Review

Le mangaka Umiharu Shinohara continue de nous envoûter avec son histoire de bibliothécaire au grand cœur. Le Maître des Livres est, en effet, doté d’une sacrée originalité parmi les sorties habituelles du manga et se classe nettement au-dessus du lot. C’est une œuvre enrichissante et emplie de culture. Autant dire que les éditions Komikku prouvent à nouveau, avec ce troisième tome, qu’il est possible d’allier savoir et amitié pour intéresser les lecteurs de tous âges !

Les relations entre Mikoshiba et sa soeur sont à l'honneur dans ce troisième tome

Les relations entre Mikoshiba et sa soeur sont à l’honneur dans ce troisième tome

Le Maître des Livres, tome 3, arbore un schéma de lecture identique à ses aînés. Composé de petites histoires à but moralisateur, il prend comme lieu et support la bibliothèque et ses livres les plus emblématiques, en nous narrant cette fois le quotidien de bibliothécaire de Mikoshiba et ses relations avec sa sœur. Cette fois, l’auteur nous parle d’un sujet d’actualité : la différence de langage entre les étrangers et l’importance des œuvres originales. On embraie ensuite avec une tranche de vie dédiée à Kayo, l’assistante, au travers de ce petit monde coloré par les livres que Umiharu Shinohara décrit avec une certaine finesse au fil des pages, mettant un peu plus l’accent sur les sentiments des employés de « La Rose Trémière » .

Graphiquement, cet opus suit la lignée des autres tomes : les pages sont aérées, sans profusion de trames ou d’encrages. La lecture est agréable et convient pour tous les publics. On apprécie les détails dans les décors de la bibliothèque, qui lui donnent un aspect véritablement réel, ainsi que toutes les références mises à disposition du lecteur en fin de récit pour retrouver les ouvrages cités.

Techniquement, le trait du mangaka est toujours aussi agréable

Techniquement, le trait de Umiharu Shinoara est toujours aussi agréable

Comme pour les deux volumes précédents l’histoire évolue autour des diverses personnes déjà présentées auparavant. Il y a très peu de nouveautés, car l’auteur se concentre vraiment sur ses précédents héros, notamment le bibliothécaire et sa sœur, jusque-là un peu laissés de côté au profit des autres. On sent que tout le casting nous a été dévoilé et qu’il est temps à présent de s’intéresser à leur vie, leur sentiments et surtout… leurs problèmes ! Le scénario apporte toujours un côté positif, nous montrant des protagonistes qui continuent d’avancer malgré les soucis, parvenant à résoudre ces derniers grâce aux livres et à l’écoute des autres. Bref, une jolie leçon de vie très agréable à lire et à faire sienne. Il ne vous suffit que d’un pas pour ouvrir la porte d’une bibliothèque et laisser gambader votre imaginaire !

Même si ce troisième tome perd un peu de sa force narrative avec l’approfondissement du passé du bibliothécaire, Le maître des Livres est toujours une très bonne série à garder dans sa mangathèque, que l’on soit ou non un lecteur assidu. L’initiative de l’auteur de conjuguer littérature classique et manga est une réussite que vous vous devez de lire au moins une fois dans votre vie!

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.