N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

18 mai 2012

Kojima à la soirée anniversaire Metal Gear Solid de Paris!

More articles by »
Written by: Ichiman
Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
mgs 25 years

Ce Mercredi 9 Mai 2012 a eu lieu au MK2 Bibliothèque, à Paris, un évènement exceptionnel : la venue de Hideo Kojima, père de la saga Metal Gear et de Zone of the enders, accompagné de son designer Yoji Shinkawa. En fait, le cinéma était à la hauteur de l’évènement : IMMENSE. Le rendez-vous était donné à 19h30 pour ce qui allait être une soirée inoubliable, d’autant que tout ceci se faisait sur invitation, pour laquelle je ne remercierai jamais assez l’équipe de Konami (qui plus est: l’invitation avait clairement la classe^^).

Dès l’arrivée, on remarquait aisément des fans arborant des t-shirts, et deux cosplayers dont le travail sur leur costume intimait la sympathie et le respect. Preuve en est le nombre de photos pour lesquelles ils ont posé. Marc et Alexandre, déjà connus pour leur amour de la saga, ont par la suite eu l’insigne honneur d’escorter Kojima Sama lors des son arrivée dans la salle. Et bon nombre d’entre nous les ont enviés. De nombreux médias couvraient l’évènement, dont NoLife au travers de  Suzuka, mais aussi Gameblog via son animateur Julien C, et j’en oublie. Bref, que du beau monde et forcément, j’y étais…

Quand l’assistance a pu descendre jusqu’à la salle où se tiendrait la présentation,  la ferveur a commencé à s’intensifier, d’autant que sur le panneau d’affichage, on pouvait lire « Un monstre à Paris ». Hideo Kojima est plus que ça pour ses fans, mais la formule était flatteuse. En effet, c’est un acteur majeur de l’industrie du jeu vidéo. Peu de temps après, le bandeau fut remplacé par un « Metal Gear Solid » qui réchauffa un peu plus l’ambiance, déjà très bonne.

Après une rétrospective allant de Metal Gear sur MSX au dernier opus, l’interview de Kojima San commence avec l’évocation de la genèse de la saga. Le créateur explique que lors de son arrivée à Konami, il a collaboré à divers jeux, dont « Penguin Adventure » -illustrant son propos avec un exemplaire qu’un fan avait ramené pour l’occasion- et qu’on lui a demandé par la suite de se pencher sur un jeu de guerre sur lequel ses aînés s’étaient déjà cassé les dents. La cause: la difficulté de programmation de la machine, qui rendait impossible l’affichage à l’écran de plus de 3 Sprites.

Kojima n’aimant pas la guerre (ni le nucléaire, suite aux récits que lui ont fait ses parents des attaques américaines par bombe H), il a pensé réaliser un jeu d’infiltration pour que le héros élimine les adversaires au fur et à mesure. Kojima a ensuite expliqué ensuite le pourquoi des références cinématographiques qui parcourent son oeuvre: un amour du cinéma depuis tout jeune déjà, allant jusqu’à la réalisation en amateur de films 8mm. Comme il l’a dit lui-même : « Mon corps est composé à 70% de cinéma », référence faite à la biologie de l’organisme humain contenant 70% d’eau.

Petit détail qui n’a pas été relevé par l’assistance : Kojima parlant de Western italien, le traducteur a pris la liberté de parler de Western « Macaroni ».C’est « Spaghetti », mais bon (S’il préfère les pâtes tubulaires en gratin à celles, plus longues, et qu’on accompagne de sauce bolognaise…). Pour ce qui est des trouvailles dans les différents épisodes, le créateur nous a avoué  qu’il aimait repousser toujours plus loin les limites de la console, d’où l’emploi de la seconde manette ou le code à lire derrière la boîte du jeu, entre autres… Et c’est justement ce côté facétieux et innovant qui a plu aux fans et permis au titre de se différencier, créant un engouement à chaque nouvel épisode.

Concernant la création des différents opus, Kojima nous a expliqué les réaliser comme étant à chaque fois le dernier de la série. Heureusement pour nous, il a préféré continuer après Metal Gear. Et justement, il laisse aujourd’hui à ses jeunes collègues le soin de travailler sur des projets MGS comme  « Portable Ops » (PSP) ou « Rising » (PS3/360). C’est le moment idéal choisi par la papa de Solid Snake pour introduire au public son Designer, Yoji Shinkawa, qui nous a parlé de son arrivée au sein de l’équipe. Il nous a, par la suite, fait une Masterclass d’environ 10 minutes pour nous montrer comment il dessinait Solid Snake. Un ravissement pour les fans. A noter que ledit dessin était destiné à un concours organisé par nos confrères de Gameblog.

