Review

L’Italie durant la Renaissance est une période riche, autant culturellement qu’historiquement, mais représente surtout un thème idéal à aborder à tous points de vue. Avec le quatrième tome de son manga Arte, Kei Okubo nous le prouve avec brio en nous plongeant dans les secrets d’une ville riche en couleurs, Florence, à travers la vie d’artiste d’une demoiselle qui n’a pas froid aux yeux dans ce monde dominé par les hommes. Une œuvre qui ne pouvait atterrir que chez Komikku, véritable dénicheur de titres atypiques par excellence.

« Un homme riche et mystérieux veut prendre Arte sous son aile! »

Les différents ateliers d’artistes s’affairent pour peindre en commun une immense fresque et la jolie Arte, seule femme du groupe, est très vite remarquée pour la qualité de ses traits fins et précis par un homme important, Youri, issu de la très réputée famille Fariel de Venise. Celui-ci va dès lors proposer à la jeune apprentie de l’emmener en voyage afin de parfaire sa formation artistique. Mais comment Léo, le mentor florentin de la demoiselle, va-t-il réagir ? Arte choisira-t-elle de suivre cet aristocrate vénitien ou de rester à Florence avec celui qui lui a tout appris ?

Graphiquement, on est toujours autant fasciné par le trait de Kei Okubo qui nous présente une ville de Florence riche en décors et foisonnant de personnages hauts en couleur. L’auteur apporte une attention particulière aux détails des vêtements tout comme à ses arrière-plans, ce qui permet aux lecteur de se plonger immédiatement dans cette cité ô combien pleine de vie. Il ne nous manquerait presque que le son et la couleur pour s’y croire pleinement. La mise en page, de son côté, est légère et donne une importance toute particulière à chaque scène, accentuée par l’expression du visage des personnages et notamment celui de la jeune Arte, artiste dynamique qui rayonne littéralement sous les traits du mangaka. Les trames sont ainsi légères et fluides, idéal pour une lecture agréable et sans prises de tête malgré le grand nombre d’informations et de dialogues que comporte ce volume.

« Un style graphique détaillé et pétillant! »

L’histoire, quant à elle, nous emporte avec fougue dans une Italie touchée par la grâce de la peinture. Il y a malheureusement quelques anachronismes mais on les oublie vite tant l’aventure est pleine de rebondissements. En effet, l’auteur a le chic pour nous apporter, dans chacun de ses opus, un personnage-clé qui va amener de la consistance à un récit déjà bien organisé. Ici, c’est la venue de cet aristocrate vénitien qui va bouleverser le quotidien tranquille et heureux de la belle Arte, empêchant toute lassitude et entraînant le lecteur dans une spirale d’émotions dynamisée par la demoiselle.

Vous l’aurez compris, ce quatrième tome de Arte est toujours aussi pétillant, bourré d’entrain et de joie de vivre grâce à son héroïne dont on suit les pérégrinations avec le sourire aux lèvres, tout en s’émerveillant d’en apprendre autant sur l’Histoire avec un grand H. Arte mérite donc amplement toute votre attention autant par sa qualité graphique que scénaristique, et je vous conseille vivement ce voyage haut en couleur à travers l’Italie de la Renaissance !

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.