N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

31 août 2012

Japan Expo Paris 13ème Impact: Concert de Flow

More articles by »
Written by: Angelpick
Étiquettes : , , , , , , , , , ,
flow 7

Si l’on m’avait dit il y a quelques années que je verrai FLOW (l’un de mes premiers groupes de Jmusic, découvert  en 2004) en concert, j’aurai très certainement eu du mal à le croire. Et pourtant, courant février 2012, l’annonce est tombée : le groupe sera non seulement présent à la Japan Expo 13 en tant qu’invité d’honneur, mais fera également un showcase le vendredi 6 juillet !

C’est donc avec une certaine excitation (et non sans avoir revu quelques concerts japonais, histoire de se mettre dans l’ambiance) que je me suis rendue à ce live, armée d’une accréditation presse offerte par les organisateurs (N-Gamz étant site partenaire de Japan Expo). Nombreux sont les fans qui ont bravé les nuages et la pluie pour venir, ils ont ainsi pu apercevoir, dans l’après-midi, le groupe venir leur faire des coucous et entendre leur répétitions depuis l’extérieur.

19h40, le concert commence, avec  10 petites minutes de retard. Les lumières principales s’éteignent, laissant place à de petites veilleuses pour une ambiance tamisée. Une petite intro (celle du film « 2001, l’odyssée de l‘espace ») se lance, laissant au groupe le temps d’arriver sur scène sous les applaudissements d’un public déjà en forme. Puis HEY !! (avant-dernier single en date du groupe, et 4e opening de l’anime Beelzebub) commence…Une bonne petite chanson bien rock, qui nous met dans l’ambiance dès les premières notes, Kohshi faisant répéter le refrain et ses « Hey ! Come on ! My baby ! » à un public visiblement bien entraîné ! S’en suit Calling, chanson bien plus calme, et ayant également servi à un anime (Heroman). Durant les parties instrumentales, le groupe se met face au public et n’hésite pas à leur faire faire des mouvements de bras bien coordonnés.

Troisième chanson,  COLORS,  encore un générique d’anime (Code Geass cette fois) ! Eh oui ! Il ne faut pas oublier que le groupe est principalement connu pour ça, même s’ils ont fait de très bons morceaux…Enfin, nous verrons cela plus tard dans le live report. Toujours est-il qu’une fois de plus, le public semble conquis par cette performance plus que remarquable. La chanson terminée, Keigo prend le micro et lance un « Bonsoir Pariiiiiis ! » avant d’enchaîner en japonais « Nous sommes les FLOW ! La langue japonaise vous convient ? Dehors il pleut. Vous vous amusez bien ? C’est notre premier live en France. Faisons en sorte que ce live soit le meilleur ! Vous êtes prêts, tout le monde » (en français) « vous êtes chauds ? VOUS ÊTES CHAUDS ? » (en japonais) Ok, alors une chanson de plus ! »

L’intro inimitable de DAYS se fait entendre, c’est une chanson assez calme, avec la particularité d’avoir une partie rap sur la fin. L’interprétation est bonne, et étant une fan inconditionnelle de cette chanson, je peux dire que j’ai été ravie de l’entendre en live. Au tour d’ENEMY, 9e piste du très sous-estimé album MICROCOSM, une piste un poil électro qui nous embarque dans une autre dimension, changeant radicalement l’ambiance en l’espace de quelques secondes, ce qui ne semble pas déranger le public pour autant. ENEMY est donc une bonne surprise.

Leur prochaine chanson n’est autre que BraBlue (prochain générique d’Eureka Seven AO), leur nouveau single et nous sommes les premiers à l’entendre !

Le groupe prend à peine le temps de souffler et enchaîne sur une autre chanson phare du groupe, SIGN. Kohshi, surpris d’entendre des fans étrangers connaissant les paroles par cœur, fait même chanter une partie de l’intro et le dernier couplet au public.  L’interprétation est bonne, une vague de bonne humeur souffle sur le Live House ! La chanson terminée, Keigo lâche un « Arigatooooooooo ! Ca va toujours, France ? » avant d’ajouter en français : « Vous vous amusez ? Salut, c’est FLOW. On vient du Japon. C’est la première fois qu’on vient en France. On est très contents de vous rencontrer ! On attendait beaucoup ce concert. ON MET LE FEU ENSEMBLE ? Merci beaucoup » . Il conclut son petit MC en nous faisant comprendre que, ce soir, nous autres fans présents au Live House, étions des petits veinards : leur prochaine chanson n’est autre que BraBlue (prochain générique d’Eureka Seven AO), leur nouveau single et nous sommes les premiers à l’entendre ! Même les japonais ne la connaissent pas ! Concernant la chanson en elle-même, ne connaissant pas la version studio, il est difficile de faire un constat plus clair. Néanmoins, pour sa première fois en live, elle reste une bonne petite chanson bien entraînante à mi-chemin entre la balade et la piste pop-rock avec une intro bien accrocheuse.

