Review

Capcom a compris, avec Resident Evil 6, que les mangas pouvaient servir d’excellents supports scénaristiques pour dévoiler des pans d’histoires insoupçonnés de sa saga horrifique : Resident Evil. C’est ainsi qu’est née, par exemple, l’excellente série Resident Evil : Marawha Desire, prologue aux événements racontés dans Resident Evil 6. Avec la sortie de Resident Evil Revelations 2, la firme remet le couvert et fait appel au même mangaka que précédemment : Naoki Serizawa. Le cocktail de ce Heavenly Island sera-t-il aussi bon que pour Marawha ? On a tendance à croire que… oui !

Du gore, du fan service, une île paradisiaque et une action qui démarre à 200 à l'heure... bienvenue sur Heavenly Island!

Du gore, du fan service, une île paradisiaque et une action qui démarre à 200 à l’heure… bienvenue sur Heavenly Island!

Takeru Tominaga est un sacré veinard ! En effet, il est assistant réalisateur sur la télé-réalité à succès Idol Survivor, sorte de Koh-Lanta mettant en scène de somptueuses playmates (mannequins, chanteuses, …) en bikinis. D’abord réservée aux U.S.A., l’émission s’exporte désormais au Japon et mixe donc pour la première fois la nationalité des « starlettes » aussi bien américaines que nipponnes. Fou amoureux de l’ingénue Mayu, il débarque donc sur l’île Sonido de Tortuga avec cette kyrielle de demoiselles pour effectuer les enregistrements. Le souci, c’est que Claire Redfield, membre de l’O.N.G. Terrasave et rescapée de Racoon City, enquête sur l’île voisine car elle a obtenu des preuves de bioterrorisme. Vous vous en doutez, tout part en vrille dès la fin de la première moitié du tome, et notre show télé va vite se transformer en course-poursuite entre de somptueuses jeunes femmes et un mort-vivant surpuissant armé d’un harpon géant, lâché à leurs trousses par un faux prêtre vaudou lié à Umbrella. Il faut dire que, comme par hasard, la firme dispose d’un ancien centre de recherches enfoui dans la jungle de l’île! Un pur scénario « Residentevilien », en quelques sortes.

Naoki Serizawa a un don pour dessiner de superbes jeunes femmes de façon réaliste... Claire est sublime!

Naoki Serizawa a un don pour dessiner de superbes jeunes femmes de façon réaliste… Claire est sublime!

On ne va pas vous le cacher, si le scénario de Heavenly Island semble se révéler bien plus rapidement qu’il ne l’avait fait dans l’excellent Marhawa Desire, il n’empêche qu’il est sacrément efficace et a le mérite d’offrir zéro temps mort. Les séquences d’action sont finement découpées, les personnages charismatiques et Naoki Serizawa a un don pour rendre désirables ses personnages féminins aux formes généreuses et au look réaliste (oubliez les grands yeux). On se souvient d’ailleurs avec émoi de la magnifique Bindi dans Marawha !. Bref, il y a du gore, des zombies, du fan service pour les otakus en herbe mais aussi pour les fans de Resident Evil, et surtout un style graphique totalement maîtrisé qui rend la lecture haletante de bout en bout.

Resident Evil : Heavenly Island marche donc sur les traces de son aîné en nous offrant une histoire digne d’un bon film de zombies, des dessins somptueux et une action qui va d’emblée à 200 à l’heure, sans compter qu’il devrait détenir des informations intéressantes pour qui a déjà joué à Resident Evil Revelations 2. Si vous aimez le survival-horror, les filles en bikini et surtout Claire Redfield (ND Neo : « Je t’aime Claire ! »), vous pouvez foncer les yeux fermés sur ce manga qui devrait vous combler pleinement.

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!