Review

Pour les amoureux de hack’n slash, Neocore Games est loin d’être un newbie puisqu’on doit à ce studio rien de moins que la trilogie vidéoludique Van Helsing. Alors quand les petits gars ont décidé de s’occuper de la prestigieuse licence Warhammer 40.000 de Games Workshop, on a clairement eu la hype pour le projet. Le souci, c’est que s’attaquer à une aussi grosse franchise demande du temps, et si le background de ce Warhammer 40.000 Inquisitor « Martyr » est clairement une réussite, sa confection a apparemment pris le pas sur… tout le reste.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 12/20

Alors que les jeux de lumière sont plutôt immersifs et que le design artistique parvient à retranscrire l’univers si particulier de Warhammer 40K, le titre souffre d’un gros aliasing et de chutes de framerate plutôt nuisibles, sans parler d’une caméra qui masque un peu trop souvent l’action et aurait mérité d’être un peu plus paramétrable histoire que l’on puisse anticiper les ennemis et vraiment mettre au point de redoutables stratégies.

Gameplay/Scénario: 12/20 (14/20 pour le fan)

L’histoire est vraiment très intéressante, avec ce « vaisseau-fantôme » qu’est le Martyr et les sombres secrets qu’il renferme, mais elle souffre d’une mise en scène faiblarde et d’un background pas très newbie friendly. Les connaisseurs de l’univers seront aux anges, cela dit. Niveau gameplay, les idées sont là, avec trois classes divisées elles-mêmes en trois spécialités, un maximum de loot, des possibilités de customisation passives intéressantes, de la coop et une foule de niveaux et de quêtes annexes, mais le ciblage est bancal et frustrant, les persos pas assez complémentaires, les pouvoirs totalement liés aux armes et l’action ultra répétitive.

Bande-Son: 14/20

Les musiques mettent plutôt bien dans l’ambiance Dark Syfy du titre et les bruitages font le job, mais les doublages anglais sont balancés sans réelle conviction, et nous avons connu de jolies fautes dans les textes FR ainsi que des sons tout bonnement absents ou grésillants. Un patch correctif est donc à prévoir.

Durée de vie: 10/20 (18/20 pour le fan)

Tout dépend où vous vous situez dans votre échelle de « fan » de la licence. En effet, le titre tombe de plein pied dans le piège de la répétitivité inhérent au genre, aussi faudra-t-il être accroc à la franchise Warhammer 40.000 pour réellement avoir envie de booster son personnage sur la kyrielle de missions principales et annexes que propose le jeu, mais si c’est le cas, sachez que les devs ont même prévu des défis hebdomaires et de nouvelles quêtes sur le long terme.

Note Globale N-Gamz.com: 12/20 (et 15/20 pour le fan Warhammer 40K)

Neocore Games a clairement réalisé, avec Warhammer 40.000 Inquisitor Martyr, un jeu pour les fans, et sans doute rien qu’eux tant ces derniers seront à même de savourer l’histoire concoctée par les développeurs au sein d’un univers terriblement riche en background. Les autres risquent de se sentir perdus par le manque de mise en scène et le côté trop dense des personnages auxquels ont a parfois du mal à s’attacher. Ajoutez à cela un gameplay étrange à la manette, des classes de héros pas assez complémentaires, un doublage morne, des problèmes de caméra et de gros soucis de framerate, et vous comprendrez que si le soft respecte totalement le matériau de base, en termes de hack’n slash, il n’arrive pas à la cheville d’un Diablo III ou même… d’un Van Helsing du même studio. Loin d’être un mauvais titre, d’autant qu’il est jouable jusqu’à quatre et possède de bonnes idées (la classe du Psyker et ses effets secondaire est top à jouer) ainsi qu’une durée de vie prometteuse sur long terme, mais il faudra de grosses optimisations techniques et de jouabilité pour réellement le rendre indispensable aux non initiés.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!