N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

15 septembre 2016
 

Astérix & Ses Amis: Preview du jeu et avis… sur le Parc grâce à Bandai Namco & DayOne!

Quand Bandai Namco et DayOne organisent un événement presse, ils ne font jamais les choses à moitié! Ainsi, si nous avions pu participer à un jouissif tournoi One Piece pour la sortie de Burning Blood ou rencontrer en personne Masayuki Hirano pour Dragon Ball Xenoverse 2 ou Katsuhiro Harada pour Tekken 7 à la Gamescom (dédicaces à la clé), ce fut cette fois au tour d’un jeu mobile d’être mis en évidence par l’éditeur: Astérix & Ses Amis! Un sacré changement comparé aux trois titres de baston précités… mais un événement toujours à la hauteur des précédents. En effet, quoi de mieux pour tester un soft sur notre gaulois préféré que de le faire… en plein coeur du Parc qui lui est dédié, près de Paris et tous frais payés! Alors si en plus ce City-Builder free-to-play s’avère très plaisant à jouer, vous comprendrez que nous n’avons pas résisté à l’envie de vous dévoiler nos impressions sur le jeu… et le Parc!

Preview du jeu

"Un City-Builder pour Astérix? Il fallait oser!"

« Un City-Builder pour Astérix? Il fallait oser! »

Qui ne connaît pas Astérix, célèbre héros gaulois créé par Goscinny et Uderzo en 1959 et qui fait la joie des petits et des grands depuis tout ce temps ? Bien entendu, succès oblige, notre sympathique personnage a eu droit à toute une série d’adaptations vidéoludiques, le plus souvent orientées beat’em all au vu des rixes incessantes émaillant les bandes dessinées. Et pourtant, en 2009 et sous l’impulsion de Deutsche Télékom, un certain Astérix & Friends voit le jour sur Navigateur Internet et Facebook sous la forme… d’un city builder free-to-play ! Carton plein pour le soft développé par les autrichiens de Sproing (Cursed Mountain), qui rachètent leur bébé en 2012 pour s’auto-éditer avant de programmer une sortie mondiale sur iOS et Android… aujourd’hui-même !

C’est donc en plein cœur du Parc Astérix, au Restaurant du Lac, que j’ai assisté à la présentation presse du soft mobile Astérix & Ses Amis par Harald Riegler et Alexander Hendler, respectivement CEO et Producteur chez Sproing, qui ne manquent de nous signaler que leur studio indépendant aujourd’hui âgé d’une bonne quinzaine d’années est basé en plein coeur de Vienne et emploie pas moins d’une centaine de personnes. Une vraie success-story à… l’européenne!

Le soft propose divers terrains de jeux très différents

« Le soft propose divers terrains de jeux aux gameplay radicalement différents »

Après un bref historique de la société, place aux chiffres puisque Astérix & ses Amis, c’est quand même 2,6 millions d’utilisateurs inscrits pour 500.000 utilisateurs actifs par mois et 100.000 nouveaux utilisateurs sur la même période, et cela rien que sur Facebook et navigateur, pour des sessions de jeu journalières d’environ 33 minutes en moyenne. Un score que beaucoup d’autre jeux du genre lui envient.

Le titre se présente donc sous la forme d’un City Builder comme il en existe déjà beaucoup sur le marché nomade, avec une reconstruction de village exigeant la récolte de matières premières, le crafting d’objets spécifiques, le level up de structures mais aussi des affrontements avec les patrouilles romaines environnantes histoire de faire rayonner sa petite cité gauloise à travers l’empire Romain tout entier.

Bien entendu, un système de guilde est présent, octroyant des bonus exclusifs à ses membres, et vous pourrez commercer avec d’autres villages gérés par les joueurs online, réclamer de l’aide lorsque votre bourgade sera attaquée et même organiser des tournois bon enfants entre hameaux. Bref, du classique mais du maîtrisé, assurément.

