N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

31 août 2014
 

Heroes & Legends: Conquerors of Kolhar (Preview)

More articles by »
Written by: Amy
Étiquettes : , , , , , , , , ,

Dernier-né de l’association entre Cuve (studio indépendant français) et Phoenix Online Publishing (éditeur de titres indés), Heroes & Legends : Conquerors of Kolhar débarque sur Steam en cette fin août. Annoncé comme un RPG axé sur la stratégie et nous promettant un gameplay très complet, c’est avec beaucoup d’attentes que nous nous sommes lancés à l’assaut de ce tout nouveau jeu …

Une fine équipe

Des personnages charismatiques mais trop vite présentés

Heroes & Legends : Conquerors of Kolhar s’ouvre sur une petite altercation entre trois personnages que l’on va bien vite découvrir. Il y a donc Yaha, la fille de la bande et épéiste accomplie ; Allen, le mage-paladin aussi baraqué qu’un videur de boîte de nuit ; et enfin Benedict, le magicien à l’air perpétuellement sceptique.

Tous trois parlent d’un Artefact Magique et soulignent à quel point la quête pour l’atteindre devient longue. Bon, alors, oui avouons-le, il y a plus grandiose comme introduction. Toutefois, cela nous permet de vite comprendre la dynamique du trio et de s’y attacher (ou non) rapidement.

Une quête pour trouver… quelque chose… quelque part !

La quête peut alors débuter ! On nous annonçait un RPG stratégique et, alors que le côté RPG est plutôt présent -le titre rappelant parfois furieusement les jeux de rôle sur plateau-, pour la stratégie, on la cherche toujours !

L’aventure consiste en une succession de courts dialogues et de phases de combat. Les séquences scénaristiques, même si elles ne marqueront pas par leur intérêt, sont plutôt bien réalisées, et on peut admirer le design vraiment sympa de tous les personnages. Des micro-animations auraient pu égayer un peu le tout ; mais le principal défaut de ces discussions, c’est tout simplement leur contenu. Autant le dire tout de suite, niveau histoire, ce n’est franchement pas folichon. Malgré la sympathie que l’on peut ressentir pour eux, les personnages nous ont été présentés trop rapidement et leurs diverses histoires bien trop survolées. Difficile donc de trouver un grand intérêt scénaristique de ce côté-là … d’autant que vous n’aurez absolument aucun impact sur ce dernier, qui sera même parfois plutôt nébuleux, les véritables motivations des NPC n’étant pas assez explicitées. Linéarité, quand tu nous tiens.

Les combats se déroulent automatiquement et sont bien trop nombreux

Les combats, quant à eux, manquent cruellement d’originalité. On se bat avec une équipe de trois personnages -que l’on peut changer au fur et à mesure que l’on recrute de nouveaux camarades- contre trois ennemis … une vingtaine de fois de suite ! Eh oui, gros souci, les rixes s’enchaînent et se ressemblent. Le système de jeu aurait pu fonctionner si les affrontements avaient été moins nombreux à la suite, mais malheureusement, son côté répétitif ne se marie pas bien avec l’enchaînement intempestif des joutes. Trop de répétition tue la répétition.

Niveau déroulement d’un combat, vos trois héros frappent automatiquement leurs trois ennemis, mais vous pouvez également lancer des coups spéciaux. Vos personnages monteront rapidement de niveaux, et vous pourrez booster leurs diverses caractéristiques, ainsi que leur attribuer de nouvelles techniques.

Hormis les dialogues et les combats, on retrouve heureusement quelques petits éléments pour aérer le jeu. Ainsi, vous pourrez accéder à la « forge », où créer vos armes et vos armures deviendra votre passe-temps préféré. Le menu « personnages », lui, vous permettra d’attribuer de nouvelles capacité à vos combattants, ainsi que de sélectionner avec quels protagonistes vous souhaitez vous battre. Il existe également les « événements », qui apparaissent de temps à autre sur la carte. Tantôt positifs, tantôt négatifs, ils apportent un petit côté très jeu de rôle sur plateau.

Une réalisation agréable gâchée par un contenu trop limité

Enfin, il y a les « combats aléatoires ». Il s’agit d’une suite d’affrontements identiques en tous points aux rixes faisant partie intégrante du scénario. Ils peuvent vous permettre de monter de niveau avant d’affronter la prochaine salve de monstres de l’histoire, ou tout simplement vous offrir encore plus de combats répétitifs, au cas où vous n’en auriez pas eu assez.

Cette première approche de Heroes & Legends : Conquerors of Kolhar est donc un peu décevante, même pour un petit jeu indépendant. L’emballage est très joli, mais le contenu convainc beaucoup moins. Les graphismes, même lors des combats, sont vraiment aguicheurs et le concept de départ peut être intéressant. Cependant, il y a un manque flagrant de profondeur, que ce soit dans le gameplay ou dans le scénario. Dommage, on s’attendait à mieux…

Note Preview N-Gamz: 2,5/5

La Bande-Annonce

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie



 
Les dernières news!
 

 

EA ferme Visceral Games… Sony Santa Monica (GoW) le tacle et engage les devs! GG!

Les bons développeurs de titres triple A avec une grande expérience du milieu sont une denrée très prisée chez les gros éditeurs vidéoludiques, et nul doute que des personnes d’un sacré talent vont se retrouver à...
by Neoanderson
0

 
 

Xbox One: Plus de nouvelle IP AAA mais des suites à Quantum Break et ReCore.

Shannon Loftis, la Manager Générale Xbox, s’est récemment exprimée dans les pages de Gamingbolt au sujet du manque de grosses IP First Party Xbox One ces dernières années, et elle esquive habilement la chose en indi...
by Neoanderson
0

 
 

PewDiePie est un YouTubeur « intouchable », quoiqu’il fasse! (Smosh Games)

Durant une interview à la Comic Con de New York, nos collègues de Polygon ont interviewé Dave Raub, le Producteur Exécutif de la Chaîne Youtube Smosh Games, au sujet de ce qu’était devenu YouTube depuis l’hég...
by Neoanderson
0

 

 

Super Mario Odyssey: OMG!!! Un testeur de Famitsu a osé mettre un 9! Sacrilège!!!

Et oui, il va falloir s’y faire, Super Mario Odyssey est bien parti pour rafler toutes les récompenses et les notes les plus hautes de la presse vidéoludique au même titre que The Legend of Zelda: Breath of the Wild av...
by Neoanderson
0

 
 

Star Wars: Ouf! Le Spin-off sur Han Solo a bouclé son tournage et se trouve le titre parfait!

Après avoir perdu ses deux réalisateurs pour « divergence d’opinion » avec Lucasfilm, avoir failli changer d’acteur principal face à la contre-performance de Alden Ehrenreich et finalement s’être vu co...
by Neoanderson
0

 
 

Star Wars Visceral Games: EA ferme le studio! Jeu annulé pour en faire… un The Division!

Annoncé il y a quatre ans maintenant lorsque EA a racheté à prix d’or la licence Star Wars pour en faire de juteuses adaptations vidéoludiques, le Star Wars de Visceral Games (Dante’s Inferno, Dead Space) devait...
by Neoanderson
1