Review

Si vous suivez de près l’actualité manga-anime, la critique du jour devrait vous parler ! En effet, d’abord publié au Japon dans le magazine mensuel Young Ace, le manga Bungô Stray Dogs a fait parler de lui l’an dernier grâce à une formidable adaptation animée. Forte de son succès, l’œuvre de Kafka Asagiri et Harukawa 35 a également séduit la maison d’édition Ototo au point que les deux premiers tomes de la série papier se retrouvent disponible chez nous en ce début 2017. Sont-ils faits pour vous ? Voyons ça !

Un jeune homme sans histoires … ou presque

« Atsushi rencontrera des protagonistes très mystérieux… mais souvent drôles! »

Atsushi est un jeune homme à qui la chance semble ne jamais sourire. Abandonné par ses parents dès son plus jeune âge, il a grandi dans un orphelinat jusqu’au jour où même ce dernier… le met à la porte ! Le prétexte ? L’institution doit faire face à de sérieux problèmes d’argent suite à l’attaque dévastatrice d’un tigre mangeur d’homme, l’obligeant à se séparer de l’un de ses pensionnaires.

Après plusieurs jours d’errance, Atsushi arrive en ville, mort de faim et de fatigue. Évidemment, les malheurs continuent de s’enchaîner et il croise à nouveau le terrible tigre en train de ravager la ville. Mais son destin va soudainement basculer: en effet, alors qu’il pensait sauver un homme de la noyade, Atsushi se rend compte que la victime tentait en réalité de se suicider. Dazai, car c’est son nom, lui en veut d’avoir anéanti sa macabre décision, mais se montre vite intéressé par le jeune garçon et ses « capacités ». Il lui explique alors qu’il fait partie d’une équipe de détectives au pouvoirs surnaturels.

D’étranges détectives, un tigre meurtrier qui semble suivre Atsushi à la trace, … mais que cachent donc tous ces mystères ? Au final et parmi toutes ces personnes hautes en couleur, Atsushi réussira peut-être enfin à… trouver sa place !

Trop cliché ?

« Des cases parfois un peu vides »

Un jeune héros plutôt faible qui se découvre des pouvoirs incroyables, voilà un classique peu original dans le monde du manga, aussi commence-t-on déjà à craindre le pire pour Bungô Stray Dogs. Pourtant, on se rend rapidement compte que l’univers dans lequel évolue Atsushi est nettement plus sombre et caustique que dans les titres habituels du genre. Ainsi, il ne s’agira aucunement pour notre héros de sauver le monde ou d’agrandir son cercle d’amis… mais tout simplement de survivre dans cet univers cruel et très terre à terre!

De plus, malgré le sujet sombre et les ennemis menaçants, les protagonistes de Bungô Stray Dogs offrent un véritable souffle d’air frais. Drôles et attachants, ils sauront rapidement vous séduire grâce à leur sarcasme ou encore leur crédulité hilarante. Un sacré casting qui fait incontestablement partie des grandes forces de ce manga !

Visuellement parlant, le titre nous offre un design travaillé, un encrage au top et des combats extrêmement dynamiques dopés par un découpage maîtrisé et des angles de vues très recherchés. On déplorera juste quelques cases étrangement « vides » niveau décor, sans plus.

Un titre fun et addictif

Bungô Stray Dogs a beau ne pas révolutionner le monde du manga par des thèmes hors du commun ou une façon de les aborder particulièrement originale, on ne peut cependant pas nier qu’il s’agit d’un titre tout à fait réussi. Ses personnages hauts en couleur sont charismatiques à souhait et on se surprend à rire suite face à leurs réactions tordues ou à leurs expressions très parlantes.

Alors certes, le fil rouge de l’histoire se développe peut-être un peu lentement dans ces deux premiers tomes, mais l’on a déjà hâte de lire la suite pour savoir si les péripéties d’Atsushi et de ses nouveaux camarades seront toujours aussi divertissantes !

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!