Quant au retrait du jeu vidéo de Kojima, il l’envisage en faisant du cinéma, que ce soit sur MGS ou sur d’autres projets. Rien n’est décidé, mais comme il cherche à développer en Europe Kojima Productions, tout pense à croire que ce ne sera pas pour tout de suite. A ce sujet, il n’a pas encore trouvé où installer ladite structure. Espérons que la motivation dont a fait preuve le public français fera pencher la balance en notre faveur. En fin de séance, quelques fans pouvaient poser des questions. C’était donc le moment pour faire la chasse aux scoop et autres spoils.           

J’ai décidé de faire un parallèle Final Fantasy /MGS, les 2  licences fêtant leurs 25 ans cette année. Autre parallèle : Kojima voit chaque épisode séparément, comme le dernier, alors que Hironobu Sakaguchi n’avait prévu que de faire un seul Final Fantasy (la licence en compte actuellement 22. D’où ma question : « -Pour les 25 ans de Final Fantasy, un jeu de danse va regrouper certains des personnages. Qu’en est-il pour MGS ? » Réponse: « -Je vais réaliser Metal Gear Fantasy, avec Final Snake. Mais je ne le ferais pas danser… ». Mission :  Echec. (Pour la peine, j’ai créé le logo, afin de lui remettre le lendemain à Uniqlo…)

On comprend que Kojima veuille éviter les fuites sur l’avenir de MGS, et garder le silence sur le Projet Ogre (jeu vidéo dématérialisé), ainsi que sur le Fox Engine (moteur d’animation). S’en suivirent des questions diverses et variées, dont une d’un Hardcore Gamer qui s’est infiltré dans le jeu et à trouvé des fichiers inutilisés, voulant en connaître la raison. Encore un furieux de la manette…Devant une telle question, l’invité de la soirée n’a su quoi répondre, et l’on n’a craint qu’il n’arrête sa carrière par la suite, tant la remarque était inattendue. Mais cela n’a rien enlevé au bon moment passé en compagnie du Maître.

Bref, c’était une excellente et mémorable soirée. D’autant plus que Kojima Sama a accepté, tout comme Shinkawa San, de signer mon exemplaire de MGS 4 alors qu’aucune séance de dédicace n’était prévue. Je tiens d’ailleurs à m’excuser auprès de Pierre pour le retard ainsi causé. Mais, à la sortie du MK2, encore d’autres fans, encore plus passionnés, se tenaient devant le minibus qui ramenait l’équipe Konami pour glaner des signatures. Finalement, je culpabilise moins, car n’étant pas le seul^^. 

En résumé, c’était un évènement inoubliable, avec un homme simple mais génial. 

Remerciements : Konami, Hideo Kojima, Yoji Shinkawa, Clotilde et Mathilde (VPCOM), Pierre, Julien de Gameblog, le cinéma MK2.

                                   Et Michel Drucker. Il faut toujours remercier Michel Drucker, dans le métier…



About the Author

Ichiman
Kidult* fan d'animation de titres tels que Goldorak et autres séries des années 80, et je peux parler des heures de mes séries favorites de l'époque. MAis j'ai aussi découvert d'autres séries, comme celles du Club Dorothée... Amoureux du Japon, j'ai étudié la langue pendant un an (mais je ne suis pas un expert) tout en essayant de regarder des séries en VOSTFR pour m'améliorer. Je vends des jouets, en particulier des figurines. Etant attentif à tout ce qui peut donner de bons produits dérivés, je zyeute la télé et les sorties ciné. C'est comme ça que j'ai découvert Ben 10, et déniché ce qui allait faire un carton en boutique (quand on a de la came : je bosse aux Galeries Lafayette :s ). J'aime la Pop, le Rock, le Heavy Metal, et j'apprécie la musique du monde. Je dessine à l'occasion, et j'espère bientôt écrire mon premier manga narrant les (més)aventures d'Ichiman. "Man" ou "Ichiman" siginifie (1*)10.000. Jeu de mots pourri, qui fait toujours rire. *Kidult =Kid+Adult. Adulte qui reste nostalgique de son enfance et qui aime en posséder des témoignages (Films, séries télé, musique...). Contrairement à l'Adulescent, qui est un enfant qui a grandi mais pas mûri.




