Review

Après un opus sous-titré Ennemy Unknown et qui avait redoré le blason de la saga de Tactical RPG qu’a toujours été XCOM, 2K décide de changer la donne en s’occupant personnellement du développement de ce volet sobrement intitulé The Bureau. Exit la stratégie made in Firaxis, place à un TPS qui rappelle ouvertement les combats de Mass Effect 3 ! Et quoi de mieux pour un reboot complet d’un système de jeu qui fait ses preuves que de revenir aux origines historiques de la série ? Apprêtez-vous à incarnez l’agent William Carter, star déchue dela C.I.A. qui se retrouve à gérer une invasion de Xenons en plein sixtie’s ! Tout un programme qu’on vous propose directement en vidéo-test only !

Le test vidéo par Neoanderson

Réalisation: 14/20

L’ambiance 60’s est respectée et change carrément la donne pour une saga en général basée sur son aspect futuriste. Un grain appliqué à l’image rend parfaitement le côté « ancien » des aventures de Carter et empêche un aliasing trop présent. Les effets de lumière sont convaincants, sans plus, de même que les conditions climatiques et les animations faciales. Gros bémols cependant : l’animation des persos qui est incroyablement raide et les environnements par trop cloisonnés, de même qu’on notera une interaction absente avec le décor et des scripts agaçants.

Gameplay/Scénario: 12/20

Le scénario partait sur de bonnes bases, avec notamment un côté The Thing plutôt sympa (les Xenons pouvant prendre possession de corps humains pour vous espionner). Malheureusement, la suite est un peu mal amenée, avec un personnage principal pas si torturé que ça, des bonus à ramasser (photos/audio/écrits) qui n’apportent rien et des choix de dialogue vraiment inutiles. Niveau gameplay la caméra bloquée sur la zone de combat, trop près du sol, empêche tout repérage nécessaire à la mise en place d’un plan d’action. Ne comptez pas non plus sur une map tactique ! On se contentera donc de se la jouer bourrin, via un système de couverture plutôt bien foutu. Par contre, les possibilités de boost du Q.G., le vol d’armes ennemies et la création d’équipe sont vraiment de bonnes idées. Dommage que la finalité de tout cela n’amène que du combat à trois maxi contre une dizaine d’aliens.

Bande-Son: 16/20

Le doublage français est convaincant, les musiques dans le ton et les bruitages ne dénotent pas. On apprécie vraiment tout le travail sonore qui rend vraiment bien la nature 60’s de l’aventure.

Durée de vie: 15/20

La durée de vie est assez conséquente, avec un choix de missions varié. Le jeu propose également quatre modes de difficultés avec une mort définitive des personnages façon Fire Emblem en difficile, une pléthore de bonus à récupérer pour obtenir des trophées/succès, et des DLC d’ores et déjà prévus. Bref, vous aurez de quoi faire pour peu que vous appréciez le TPS tactique un peu brouillon, rendant les combats plus ardus qu’ils ne le devraient.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

XCOM The Bureau était attendu au tournant par les fans de la licence, surtout depuis l’opus Ennemy Within développé par Firaxis (gratuit pour les membres PSN+ : jetez-vous dessus !). Malheureusement, si le changement de type de jeu, passant du Tactical-RPG au TPS-Tactique, aurait pu convaincre, force est de constater que ce n’est pas le cas malgré une ambiance 60’s sympathique et un côté rétro-futuriste travaillé. Trop d’errances dans le gameplay et trop peu de choix scénaristiques minent le soft de l’intérieur, même s’ils ne rendent pas foncièrement mauvais. Un Mass Effect 3, sans la stratégie ni le scénario, en quelque sorte.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!