"Les rixes auraient pu être plus détaillées mais se montrent très simple à appréhender"

« Les rixes auraient pu être plus visuellement détaillées mais se montrent très simples à appréhender »

C’est donc par le biais du sémillant « Point’n Clix » (NDNeo : j’adore ce nom !), avatar auquel vous donnerez des ordres en cliquant sur les éléments du décor, que vous allez dans un premier temps récolter du bois, faucher de la paille, tailler des pierres, chasser du sanglier via un mini-jeu de piste ou encore piocher pour déblayer les ruines fumantes de ce qui était auparavant un fringant village gaulois. Votre but final? Reconstruire une forge, une scierie, une ferme ou encore une maison de chef histoire d’accueillir de nouveaux habitants aptes à vous prêter main forte en cas de conflit armé avec les romains alentours.

Le titre incorpore donc, en plus des traditionnels compteurs de matières premières, une jauge de nourriture qui se vide d’une unité à chaque action effectuée, et qui vous forcera à partir fréquemment à la chasse pour vous sustenter, en attendant d’avoir assez de fermes pour vous approvisionner automatiquement. Bien entendu, certaines structures demanderont parfois des éléments additionnels pour être érigées, comme de l’argent, des planches de bois raffinées, etc… ce qui vous obligera à réfléchir à vos constructions dans l’ordre. N’imaginez pas construire une forge de niveau 2 si vous n’avez pas une scierie pour vous découper du bois à portée de main, par exemple.

Pour avoir pratiqué le titre pendant 45 bonnes minutes, on peut vous dire qu’il est plutôt bien équilibré, les immeubles ne mettant pas un temps infini à s’ériger et les missions tombant très régulièrement pour ne jamais s’ennuyer, sans bloquer le joueur dans sa progression. Astérix & ses Amis jouit d’ailleurs d’une très bonne interface à base de raccourcis pour éviter les scrolls intempestifs sur la map et d’un menu radial bien fichu pour les ordres, toujours lisible et plutôt rapide, même sur un écran de petite taille.

"Un Cash-Shop est intégré au titre, mais il n'est en rien indispensable pour faire partie de l'élite"

« Un Cash-Shop est intégré au titre, mais il n’est en rien indispensable pour faire partie de l’élite »

Evidemment, free-to-play oblige, la présence d’un cash shop a été implantée afin que vous puissiez acheter des casques de romains, denrée fourre-tout qui vous permet d’accélérer le temps de construction (de une heure irl pour fonder la maison d’un tailleur de ierre, vous passez à… 3 secondes), acheter de la nourriture au commerce du coin, crafter des matières premières et des items plus travaillés sans avoir tous les éléments nécessaires ou encore augmenter votre puissance pour les combats.

Ces derniers sont extrêmement simples à appréhender puisque chaque garnison ennemie dispose d’un nombre de points de force qu’il conviendra d’égaler ou de surpasser pour atteindre le taux de 100% de réussite. Pour ce faire, vous pourrez faire intervenir jusqu’à cinq villageois, dont Astérix et Obélix si vous avez de la chance, et leur adjoindre un peu de potion magique ou de portion de sanglier pour booster leur pouvoir.

Au bout de notre session, j’étais ainsi parvenu à atteindre le niveau 10 pour mon village, à intégrer une guilde, et à organiser un tournoi festif avec un autre bourg, mais je me retrouvais à ce moment bloqué par des troupes ennemies trop puissantes. Seule solution si je ne voulais passer au cash shop : attendre le lendemain que mes constructions soient terminées et mon compteur de nourriture ragaillardi. Pas la mer à boire donc, pour ce City Builder à la réalisation très sympathique mixant allègrement personnages modélisés en 3D et décors 2D dans un total respect du trait si caractéristique de la bande dessinée. On regrettera juste les animations très sommaires lors des affrontements ou des phases de chantier.

"Des événements régulier sont prévus pour conserver le côté attractif et chronophage du jeu"

« Des événements réguliers sont prévus pour conserver le côté attractif et chronophage du jeu »

Et pour ceux qui auraient peur que cet Astérix & ses Amis se transforme en Pay-to-Win, les développeurs ont tenu à être rassurants en affirmant que les gamers qui se trouvent tout en haut du classement online n’ont JAMAIS déboursé un centime dans leur soft. Ils sont juste assidus et les micro-transactions permettent principalement aux joueurs qui n’ont pas beaucoup de temps à consacrer au City-Builder de rattraper un peu de temps perdu, rien de plus.

Ajoutez à cela un réel suivi de la part de Sproing en matières d’événements, d’add-ons et d’équilibrage sur le long terme grâce aux retours de la Communauté (events Halloween, Noël, Tournois officiels, ajout de l’Egypte comme terrain de jeu…) et vous comprendrez que mettre un pied dans cet Astérix & ses Amis peut vite se révéler chronophage, que l’on soit fan de la BD ou non. Précisons aussi que le Cross Play avec la version Facebook est possible, vous permettant d’entamer une partie sur Smartphone et de la poursuivre sur votre PC ou, pour ceux qui ont déjà un sacré village sur navigateur, de ne perdre aucune de leurs données quand ils lanceront l’application iOS ou Android (cliquez d’ailleurs ici pour la télécharger sur iOS et ici pour la version Android).

Bref, Astérix et ses Amis est un City-Builder respectueux de l’univers de notre blondinet moustachu préféré, amusant, maniable, bardé d’humour et … gratuit de surcroît ! On aurait tort de ne pas s’y essayer !

La Bande-Annonce

La Note Preview N-Gamz: 4/5

PS: La Note Preview N-Gamz symbolise le degré d’attente suscité à la rédaction après la découverte du jeu et non une quotation sur sa qualité finale. Elle ne représente donc aucunement une idée de la note qui sera attribuée à l’issue du test complet

Bonus Stage: Mon séjour en famille au Parc Astérix

"Un hôtel confortable, familial et spacieux, à 100 mètres du Parc"

« Un hôtel confortable, familial et spacieux, à 100 mètres du Parc »

Vous n’êtes pas sans savoir, si vous me suivez sur Facebook, que je suis un papa gamer de 36 ans, avec deux enfants âgés respectivement de 5 et 2 ans (fille et garçon, comme ça pas de jaloux). Du coup, quand Bandai Namco m’a proposé une nuit d’hôtel pour quatre avec restauration incluse, ainsi que les entrées adéquates pour le Parc, dans le but de découvrir Astérix & Ses Amis, j’ai sauté sur l’occasion pour allier le boulot et le plaisir en famille…

Moi qui ne connaissait absolument pas ce fameux Parc Astérix, abonné que je suis à Disneyland pour ses Princesses et ses Jedis (mix gagnant pour mes Padawans), je dois bien avouer avoir été diablement surpris! Alors c’est parti pour le ¼ d’heure de lecture « Vis ma vie de rédac’chef papa gamer en expédition familiale » !

Parlons d’abord de l’hôtel des Trois Hiboux qui nous a accueilli le vendredi 9 septembre au soir, sans fausse notes sur la route puisque le Parc est situé pile-poil sur une sortie de l’Autoroute A1. Personnel souriant et professionnel, chambre tout confort pour quatre avec un lit superposé, un grand lit et une salle de bain avec baignoire, le tout au coeur d’un complexe de chalets qui fleure bon la détente et la forêt… tout est fait pour que l’on se sente bien. Le resto se montre également plutôt fourni, sous forme de buffets, et un immense bar ainsi qu’une terrasse boisée et une pièce dédiée aux enfants sont également de la partie. Bref, un sans faute si l’on excepte les quelques voisins de chambre un peu bruyants vers une heure du mat’.

"Le chemin privatif vous fait entrer à l'opposé des issues principales du Parc... et gagner un temps fou!"

« Le chemin privatif vous fait entrer à l’opposé des issues principales du Parc… et gagner un temps fou! »

L’avantage de résider dans l’Hôtel des Trois Hiboux, c’est indubitablement d’accéder au Parc dès l’ouverture par une « allée privée » qui mène à l’extrémité Nord du lieu, et non à l’entrée principale située au Sud. Du coup, et comme vous pourrez le constater sur le plan disponible en cliquant ici, l’accès à certaines grosses attractions comme le Goudurix ou le Tonnerre de Zeus, deux montagnes russes pas piquées des vers, ou encore le tout nouveau Discobélix (petit déj léger obligé!) est quasi immédiat tandis que les visiteurs classiques sont seulement en train de pénétrer dans le parc à l’opposé de votre position, contraint de passer par l’allée commerçante avant d’être fatalement happés par les premières attractions qu’ils croisent, à savoir des jeux aquatiques comme Romus et Rapidus ou le Grand Splatch.

