moins dans ce premier tome.

Les combats sont clairement le point fort de ce premier tome

Malicious Code reprend les clichés du genre pour un shonen apocalyptique: comme d’habitude c’est Tokyo qui est touchée, la ville est interdite au reste de la population, et c’est à nouveau un virus qui fait de nombreux ravages. Certaines planches sont bien chargées, bourrées de détails, mais cela met au final plus d’ambiance dans les combats. Par contre, le début du manga est assez chaotique en termes de narration, et vous risquez de vous retrouver face à des séquences difficiles à comprendre.

Néanmoins, et en l’état actuel, « Malicious Code » pourrait plaire aux nouveaux lecteurs de manga qui ne sont pas habitués à ce type d’histoire. De plus, les adeptes de Shonen y trouveront beaucoup d’action. Gageons juste que les prochains tomes se montrent moins avares en explications et plus aisés à comprendre.

Note Globale N-Gamz: 2,5/5



About the Author

Mushie
Je suis une grande lectrice devant l'éternel, et plus particulièrement fan de mangas, surtout lorsqu'ils m'inspirent de nouvelles idées de cosplays à confectionner! J'aime aussi les jeux vidéos, surtout les MMORPG, et je suis passionnée depuis quelques années par toutes ses merveilleuses choses qui nous viennent du Japon, Vocaloid en tête!