 
Les dernières news!
 

 
the-last-guardian-presskit-collector-unboxing-screen-logo

The Last Guardian: Notre Déballage-Unboxing du Kit Presse Collector (Vidéo & Photos)

Si Sony a bien une habitude inébranlable vis à vis de la presse vidéoludique, c’est clairement celle de nous faire parvenir des kits presse de fou furieux pour chacun de ses jeux! On pense à celui de The Last of Us et...
by Neoanderson
0

 
 
uncharted-4-the-lost-legacy-trailer-chloe

Uncharted 4: The Lost Legacy joue à fond la carte du girl power avec le retour de Chloé!

Le PlayStation Experience 2016 aura clairement été mené de main de maître au rythme des annonces de Naughty Dog! Ainsi, le développeur a réussi à caser un Crash Bandicoot N.Sane Trilogy (développé par Vicarious Visions...
by Neoanderson
0

 
 
crash-bandicoot-n-sane-trilogy-naughty-dog-playstation-4-vicarious-vision

Crash Bandicoot: la trilogie se paie un sacré « Remake » sur PS4 par les papas de Skylanders!

Le PlayStation Experience a enfin été l’occasion de voir tourner le fameux remaster de la trilogie Crash Bandicoot imaginée par Naughty Dog! Baptisé Crash Bandicoot N.Sane Trilogy et développé par Vicarious Visions,...
by Neoanderson
2

 

 
the-last-of-us-2-part-2-trailer-ellie-logo

The Last of Us 2: Ellie, 19 ans et tatouée, votre avatar pour une histoire basée… sur la haine!

Fraîchement annoncé par un surpuissant trailer lors du PlayStation Experience 2016, The Last of Us: Part 2 a déchaîné les passions dans le public présent pour l’événement, mais aussi sur la toile, avec un maximum ...
by Neoanderson
0

 
 
horizon-zero-dawn-new-trailer-beautiful-aloy-logo

Horizon Zero Dawn: le story trailer PSX 2016 nous montre le possible tueur visuel… d’Uncharted 4!

On savait qu’Horizon Zero Dawn était beau, très beau, à tel point que Hideo Kojima himself a opté pour le même moteur de jeu histoire de développer son très attendu Death Stranding (à retrouver ici dans une somptu...
by Neoanderson
0

 
 
the-last-of-us-2-part-2-trailer-ellie-joel-logo

The Last of Us 2 s’offre un trailer digne du premier volet! Joël & Ellie are back… Gare aux Lucioles!

The Last of Us 2, qu’il faut désormais appeler The Last of Us: « Part 2 », a enfin été officialisé en vidéo lors du PlayStation Experience 2016! Un intense moment d’émotion au son des not...
by Neoanderson
0

 




9 Comments


  1. Les absents ont toujours tort 😉


  2. SophSoph

    L’hardcore gamer, je l’ai vu le lendemain à la boutique Uniqlo, il est trop beau putain *_*


  3. Son pseudo, c’est Rush Snake, et sinon, il est sympa comme gars.


  4. ET… Qui a été pris en photo pendant qu’il capturait le masterclass de Shinjikawa ?…

    http://www.afjv.com/diaporama/120509_hideo_kojima.php?photo=43


  5. Voilà les liens pour les itw de :

    -Pliskin Hunter (notre Glitcher King à nous ^^)
    http://n-gamz.com/interview-de-pliskin-hunter-le-glitcheur-de-metal-gear-solid-par-ichiman/

    -Jack Raiden (le pro du cosplay)
    http://n-gamz.com/jack-raiden-league-of-replica-par-ichiman/

    qui sont fans de la franchise MGS


  6. Ichiman

    Je viens de retrouver la vidéo de Pliskin-Rush Snake-Le Glitch Master où il pose la question à Kojima à propos des fichiers inutilisés ^^

    https://www.youtube.com/watch?v=NovczmJ4PPg


  7. Ichiman

    Florent Gorges, traducteur de la soirée pour Gameblog, m’a donné un lien qui prouve qu’on dit bien les deux.

    Titre, en Japonais : MaKaRoNi UESuTaN.

    http://ja.wikipedia.org/wiki/%E3%83%9E%E3%82%AB%E3%83%AD%E3%83%8B%E3%83%BB%E3%82%A6%E3%82%A7%E3%82%B9%E3%82%BF%E3%83%B3

    Il est vrai que, l’assistance n’ayant pas eu cette explication au moment de la traduction, elle a tourné cela en dérision.

    Rendons à César ce qui est à Marius (Merci Marcel Pagnol), et saluons le travail de traduction et de recherche de l’intéressé, et cessons de la taquiner avec cette anecdote.

    Ne faites donc plus monter la sauce avec cette histoire de pâtes, les ami(e)s.
    Il ne faut pas s’arrêter à ce détail, et retenir l’interview dans son ensemble.
    Et saluer le travail de Florent en général.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *