N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

17 décembre 2012
 

Imeruat, concert du 26 novembre à Paris, par Ichiman

More articles by »
Written by: Almathea
Étiquettes : , , , , , ,
 Le 26 Novembre, Masashi Hamauzu et son groupe Imeruat se produisaient à la Salle Adyar, à Paris, grâce à la détermination et au professionnalisme de Wayô Records. Cette salle, qui est essentiellement dédiée à la musique classique, allait-elle vibrer autant avec nos amis Japonais ? Evidemment, on vous dit OUI, mais attendez de savoir pourquoi…

Si vous avez déjà lu la présentation du premier album d’Imeruat, Black Ocean, disponible sur ce site, alors vous attendiez sûrement avec impatience le compte-rendu du concert, organisé le 26 novembre dernier à Paris par les petits gars talentueux de Wayô Records.

Et ça tombe bien ! On avait prévu de vous l’offrir !

LA SALLE

Pour commencer, parlons de cette magnifique salle qu’est le Théâtre Adyar. Datant de 1912 (seulement), le lieu est situé Square Rapp, près de la Tour Eiffel. 381 places sur deux niveaux, et une superbe acoustique pour cet écrin de la musique classique qui accueillait le groupe pour un concert de qualité, dans une bonne ambiance. Parlons ensuite du programme, qui était digne de celui d’un concert classique.

LE PROGRAMME

Le papier glacé est de bonne qualité, avec de très belles photos, et très instructif : présentation des membres, et même quelques mots d’Aïnu ^^.

Signatures des membres du groupe, plus celle de Kazuko Nakase (violoniste) au milieu du livret, en bas. Enfin, venons-en AU

GROUPE !!

LE GROUPE

Ce soir-là, il se composait de :

Masashi Hamauzu, (Piano)
Mina, (chant, Mukkuri, Tonkori)
Toru Tabei, Guitare
Hijiri Kawano (violon) 

C’est Denis, de Wayô Records, qui assurait au clavier. L’invitée de cette soirée n’était autre que Kazuko Nakase, violoniste. Les présentations étant faites, on peut passer au concert en lui-même…

LE CONCERT

Pour commencer, place à la setlist dantesque :

01. IMERUAT (issu de l’album Black Ocean)
02. 6Muk (issu de l’album Black Ocean)
03. Leave Me Alone (issu de l’album Black Ocean)
04. Little Me (issu de l’album Black Ocean)
05. Morning Plate (issu de l’album Black Ocean)
06. Giant (issu de l’album Black Ocean)
07. The Gapra Whitewood (issu de Final Fantasy XIII)
08. NC
09. Vent’s Theme (solo de Tôru Tabei, issu de UNLIMITED:SaGa)
10. Hope’s Theme (solo de Tôru Tabei, issu de Final Fantasy XIII et XIII-2)
11. Mukkur (solo de Mina)
12. Piece from « 1957 » (duo Hijiri Kuwano et Kazuko Nakase, titre inédit)
13. Interludium (solo Masashi Hamauzu et une charmante personne du public ! Issu de SaGa Frontier 2)
14. Hajimete no Tomodachi (duo Hijiri Kuwano et Masashi Hamauzu, issu de Binbô-gami ga!)
15. Yaschas Massif (avec Kazuko Nakase, issu de Final Fantasy XIII)
16. Yaysama (issu de l’album Black Ocean)
17. Battaki (issu de l’album Black Ocean)
18. Black Ocean (issu de l’album Black Ocean)
19. Blinded by Light 2012 (issu de Final Fantasy XIII)
20. Choose to Fight (issu de Final Fantasy XIII)
21. Springs (issu de l’albumBlackOcean – Rappel) 

Le public étant impatient de l’arrivée du groupe, ce dernier a été accueilli de manière chaleureuse, à base d’applaudissements et de cris. Et ils le méritent bien ! Une ambiance comme ça, c’est digne des concerts d’Iron Maiden à Bercy, parole de fan ^^. Le concert commence donc, s’ouvrant sur le morceau Imeruat, illustré par de la vidéo, intégrant les paroles de la chanson. Comme sur le disque, la voix de Mina est à l’image de la chanteuse : puissante et douce à la fois ; agréable et attachante. Une fois le show lancé, la belle remercie l’auditoire d’un « thank you for coming » avec très peu d’accent. S’ensuit le titre 6MUK (prononcer Siksmouk… Oui, moi aussi, j’ai eu du mal, au début…) sur lequel Mina joue du Mukkur (mais si ! La guimbarde…), en plus de chanter en Aïnou. La belle est décidément bourrée de talents.

D’ailleurs, elle prouve ses performances vocales en adressant un message en français au public : »Bonsoir, nous sommes Imeruat. Nous venons du Japon. Nous sommes contents de jouer ici. Bon concert ». Après ce morceau envolé, un peu de douceur avec Leave Me Alone, où Mina reprend une voix un peu plus suave, sur des arrangements plus tendres. Comme pour l’album, cette chanson paraît toujours trop courte.

Toujours de la douceur avec Little Me, qui berce la salle avec son ambiance feutrée avant d’enchaîner sur un peu plus entraînant, Morning Plate, qui reste néanmoins assez reposant au demeurant, et toujours aussi sympathique. De même que pour les morceaux précédents, la version Live reprend la version studio avec brio, la complicité avec le public en plus. D’ailleur Giant, instrumental au piano et au violon, reste clairement à la hauteur de ladite version studio. Bravo !

Mina s’apprête alors à donner de la voix sur The Gapra Whitewood, tiré de FF XIII. Magnifique reprise de ce sublime morceau, dont vous pourrez écouter l’original ici. MERCI !!! Vient ensuite la phase où chacun joue de son instrument : Un solo de Tôru Tabei sur Ventus Theme (issu de UNLIMITED:SaGa), joué à la guitare, montre que Hamauzu ne fait pas que du FF, tout en gardant son style frais et reposant. Toujours dans le monde du jeu vidéo, Hope’s Theme, tiré de l’univers de FF XIII. Encore de la guitare, mais plus calme et mélancolique que le précédent.

Et là, on approche d’un moment que la salle attendait impatiemment : LE SOLO DE MINA AU MUKKURI !!! Elle nous a joué des morceaux traditionnels. Sur la première partie, l’ambiance était tellement bonne que quand j’ai lancé le battement de mains pour l’accompagner, toute la salle a suivi, ce qui a touché notre amie. Elle a ensuite montré, avec des explications, comment jouer de cette guimbarde, promettant de bientôt mettre des vidéos sur Youtube pour enseigner la pratique de cet instrument. Au prochain concert parisien, soyez sûr(e)s que de nombreux fans vont en jouer pour l’accompagner.

Après cela, place à Hijiri, accompagné de Kazuko Nakase, qui nous joue Piece from 1957. De quoi rappeler la formation classique du violoniste. Belle parenthèse. Pour l’interlude, Masashi Hamauzu a demandé à une personne dans la salle de venir jouer avec lui sur scène Interludium de Saga Frontier 2. Morceau au piano plaisant s’il en est, qui rappelle les illustrations sonores des films muets durant les grandes heures du cinéma.

Retour aux duos avec Hajimete no Tomodachi tiré de Binbô-gami, interprété par Hijiri Kuwano et Masashi Hamauzu. Il s’agit d’un générique qu’a composé ce dernier. Hamauzu, toujours en duo, reprend brillamment, avec Kazuko Nakase  The Yaschas Massif, tiré de FF XIII. Un côté Bossa Nova qui étonne au premier abord, mais qui s’avère très plaisant au final.

On reprend le cours du concert d’Imeruat avec Yaysama, morceau de remerciement (on comprend bien le mot Arigatô quand Mina chante, d’ailleurs). Cette chanson est légère et fraîche, mettant en scène la belle au chant, accompagnée par quatre mains, ce qui l’a faite sourire… « Ce n’est pas bizarre, que deux hommes jouent au piano ensemble ?« . Après avoir chanté le texte en Japonais, celle-ci ajoute, en Anglais:

« I’m happy to share (je suis heureuse de partager)
 
 This song with you (cette chanson avec vous)
In Paris…. France… (à Paris, France)
Hope you’ll enjoy (J’espère que vous apprécierez)
The concert (Le concert) 
Merci (Thank you) » 

C’est ensuite au tour de Battaki, morceau traditionnel signifiant « Sauterelle », de compléter le tour de chant. Illustré à l’écran par des sauterelles en action, il reste aussi dynamique en concert que ledit insecte dans les champs. Pour clore la partie Imeruat, Black Ocean était joué avec le clip en fond, le texte accompagnant les paroles afin de faire apprécier au mieux la chanson. Et, quand on comprend les paroles, on apprécie d’autant cette magnifique chanson…

Le concert, déjà, tend à s’achever sur deux morceaux tirés de FF XIII : Blinded by Light 2012, réorchestration dudit morceau qui sert de fond aux scènes de combat dans le jeu. Le violon frénétique reste toujours aussi entraînant. Et puis Choose to Fight, plus électronique, qui nous prouve qu’une musique de jeu vidéo a toute sa place dans un concert (Entre le concert d’Uematsu et celui-ci, je suis définitivement convaincu ^^)

Et devinez quoi ? C EST DEJA FINI !… :'(    . La salle, sur deux niveaux, bat des mains à tout rompre, criant son amour au groupe. Et là, dernier morceau pour la route, avant la séance de dédicaces: Springs, issu de l’album Black Ocean, qui sert de rappel avant que Hamauzu, Mina et les autres artistes d’Imeruat quittent la scène. L’occasion d’admirer le Maître au piano, pour accompagner la douce voix de sa chanteuse. Leur dire au revoir en douceur est bien plus agréable comme ça. Le rêve prend fin, mais un autre commence : la séance d’autographes.


