Review

Pour cette fin d’année scolaire, Ototo nous offre un nouveau tome d’une de ses meilleures séries : le quatrième volume de Bungô Stray Dogs! Toujours accompagnée de deux marques pages exclusifs, cette édition et ses premières pages en couleur nous offriront-elles une lecture aussi agréable que les opus précédents ? On l’espère !

« La mafia aussi nous dévoile ses membres »

Atsushi a réussi à convaincre l’Agence de Détectives d’accepter Kyôka, la jeune tueuse en série anciennement à la solde de la mafia, dans leurs rangs. Mais la mafia ne semble plus être le seul problème de l’agence ! Alors que l’Agence semble enfin retrouver son rythme normal -à résoudre plusieurs crimes par jour et frôler la mort au moins deux fois par semaine, une nouvelle association débarque. La Guilde, représentée par son chef Francis Scott Key Fitzgerald, est une organisation nord américaine puissante dont la réputation n’est plus à faire. Celle-ci a une proposition à faire à l’Agence … la racheter ! En refusant, Fukuzawa ne met-il pas l’Agence des Détectives Armés encore plus en danger qu’à l’accoutumée ?

La plus grosse qualité de ce manga reste, sans conteste, la diversité et la richesse de ses personnages. Osamu Dazai, le détective suicidaire, était déjà haut en couleur ; mais on a la bonne surprise de découvrir que ses collègues ont des personnalités au moins aussi riches. A l’instar de Dazai, la plupart des personnages possède également des noms d’écrivains connus -japonais ou non- et leur pouvoir ou leur personnalité est toujours en relation avec l’auteur qui leur a donné leur nom. Les thèmes de l’abandon et de la solitude restent très présents, que ce soit du côté d’Atsushi ou parfois d’autres protagonistes, et l’on sent qu’il sera important pour notre jeune héros de réussir à enfin avoir confiance en lui afin de se débarrasser de ces pensées nocives.

« Un style graphique percutant mais des décors qui manquent de soin »

Dans la lignée des tomes précédents, Harukawa 35 est toujours en charge du dessin et s’en sort avec brio. En plus de son trait agréable et de ses personnages, un brin androgynes, maîtrisés, il nous offre dans ce quatrième tome un aperçu de son talent pour les expressions. En effet, dans ce tome, on a l’occasion de croiser nombre de personnages torturés, et leurs émotions les plus profondes sont représentées avec brio.

Ce quatrième tome nous emporte dans les aventures rocambolesques de l’Agence des Détectives, et nous fait découvrir de nouveaux membres, aussi intéressants que ceux rencontrés précédemment. En plus de ces rencontres entre Atsushi et ses camarades, le récit s’enrichit de nouveaux ennemis et de nouveaux objectifs. On a donc largement de quoi nous satisfaire dans ce quatrième tome, et l’on sent que le manga peut encore aller loin, tant son potentiel est, pour l’instant, bien exploité.

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie