N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

27 avril 2015

Cheese Monkey Studio: le Franga à la Japan Touch Haru (Interview)

Le Cheese Monkey Studio est bien décidé à conquérir les librairies européennes avec un tout nouveau style de bande-dessinée, le « franga », un manga aux codes et valeurs de la BD franco-belge. A l’occasion de leur visite à la Japan Touch Haru, N-Gamz en a profité pour rencontrer Cédric Jean, un des co-fondateurs de l’entreprise, histoire d’en apprendre un peu plus sur le studio. Interview.

Cerberus XV3: Pourriez-vous nous présenter le Cheese Monkey Studio?

Cédric: Le Cheese Monkey Studio, c’est une équipe officielle de deux personnes. Il y a Laurent Masson, dessinateur, scénariste et dialoguiste, notamment de Pop Citron, et moi, Cédric jean, qui m’occupe plutôt de l’édition de façon générale. Je fais aussi des scénarios mais nous avons des univers très éloignés. Lui est plutôt enfants-éducatif-pédagogique tandis que moi c’est plutôt ados-adultes, des scénarios un peu plus durs et du coup un peu plus difficile à mettre en image pour Laurent. Pour l’instant, Laurent fait les dessins, il fait son œuvre, et je l’accompagne sur la rédaction du scénario et des dialogues, et je m’occupe de la vendre et de communiquer pour que les gens découvrent Pop Citron et le Cheese Monkey Studio.

CXV3:Pourquoi avoir créé votre propre société ?

C: Laurent avait déjà son statut d’artiste et moi j’ai également créé ma propre entreprise. Ensemble, nous avons déposé la marque Cheese Monkey Studio. Laurent est à la production et moi à l’édition. Généralement, les maisons d’édition refusent de publier des choses déjà terminées. Elles ont tendance à imposer leurs conditions, qu’il s’agisse des graphismes ou du scénario par exemple. Nous, nous voulions garder notre propre patte. Cela ne veut pas dire qu’on ne les aime pas, au contraire, on a beaucoup de respect pour leur travail et s’il y a autant d’œuvres aujourd’hui à disposition c’est grâce à elles. Mais nous avions besoin de conserver notre propre liberté. Alors évidemment, c’est énormément de travail, mais ça vaut le coup d’essayer puisque nous proposons quelque chose de différent et qui plaît.

CXV3:Qu’est-ce que le franga ?

Le franga, c’est un mélange entre la bande dessinée occidentale classique, franco-belge, et le manga. Les graphismes sont très inspirés du manga, mais pas complètement puisque la forme générale du visage et les expressions sont plutôt franco-belge. Les planches sont en noir et blanc. Le format est également celui du manga, en l’occurrence Pop Citron fait une dimension de 11×18 (même si nous comptons faire des formats plus grands par la suite). En revanche, on utilise des scénarios et des valeurs qui sont véhiculés en Occident et principalement en France, notamment la morale. L’idée de faire ce genre de bande-dessinée nous est venue quand Laurent est rentré en France il y a trois ans, après avoir vécu longtemps au Japon, où il a appris à dessiner, sachant qu’il était graphiste à la base, tandis que moi j’ai toujours aimé raconter des histoires. Alors certes, beaucoup de gens disent qu’il y a toujours eu des mangas français et que ça n’a jamais duré, mais nous avons des compétences variées qui peuvent nous permettre d’évoluer dans le contexte actuel et nous proposons de nouvelles histoires avec des nouveaux designs et surtout quelque chose d’innovant avec des scénarios captivants. Ça fait déjà trois ans que ça dure et il n’y a pas de raison que l’on s’arrête là.

CXV3:Quel est votre processus de création ?

C: Au début c’était compliqué, maintenant notre processus de création a été amélioré et il est devenu beaucoup plus simple. Sur Pop Citron, Laurent a fait une première phase de synopsis général. C’est l’histoire dans son ensemble, sans détails, mais avec le point de début, les quelques éléments modificateurs au cours de l’histoire et la situation finale. Ensuite, il va passer sur une phase de synopsis détaillé où il va décrire chaque scène avec tout ce qui se passe. Parfois il va écrire le scénario en même temps que la phase de synopsis détaillé, c’est à dire qu’en même temps qu’il écrit le synopsis, il va écrire les dialogues. Ou alors il va séparer le travail en deux, d’abord le synopsis détaillé, et si les dialogues ne lui viennent pas spontanément, il le reprendra par la suite pour les ajouter. Ensuite il y a une phase de recherche graphique. C’est l’une des phases les plus importantes puisque c’est relatif à l’image. Il faut qu’il ait les bons visuels, qu’il prenne en main chaque design qu’il va mettre en place. Ça peut être un arbre ou la posture d’un animal par exemple. Nous apportons beaucoup d’importance à ça, pour le réalisme que l’on va donner à notre dessin par rapport à l’environnement réaliste dans lequel il évolue. Une fois que la recherche graphique est terminée, il y a le début de la production. De façon générale, il va faire une planche papier qu’il va ensuite scanner, puis il va travailler sur tablette graphique pour finaliser le dessin, l’encrer, le tramer, ajouter les dialogues etc. On travaille toujours en cohésion, presque en symbiose. A chaque fois qu’il va avoir besoin d’un design pour un poster par exemple, il va le faire, puis me le montrer et on va le valider ou le modifier ensemble.

CXV3:Quels sont les différents projets sur lesquels vous avez travaillé jusqu’à aujourd’hui ?

C: Notre tout premier travail en commun, c’était le Ruisseau Martin. C’était surtout un très beau projet, un projet local. On voulait simplement aider la collectivité à entretenir l’écosystème de notre petit village. En fait, il y a un ruisseau à côté de chez nous qui s’appelle le Ruisseau Martin qui est un peu laissé à l’abandon, donc il y a beaucoup de déchets à l’intérieur. On a fait cette bande dessinée pour qu’elle soit diffusée gratuitement dans les écoles et pour que les enfants soient sensibilisés à l’écologie notamment. C’est Laurent qui avait trouvé cette idée-là, et moi je l’ai assisté sur la production et sur le scenario. On n’avait pas beaucoup de liberté en fait, parce qu’on a vendu notre idée à l’association de protection du Ruisseau Martin qui s’appelle le SIVR. C’est l’association qui nous a donné le canevas et nous, on a juste enjolivé et mis un peu de magie dans l’histoire, puis on a fait la production. Quand ce tome a été terminé, ils nous ont donné quelques exemplaires et ils l’ont distribué gratuitement. L’histoire du Ruisseau Martin s’arrête là. Mais on garde l’idée parce que la propriété intellectuelle reste la nôtre.

Pour Liberia, c’est un peu différent. Juste après le Ruisseau Martin, on a vu que ça fonctionnait, qu’on pouvait faire quelque chose, donc on s’est dit qu’on allait faire un projet dans lequel nous serions beaucoup plus libres, à la façon dont ils travaillent au Japon, donc un scénariste et un graphiste. Moi je dessine mais pas aussi bien que Laurent et je n’ai pas sa patte. Naturellement, on a choisi qu’il s’occupe des dessins et moi du scénario. C’est une histoire qui vous plonge dans l’univers oppressant du mercenariat, dans laquelle une équipe endurcie va devoir survivre dans l’univers hostile d’une Afrique noire en plein chaos. On a essayé de travailler le scénario ensemble pendant un temps, mais ça n’a pas fonctionné. Au bout de six mois-un an, on s’est aperçu qu’on n’arrivait pas à produire correctement ensemble parce que nos univers sont trop éloignés, donc Liberia s’est arrêté là. Pourtant le synopsis détaillé et les dialogues sont faits et complets. Il n’y a plus qu’à produire, mais on ne peut pas parce que ce n’est pas l’univers de Laurent et c’est inutile d’obliger un artiste à faire quelque chose pour lequel il n’est pas fait donc nous avons arrêté le projet là. Mais Liberia reste en route, je suis en train de rédiger un roman avec cette même histoire. Ça va prendre beaucoup de temps car c’est un travail que je fais à côté et je suis assez peu disponible pour m’y consacrer. En revanche, l’idée de la bande-dessinée de Liberia court toujours et si un jour je trouve un graphiste ou un dessinateur qui est d’accord pour m’aider sur ce projet, ce sera avec grand plaisir (ndlr : si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter la rédaction qui transmettra). Pour le moment, c’est donc Pop Citron qui reste en pole position chez Cheese Monkey Studio.

CXV3:Parlez-nous de ce premier tome de Pop Citron justement.

C: Pop Citron, c’est une idée qui germait depuis longtemps dans la tête de Laurent. C’est l’histoire de Pop et de Francine, deux enfants dont l’âge n’est pas déterminé, même si ce premier tome est destiné aux 8-12 ans. Pop décide de fabriquer quelque chose. Il est donc aidé par son professeur qui lui dit qu’il va avoir besoin de plusieurs éléments et qu’il devra aller voir plusieurs personnes. Ça évolue un petit peu à la façon d’un jeu vidéo, dans le sens où on a un personnage principal qui déclenche une quête et qui va voir des personnages qui vont l’aider. Il va réussir à convaincre très subtilement son amie Francine de lui donner un coup de main. C’est une longue histoire sur l’apprentissage de la vie avec beaucoup de pédagogie, tant sur le côté humain que relationnel. Les enfants à cet âge-là ont beaucoup de mal à communiquer et à comprendre les autres, et les parents ont également beaucoup de mal à comprendre leurs enfants par rapport aux réactions qu’ils peuvent avoir et qui peuvent paraitre complètement impromptues. On a envie d’aider en quelque sorte les parents et les enfants à comprendre un peu tout ça. Les enfants vont apprendre énormément de choses : grandir ensemble, rencontrer des difficultés, devoir les surmonter, devoir préparer des choses, tenir leur parole, etc. C’est un travail qui a passionné Laurent et en 6 mois de temps, il a sorti un tome de 130 pages, et aujourd’hui il travaille déjà sur le deuxième tome.

CXV3:Parlez-nous de votre présence à la Japan Touch Haru ?

C: En décembre dernier, Jean-Pierre Gimenez (ndlr : le directeur d’Asiexpo) m’a contacté pour me dire qu’il pourrait peut-être nous réserver un stand. En février, l’organisation de la Japan Touch Haru me rappelle pour me dire que nous sommes invités pour faire la dédicace, et puis un mois après, on nous rappelle encore une fois pour nous dire que le stand serait deux fois plus grand que prévu. Et alors qu’on ne s’y attendait pas du tout, en peu de temps, on se retrouve avec un stand de 10m² à la Japan Touch Haru, invités pour les dédicaces et à participer à une battle comics versus mangas sur la scène (ndlr : qui voyait s’affronter deux créateurs de comics et deux créateurs de mangas et qui s’est soldé par une égalité parfaite). Sur notre stand, nous sommes à la disposition pour renseigner l’équipe et nous vendons les mêmes choses que sur notre site Internet (http://www.cheesemonkeystudio.fr) : le premier volume de Pop Citron est bien sûr disponible, mais également 11 posters au format A3 et des tee-shirts (trois visuels différents pour les tailles homme, trois pour les tailles femme et trois pour les tailles enfants). Nous distribuons également du contenu gratuit, également disponible sur le site : en particulier des jeux pour les enfants. Et enfin, nous organisons un concours pour faire gagner des affiches A2 dédicacées. Pour le moment, le public nous a donné beaucoup de retours positifs et c’est très encourageant!