Le groupe enchaîne avec  1/3 no Junjo na Kanjo, chanson écrite à la base par SIAM Shade en 1996, et que FLOW a reprise pour le sortir en single en mars 2011. C’est  une excellente reprise, la voix de Kohshi  et Keigo se fondant parfaitement pour nous rappeler la voix d’Hideki, chanteur de SIAM Shade, et offrir une nouvelle vie à cette chanson, mais également une cover à la hauteur de l’originale. Les 3 chansons suivantes nous entraînent dans un tourbillon à mi-chemin entre la pop et le rock. Ni trop agressives, ni trop calmes, elles nous permettent de souffler quelques instants.

Tout d’abord, Answer, qui s’introduit par une petite note à la guitare made in Kohshi . Chanson comportant également une pointe d’électro (les voix sont remasterisées au début, ce qui donne une impression assez étrange), mais appréciée du public, les refrains étant repris en chœur avec le groupe. L’enchaînement avec la chanson suivante, Black & White (tirée de l’album éponyme) est parfaite. Le public semble à nouveau conquis. Le « trio » de chansons se conclut avec Ryuusei (précédée d’une longue intro instrumentale, et d’un premier couplet a-capella, majestueusement interprété par Kohshi), tirée de  GAME, premier album major du groupe. Une fois de plus le public se laisse prendre au jeu, et finit par chanter avec eux.

La chanson terminée, Kohshi prend alors le micro. S’en suit le seul instant sérieux de la soirée. Il nous explique dans un anglais quasi-parfait qu’il y a environ un an, avait lieu l’un des séismes les plus importants que le Japon n’ait jamais connu, et qu’à ce moment-là, il pensait que la musique – tout comme lui –  était  inutile, incapable d’apporter la moindre aide aux personnes dans le besoin. Et puis…au fil des mois, il a compris que cette même musique pouvait aider les gens à s’en sortir et c’est ce qui le motive à continuer dans cette voie. « Music is power ! » Il conclut son émouvant discours en demandant de passer du bon temps en leur compagnie ce soir.

Et une bonne surprise arrive ! Puisque Kohshi enchaîne en nous annonçant une « special cover » juste pour nous !  Cette cover n’est autre que READY STEADY GO du groupe L’Arc~en~Ciel ! C’est la 2e bonne surprise de la soirée après BraBlue en exclusivité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette chanson est faite pour FLOW ! Une bonne performance vocale, à la hauteur des espérances. Nos cinq musiciens et le public (visiblement fans de L’Arc ~en~Ciel, et/ou d’animes) s’en sont donnés à cœur joie pour chanter, crier et sauter comme il se doit et mettre une bonne ambiance !

La chanson à peine terminée, Keigo nous demande si l’on s’amuse, et nous présente les membres sous la forme d’un « show » Iwasaki, le batteur discret ouvre le bal, nous offrant un petit solo de sa composition. Viens ensuite GOT’s, le batteur, toujours aussi timide, qui lui aussi nous fait une petite démonstration de son talent. Take, le guitariste enchaîne une petite note, et…les lumières s’éteignent. L’incompréhension commence à s’installer, les cris fusent de toutes parts. Soudain, le public comprend ce qu’il se passe, les cris font place à une ovation, et laissent apparaître Take, équipé de lunettes clignotantes ! Il fait signe au public de se taire (non sans mal !) et commence à faire répéter à son audience des mots, tels que « yeah ! » « Japan Expo » et enchaîne avec une longue phrase en japonais qui se transforme en brouhaha monumental, et termine par un « Shall we dance ? » avant d’exécuter une petite danse accompagné de son frère et de Keigo (danse que le public a repris en même temps que le trio, moment assez cocasse). Puis il retourne sagement à sa place de guitariste. Les deux chanteurs se présentent rapidement et le concert reprend de plus belle avec World End ! C’est une chanson assez entraînante, bien que pas la meilleure de leur répertoire…

Le public a à peine le temps de reprendre son souffle qu’arrive Re :member (connue pour être u n générique de Naruto) et chanson assez punch avec des « whohooo » repris en chœur de tous les côtés ! L’enchaînement continue avec Rock Climbers, dernier single en date du groupe, également rock, suffisamment pour que le public se déchaîne ! Puis Kohshi prend brièvement le micro «  the next song is….GOOOOOOOO !!!! » Chanson que l’on ne présente plus. En fait, on ne peut pas parler de FLOW sans l’évoquer. GO !! est LA chanson la plus connue du groupe, celle qui fait monter l’ambiance à son paroxysme et ou tout le monde se remet à chanter, danser crier comme jamais !

La chanson terminée, le groupe quitte la scène. Mais c’est sans compter le public, qui demande un rappel. C’est chose faite, quelques minutes plus tard, le groupe revient, arborant le Tshirt officiel vendu au Stand de la Japan Expo. Ils nous expliquent rapidement où l’on peut se le procurer. Kohshi reprend alors le micro et nous annonce la 3e surprise de la soirée : une reprise de Zankoku na Tenshi no Thesis, le thème principal du ô combien connu Evangelion ! L’interprétation était excellente. Keigo prend alors une nouvelle et dernière fois la parole, nous représentant les membres et expliquant combien ils étaient heureux de faire ce concert en France.  Il finit son discours avec un « n’oublions pas le membre de FLOW le plus important : le public ! »

Et c’est déjà l’heure de la dernière chanson : Garden. Curieusement le single le moins vendu du groupe, la chanson n’en reste pas moins très agréable, et encore plus en version live.

Vous l’aurez compris, le live de Flow lors de ce Japan Expo 13ème Impact a été un excellent concert, qui nous a offert un groupe très proche de son public, n’hésitant pas à mélanger français, japonais et anglais dans ses MCs, faire sauter le public et le laisser chanter  quand il faut. C’est un groupe que j’attendais avec impatience depuis des années, et autant dire que je n’ai pas été déçue ! Et pour les images, vous pourrez toutes les retrouver sur notre fanpage facebook en cliquant juste ici!

Setliste :

~Intro~
1/ Hey!!!
2/ CALLING
– Keigo MC –
3/ Colors
4/ DAYS
5/ ENEMY
6/ Sign

Keigo MC
7/ Brave Blue (NEW SONG)
8/ 1/3 No Junjo Na Kanjo (Siam Shade Cover)
9/ Answer
~ Instru (On guitar : Kohshi) ~
10/ Black & White
11/ Ryuusei
– Kohshi MC –
12/ READY STEADY GO (L’Arc~en~Ciel cover)
– Member presentation – w/ « TAKE SHOW »
13/ World End
14/ Re:Member
15/ Rock Climbers
16/ GO!!!

~ENCORE~

17/ Zankoku na Tenshi no Thesis (Evangelion main theme, Yôko Takahashi cover)
18/ Garden



About the Author

Angelpick
Angelpick, la vingtaine passée, fan de manga et Jmusic depuis bientôt 10 ans, et dramaphile depuis 6 ans. Aime le Japon et sa culture, voyager, manger, écouter de la Jmusic et découvrir de nouveaux groupes et dramas !




 
Les dernières news!
 

 
wipeout-omega-collection-trailer-logo

Wipeout Omega Collection: 4K native confirmée sur PS4 Pro pour vitesse décoiffante! (Vidéo)

Annoncé lors du PlayStation Experience 2016, Wipeout Omega Collection a généré autant d’enthousiasme que de déception. En effet, si certains sont ravis de retrouver une compilation Next-Gen des trois derniers Wipeout...
by Neoanderson
0

 
 
crash-bandicoot-n-sane-trilogy-naughty-dog-playstation-4-vicarious-vision-logo

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy: « Un Remaster Triple A » d’après les devs

Présenté mondialement lors du PlayStation Experience 2016, le remaster HD de la trilogie Crash Bandicoot sur PS4 a largement suscité l’intérêt et la nostalgie des gamers. Il faut dire que le Wombat créé par Naughty...
by Neoanderson
0

 
 
death-stranding-video-mystere-bebe

Death Stranding: quelque chose d’étrange se passe quand vous jouez les deux trailers côte à côte!

Hideo Kojima est un génie, tout le monde le sait. Aussi quand notre homme sort un teaser-trailer pour l’un de ses jeux, on sait qu’il sera rempli de messages cachés, car le créateur de la saga Metal Gear adore vo...
by Neoanderson
0

 

 
carre-triangle-rond-fork-playstation-4

PS4: Carré, Triangle, Rond et… Croix ou X? Perdu, c’est « Fourche »!

Comme vous pourrez le constater sur cette DualShock 3 disséquée en photo d’en-tête, l’éternel débat de savoir si on dit « Croix » ou « X » (iks) pour le quatrième bo...
by Neoanderson
0

 
 
playstation-experience-2016-logo

« Les Meilleurs Jeux sont sur PlayStation 4! », dixit le trailer de clôture du PSX 2016!

Sony a décidé de se jeter des fleurs après un PlayStation Experience 2016 rondement mené et largement plus intéressant que les années antérieures. Cette réussite est surtout due à de nombreuses révélations de titres ...
by Neoanderson
0

 
 
the-last-guardian-presskit-collector-unboxing-screen-logo

The Last Guardian: Notre Déballage-Unboxing du Kit Presse Collector (Vidéo & Photos)

Si Sony a bien une habitude inébranlable vis à vis de la presse vidéoludique, c’est clairement celle de nous faire parvenir des kits presse de fou furieux pour chacun de ses jeux! On pense à celui de The Last of Us et...
by Neoanderson
0

 




One Comment


  1. I believe avoiding refined foods may be the first step for you to lose weight. They could taste beneficial, but refined foods currently have very little nutritional value, making you take more in order to have enough strength to get over the day. If you are constantly ingesting these foods, changing to grain and other complex carbohydrates will make you to have more strength while ingesting less. Great blog post.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *