Review

Il n’y a pas à dire, les éditions Komikku ont toujours eu le chic pour dénicher des titres atypiques dans le milieu du manga, et ce n’est clairement pas ce premier tome de « Le Maître des Livres », de Umiharu Shinohara, qui va nous faire dire le contraire. Une oeuvre extrêmement originale qui rend hommage aux livres et à leur gardien, voilà qui est audacieux de la part de cet éditeur, qui opte pour une histoire dans laquelle les personnages évoluent autour d’une bibliothèque pour enfants. Mais au final, Komikku a-t-il emprunté le bon bouquin pour réellement surprendre les lecteurs?

Mikoshiba a un don pour trouver le livre qui convient à chaque lecteur

Le jeune Miyamoto découvre, un soir, la bibliothèque pour enfants « La rose trémière« . Honteux des choix qu’il a pu faire au cours de sa vie, il va trouver une réponse à ses soucis grâce à un livre que le bibliothécaire va lui tendre  « par hasard ». Mais en y réfléchissat bien, est-ce bien ce bibliothécaire, un certain Mikoshiba, qui a opté pour ce bouquin? Ne serait-ce pas l’inverse? Les livres ne nous choisiraient-ils pas? C’est donc sur base de cette rencontre entre un jeune homme désabusé et le gérant de « La Rose Trémière » que va s’articuler le récit de ce manga qui fera se croiser une myriade de protagonistes au fil des différents chapitres, créant peu à peu une toile autour d’ouvrages clés de la littérature de notre jeunesse.

Graphiquement, « Le Maître des Livres » propose un style épuré qui correspond à merveille à l’atmosphère calme et posée du récit. Le dessin arbore de fait peu de détails, les trames ne surchargent jamais les pages et servent principalement à accentuer le contraste ombre-lumière sur les personnages. Le découpage est agréable et met surtout en évidence le livre choisi, qui est véritablement LE héros de ce manga.

Une galerie de personnages qui évolueront au fil de leur lecture

Niveau histoire, le fait d’axer le récit sur thème de la bibliothèque et de ses ouvrages constitue un pari osé de la part de l’auteur dans le sens où il n’y a pas d’action à tout-va. Le scénario se base sur les tranches de vie des différents protagonistes. Mais la novation est que ce développement de soi et des autres se réalise grâce à la lecture. On ne reste pas passif du tout durant ce premier tome, loin de là! Nous sommes littéralement emportés par les sentiments des personnages comme si nous essayions nous aussi de trouver un livre pour devenir meilleur. Les histoires narrées nous donnent à réfléchir sur nous-même au travers d’une grande dimension psychologique, et l’on prend plaisir à en apprendre plus sur les oeuvres mentionnés dans le manga grâce à une notice brève et explicative à la fin du tome.

Bref, je conseille chaleureusement « Le Maître des Livres » à tous les types de lecteurs. Il est clairement « hors norme ». Distrayant, éducatif, bourré d’émotions, ce manga est un véritable plaisir à parcourir à travers ses chapitres qui nous montrent l’évolution de personnages tous plus différents les uns que les autres par le biais des ouvrages qui leur sont destinés. L’oeuvre de Umiharu Shinohara donne une vision nouvelle des livres et du métier de bibliothécaire, n’hésitant pas à nous offrir un autre regard sur des titres considérés comme incontournables tels « L’ile au trésor » de Robert Louis Stevenson ou le fameux « Robinson Crusoe » de Daniel Defoe. Après, libre à vous de flâner entre les rayons d’une bibliothèque et de trouver VOTRE livre, celui qui vous choisira… mais croyez-nous sur parole, vous vous devez de lire « Le Maître des Livres« , une nouvelle perle made in Komikku!

Note Globale N-Gamz: 4,5/5

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.