L’autre avantage de passer par le Nord grâce à l’allée privative de l’Hôtel est que vous êtes presque instantanément dans la zone fortifiée avec le manège fantôme Transdemonium, tandis que juste à côté se situe une ère de jeu entièrement dédiée aux enfants, même les plus petits: la Forêt d’Idéfix. Honnêtement, j’avais un peu d’appréhension à l’idée d’amener mon cadet (2 ans seulement) dans un parc d’attraction, car trop souvent les manèges et jeux de son âge sont… inexistants. Ici, il a pu s’en donner à coeur joie sur un mini-splash, des voiturettes, une plaine de jeu, le tout sans oublier le chemin qui vous amène directement dans cette forêt et qui se révèle plein d’attractions à destination des enfants de plus de 90cm. Ma fille a ainsi pu s’amuser sur des avions motorisés, un carrousel en bois, des mini-drakars et j’en passe. Bref, les enfants, même en bas-âge, trouvent largement de quoi faire au Parc Astérix, et cela mérite d’être signalé.

"Les spectacles sont plutôt intéressants et se jouent très souvent"

« Les spectacles sont plutôt intéressants et se jouent très souvent »

Nous avons également pu assister à deux spectacles du Parc: un numéro de dresseur avec des dauphins, qui attire forcément énormément de monde et se révèle plutôt rigolo, et une séance de magie avec Panoramix, un peu moins enthousiasmante car ciblant forcément tous les publics (non, pas de femme transpercée ou de jets de flammes à la Chris Angel, on reste dans le soft).

De quoi souffler un peu avant d’enchaîner sur la zone égyptienne, assurément impressionnante avec ses décors gigantesques au milieu desquels trône fièrement l’imposant Oziris, titanesque roller coaster où les gens se retrouvent les pieds dans le vide pour une série de loopings et un passage à l’intérieur d’un angoissant et sombre tunnel… sous l’eau! Ajoutez à cela la Trace du Hourra, que l’on pourrait qualifier de bobsleigh géant ultra nerveux, et vous comprendrez que les amoureux de sensations fortes trouveront aussi leur compte chez Astérix.

"Le Cirque... assurément LA bonne adresse pour manger un bout dans un décor dépaysant"

« Le Cirque… assurément LA bonne adresse pour manger un bout dans un décor dépaysant »

Reste à présent à casser la croûte entre deux attractions, et là non plus le parc n’est pas avare en restauration rapide, mais aussi en mets plus raffinés avec le fameux Restaurant du Lac, où l’on vous sert à table, mais aussi l’excellent « Cirque » dans lequel nous avons pu, ma petite famille et moi-même, nous sustenter d’un pléthorique buffet de plats et de desserts dans un décor très réussi… de cirque justement (logique).

Malgré la foule assez importante dans le Parc, ce resto était plutôt « calme », certainement grâce à sa situation légèrement décentrée par rapport aux zones à forte concentration en manèges. Un bon plan donc, pour un budget plus que correct situé en-dessous de la vingtaine d’Euros par adulte (et moins par enfant), boisson comprise. Bon ok, nous n’avons rien du payer grâce à la gentillesse de Bandai Namco, mais nous avons fait attention aux prix dans le but de rédiger cet article. On peut donc fort logiquement vous préciser que les tarifs affichés pour les boissons et autres gaufres, crêpes ou glaces sont plus que raisonnables par rapport à la concurrence toute proche (suivez mon regard… et les oreilles de Mickey).

"Des attractions pour tout âge et même une plaine de jeux conséquente pour les plus petits... le Parc Astérix est idéal pour tous!"

« Des attractions pour tout âge et même une plaine de jeux conséquente pour les plus petits… le Parc Astérix est idéal pour tous! »

Seuls bémols, puisqu’il en faut toujours au final: une photo officielle avec Astérix qui coûte quand même 18 Euros, le manque flagrant de musiques au sein du Parc alors que cela aurait pu encore rehausser l’ambiance festive (même au resto du Cirque… rien), le prix un peu prohibitif des t-shirts et autres goodies à l’effigie des héros de la B.D. ainsi que quelques files d’attentes terriblement longues (une heure pour l’Oziris!) qui peuvent néanmoins être éludées grâce à des « Pass Rapidus ». Pour le reste, c’est le sans faute!

On en arrive donc à la conclusion de notre première visite au Parc Astérix, et je ne peux sincèrement que vous conseiller d’aller y faire un tour une journée (deux pour faire l’intégralité des attractions) et ce, quel que soit votre profil. Célibataire amateur(trice) de sensations fortes ou en famille avec enfants petits, grands ou ados, vous ne pourrez pas vous ennuyer au sein de ce village d’irréductibles gaulois qui a su trouver l’équilibre parfait entre superficie, amusement, accessibilité à tous et imposant décorum pour vous faire vivre d’excellents moments sans débourser une fortune. Pour nous, ce fut tout simplement le point d’orgue d’un événement presse…royal!

La Note du Parc: 4,5/5

NB: Merci à Elias Adam de Dayone et à Emilie Hurel de Bandai Namco pour nous avoir offert, à moi ainsi qu’à toute ma petite famille, ces moments de rêve en territoire gaulois!

Les photos du Parc Astérix et de l’Hôtel des 3 Hiboux

Par Astérix Preview Presse Avis Screen (1) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (2) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (3) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (4) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (5) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (6) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (7) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (8) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (9) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (10) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (11) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (12) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (13) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (14) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (15) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (16) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (17) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (18) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (19) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (21) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (20) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (22) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (23) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (24) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (25) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (26) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (27) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (28) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (29) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (30) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (31) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (32) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (33) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (34) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (35) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (36) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (37) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (38) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (39) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (40) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (41) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (42) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (43) Par Astérix Preview Presse Avis Screen (44)



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Boss Xbox: « Microsoft DEVAIT rebooter! On a foiré la sortie de la One! ». Pari gagné?

Phil Spencer a été très prolixe lorsqu’il a pris la parole au DICE 2018 pour expliquer sa vision du jeu vidéo et ses perspectives pour l’avenir. Ainsi, après avoir expliqué en quoi le jeu vidéo pouvait être ...
by Neoanderson
0

 
 

Xbox One: Microsoft prévoit de nouvelles fonctions « cool » pour la console!

Le Major Nelson, alias Larry Hryb, qui s’occupe du marketing pour toute la gamme de consoles Xbox, a décidé de lancer une vague de hype à l’attention des fans via son réseau social préféré, Twitter! En effet,...
by Neoanderson
0

 
 

Soul Calibur VI: la sexy Ivy et le mortel Zasalamel confirmés en vidéo! (+ screens)

SOULCALIBUR VI, le nouveau chapitre de l’une des franchises les plus emblématiques de jeux de combats, présentera des personnages iconiques et de tout nouveaux combattants. BANDAI NAMCO Entertainment Europe annonce ains...
by Neoanderson
0

 

 

Tuerie scolaire: les U.S.A. pourraient monter le prix des jeux « +18 »! D’accord ou pas?

Robert Nardolillo III (promis, c’est son nom), un représentant Républicain du 28ème District de la Chambre des Représentants de Rhode Island aux Etats-Unis, a décidé de surfer sur le récent massacre scolaire de Flo...
by Neoanderson
0

 
 

The Last of Us 2: il pourrait être en vue à la 1ère personne! Vous aimeriez?

Celui que tout le monde nomme The Last of Us 2 alors qu’en fait, il s’agit de The Last of Us: Part 2 (pour marquer la continuité avec l’histoire de Joel et Ellie, au centre du récit), pourrait bien nous surp...
by Neoanderson
0