LA SEANCE D’AUTOGRAPHES

Comme vous l’avez vu plus haut, j’ai fait signer tous les musiciens. Mais j’ai obtenu de Hamauzu une signature sur le livret de FF X, dont il a aidé à composer la partie musicale (J’avais oublié mon exemplaire de FF XIII, mais ce n’est pas grave…). Alors que Mina et Hamauzu s’affairaient à signer des autographes, leurs musiciens prenaient l’air à l’extérieur, histoire de décompresser après ce concert inoubliable!

EN CONCLUSION

La prestation d’Imeruat à Paris avait tout du concert à l’ambiance bon enfant, rafraîchissant et dépaysant. Le genre de soirée qu’on ne regrette pas. D’ailleurs, je ne me lave plus les mains depuis que j’ai serré celles de Hamauzu, et surtout de Mina. Blague à part, si vous avez la chance de les voir en concert, n’hésitez pas un instant !!! Au passage, un ptit coucou à Finaland, et Kayane, que j’ai toujours plaisir à revoir. On se revoit bientôt ? ^^

REMERCIEMENTS 
– Wayô Records, pour l’organisation exemplaire et l’affichage du setlist sur leur page FB: https://www.facebook.com/wayorecords
– Le Théâtre Adyar, pour la beauté des lieux, et l’acoustique: https://www.facebook.com/TheatreAdyar
– Imeruat, pour cette superbe soirée: https://www.facebook.com/IMERUAT

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Almathea
Recette de l'Almathea. Prenez 30 années à regarder, aimer et défendre la japanimation. Mélangez avec autant d'années de cinéphilie orientée vers le fantastique et l'horreur. Ajoutez une pincée de cosplay, une bonne louche d'attrait pour le yaoi plutôt pas mignon, 200 kilos de mangas et un grand zeste de vampires. Enfin, faites mijoter le tout dans une casserole de regard critique sur le monde pendant au moins 37 ans. Bon appétit :D Mes opinions ne sont pas universelles, aussi ne serons-nous pas toujours d'accord. Mais je suis toujours partante pour un débat constructif dans la bonne humeur. Alors n'hésitez pas ;)



 
Les dernières news!
 

 

Shadow of War PS4 Pro Vs. Xbox One X: Stoppez tout! Microsoft pulvérise Sony! (Vidéo)

Enfin! Oui, nous avons enfin l’occasion, après Rise of the Tomb Raider, d’avoir un autre comparatif de triple A entre les deux soeurs ennemies de cette fin d’année, la PlayStation 4 Pro et la Xbox One X! Et ...
by Neoanderson
0

 
 

Microtransaction: « Les devs ont une famille à nourrir! Si t’aimes pas, t’achètes pas! » (ex-Bungie)

Nos confrères de GamesIndustry ont récemment demandé l’avis de divers développeurs vidéoludiques au sujet du phénomène du moment (en plus des GAAS, les jeux-service à la Destiny): les micro-transactions! Et parmi ...
by Neoanderson
0

 
 

TRUE: Et une exclu PS4 de plus! Sony Japan tease un nouveau RPG! (Vidéo)

Vous aviez peur que Sony ne se repose sur ses lauriers niveau titres exclusifs après avoir présenté Spider-Man, Detroit, Days Gone et God of War pour 2018? N’ayez crainte, le constructeur nippon a bien compris que pour...
by Neoanderson
0

 

 

Xbox One X: La PS4 Pro chute de 100€ en Italie!!! Sony veut couler la One X?

Si vous êtes de passage en Italie entre aujourd’hui et le 29 octobre, ruez-vous littéralement dans les enseignes MediaWorld (l’alter-ego de MediaMarkt chez nous) ou sur leur site officiel puisque la PlayStation 4...
by Neoanderson
0

 
 

Lost Soul Aside: Gameplay speed pour le FFXV-Graphic Killer PS4… créé en solo!

Lost Soul Aside, c’est la bombe que nous vous avions fait découvrir en juillet 2016! Un titre développé par une seule personne, le Sud Coréen Bing Yang, sous Unreal Engine 4, et qui avait envoyé sa principale source ...
by Neoanderson
0

 
 

C’est prouvé: La Xbox One attirera + de gamers que la PlayStation 4 en fin d’année!

La firme analytique IDC est formelle: la Xbox One et ses itérations vont cartonner en fin d’année, dépassant la PlayStation 4 dans le coeur des nouveaux gamers! En effet, en se basant sur une enquête qu’elle a m...
by Neoanderson
2