CXV3: Un tout grand merci pour cette interview!

Pour info, le Cheese Monkey Studio travaille actuellement sur le second tome de Pop Citron. Le premier est d’ores et déjà disponible sur leur site Internet (http://www.cheesemonkeystudio.fr), sur lequel vous pourrez découvrir un extrait en lecture gratuite, ainsi que tous les produits dérivés de la marque. Il est également possible de suivre la vie du studio, également racontée sous forme de franga, sur la page Facebook de l’équipe (http://www.facebook.com/CheeseMonkeyStudio) et consultable dans son ensemble sur le site.

A noter qu’une battle comics versus manga a été organisée sur la scène de la Japan Touch Haru. Deux dessinateurs de comics français et deux dessinateurs de manga français s’affrontaient autour de quatre rounds sur le principe des cadavres exquis. Du côté des comics, Cyrille Murano, auteur de parodies de séries japonaises et Xavier Henrion, dessinateur de Sticky Pants étaient opposés à K’yat, le dessinateur du manga Head-Trick et bien sûr à Alzare Mokkan du Cheese Monkey Studio. Après avoir donné naissance à une œuvre opposant des personnages des deux styles en plein combat, le public a été invité à voter à l’applaudimètre. Le résultat s’est soldé par une égalité parfaite.

Photos : MCD
Remerciements à Ludivine Dutto, notre relation presse et à Cédric Jean, pour sa gentillesse et sa disponibilité.



About the Author

CerberusXV3
Un smartphone greffé dans la main gauche, une manette dans la droite, polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, piercée, pas fataliste mais réaliste, n’aime pas les préjugés, addict au café et à la junk-food, bref : comme tout le monde, mais en pire.




 
Les dernières news!
 

 

Super Mario Run jouable partout? Vraiment? Perdu!

Super Mario Run, la première incursion du plombier moustachu sur nos smartphones, débarque la semaine prochaine sur iOS (et plus tard sur Android) sous la forme d’un endless runner hautement chronophage. Les premiers te...
by Neoanderson
0

 
 

Sony met fin à la belle série de 4 mois en tête de Microsoft aux U.S.A.

Le Black Friday et le Cyber Monday de novembre auront eu raison des victoires de ventes consécutives, quatre mois d’affilée, de la Xbox One sur la PlayStation 4 aux U.S.A. C’est un rapport du groupe NPD qui nous l...
by Neoanderson
0

 
 

Loot Boxes: items, probabilités, tirages… tout sera public en Chine!

Le Ministre du Commerce Chinois vient de faire passer une toute nouvelle loi, d’application dès le 1er mai 2017, au sujet des fameuses loot boxes, ces boîtes payantes au contenu aléatoire, qui vous font souvent miroite...
by Neoanderson
0

 

 

Adieu Skylanders et Maître GIMS! L’avenir pour Activision, c’est… Destiny!

Une rumeur courait depuis quelques temps déjà au sujet de l’annulation du prochain Skylanders, saga annuelle de jouets vidéoludiques phare du marché, mais les fans se refusaient à y prêter attention. Pourtant, le jo...
by Neoanderson
0

 
 

Sony a vendu 2x plus de consoles en Europe… que la Xbox One et la Wii U ensemble!

Les chiffres européens viennent de tomber pour les ventes de consoles, et on peut dire que Sony a doublement de quoi se réjouir puisque après avoir atteint le symbolique palier des 50 millions de PlayStation 4 écoulées à ...
by Neoanderson
0

 
 

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy: 4 min de gameplay plus que rassurantes!

Annoncé en grandes pompes lors du PSX 2016, le remake (à ce stade de différence graphique, on ne parle plus de remaster) de la trilogie Crash Bandicoot sur PlayStation 4 a enthousiasmé les fans, bien que l’on soit un ...
by Neoanderson
1

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *