Review

Deux roues, un guidon, un coureur et beaucoup de sueur, vous l’aurez compris, il s’agit là du dernier né de chez Cyanide : « Tour de France 2014 » ! Que diriez-vous de participer à la Grande Boucle sans bouger de chez vous ? Et oui, comme chaque année, nous avons droit à un nouvel opus de la série histoire de vérifier si nous avons l’âme d’un athlète de haut niveau… Profitons-en également pour voir si les développeurs ont enfin réussi à corriger les nombreux défauts que nous avions pu constater sur les anciens épisodes de cette licence devenue malgré tout incontournable pour les fans du genre…

Oh hisse, ça monte !

La Grande Boucle revient!

Comme vous l’imaginez, dans Tour de France 2014, vous serez aux commandes de coureurs du Tour de France et devrez tout mettre en oeuvre pour sortir victorieux de cette prestigieuse compétition. Nous avons l’habitude de voir débarquer un nouvel opus par an mais notons que cette année, les développeurs ont fait table rase du passé pour enfin passer aux choses sérieuses. Quel plaisir de voir un Tour de France flambant neuf qui ravira les fans, séduira les nouveaux joueurs et nous fera oublier les soucis constatés sur les opus précédents!

Pour info, le développeur, Cyanide, est un studio de développement indépendant français qui a été créé en 2000. Il est composé d’une centaine de personnes réparties en France, à Paris, et au Canada, à Montréal. Le studio s’est fait connaître pour ses grands jeux de sport comme la licence « Cycling Manager » mais est aussi à l’origine des jeux comme « Blood Bowl », « Games Workshop », « Game of Thrones » ou encore « Of Orcs and Men »… Leur savoir-faire en matière de jeu vidéo leur a permis de s’implanter mondialement, et c’est tout naturellement qu’ils s’occupent d’une licence au nom aussi prestigieux que celui de la Grande Boucle depuis des années maintenant.

Ils se ressemblent tous…

La gestion des postures de course est sans conteste LA grosse nouveauté de cet opus

Comme tout jeu de sport qui se respecte, on s’attend forcément, en lançant Tour de France 2014, à bénéficier d’un gameplay simple et efficace. A ce niveau, on peut dire qu’il est quasiment identique à celui que vous avez connu sur l’opus précédent. Néanmoins, il y a une grosse nouveauté : la gestion des positions de course! Ainsi, vous pourrez prendre, avec votre coureur, des positions aérodynamiques en descente afin de gagner de la vitesse et d’économiser votre énergie. Cet ajout est un élément clé de l’immersion dans le soft, on s’y croirait vraiment ! Ceci vous permettra d’établir des stratégies afin de gagner des places et de rejoindre la tête de la compétition…

Le level design est beaucoup plus détaillé qu’auparavant, plus hétéroclite, ce qui rend le jeu plus réaliste et moins soporifique que les années antérieures. Par contre, un détail va forcément marquer votre esprit : les coureurs! En effet, votre surprise sera grande lorsque vous vous rendrez compte que tous les coureurs sont identiques ! De véritables sosies ! C’est là une grave erreur technique de la part d’un studio comme Cyanide !

Une belle avancée…

Techniquement, même si tous les coureurs se ressemblent, le moteur de jeu nous offre une très bonne immersion

La réalisation du soft est tout de même un élément que l’on se doit de mettre sur le devant de la scène cette année. Les graphismes sont jolis, même si au niveau de la Next-Gen, Cyanide aurait pu faire beaucoup mieux… Le travail considérable a surtout été fait autour du level design , mais également au point de vue des décors au loin qui sont relativement travaillés, tous commes les effets météo et les jeux de lumière vraiment bien réalisés. Hélas, vous remarquerez vite que les éléments au premier plan sont loin d’être aussi beaux… Autre point positif: l’animation des coureurs durant les étapes. On a vraiment l’impression, par moment, de regarder le Tour de France à la télévision.

Comme dans la plupart des jeux de sport, un élément fondamental de l’ambiance générale, c’est la bande-son. Ici, à notre plus grande surprise, elle est inexistante ! Dans les différents menu du jeu, il y a certes des musiques de fond qui sont, somme toute, bien choisies, mais lors des étapes, qui sont plus ou moins longues, il n’y a aucune musique! Vous n’aurez droit qu’aux bruitages et même si ces derniers ne sont pas mauvais, on doit noter tout de même une redondance assez déconcertante en ce qui concerne les paroles de votre coach sportif… C’est très étonnant qu’un studio comme Cyanide n’ait pas pris l’initiative de créer une ambiance musicale qui nous plongerait encore plus dans l’univers si particulier du cyclisme. Encore une fois c’est un détail qui va vite nuire au jeu dans sa généralité, c’est vraiment dommage!

Alors, maillot jaune ou pas ?

Certains diront que ce nouvel opus n’est pas à la hauteur des attentes. Ce n’est pas notre avis, nous serons moins intransigeants ! Tour de France 2014 réalise une arrivée tout à fait honorable sur Next-Gen. Le seul petit bémol reste le manque de nouveauté. Nous aurions espéré un peu plus de contenu c’est sûr. Mais face aux améliorations techniques de ce nouvel opus, on ne peut qu’être enthousiaste pour le futur de la licence. Le challenge de nous faire oublier les mauvais points des années antérieures n’était pas gagné mais nous pouvons dire que Cyanide l’a remporté haut la main et cela pour notre plus grand plaisir…

La bande-annonce

Réalisation: 14/20

Tour de France 2014 est le jeu du changement. C’est le premier opus de la série qui est enfin à la hauteur de ce que nous attendions. Il est beau, bien réalisé et vraiment proche de la réalité ce qui est une réussite pour un jeu de simulation. Malgré les quelques petits défauts technique cités plus haut, nous ne serons pas trop durs avec Cyanide car ils ont réussi à nous fournir un titre qui change de ce que nous avons  pu connaître jusqu’ici.

Gameplay/Scénario: 16/20

La note du gameplay aurait pu être vraiment mauvaise tant il ressemble à celui que nous avions sur Tour de France 2013. Seulement il a suffit d’un seul petit ajout pour faire balancer l’ensemble du gameplay : la mise en place des positions aérodynamiques. Quoi de mieux pour se sentir toujours plus immergé dans ce jeu de sport qui est une vraie simulation du Tour de France ?

Bande-Son: 10/20

Autant les musiques dans les menus sont bonnes, entraînantes et fun, autant lors des étapes, on peut dire que c’est le vide complet ! Vous n’aurez droit à ces moments là qu’aux encouragements des PNJ ainsi qu’à des phrases de votre coach sportif qui soit en dit en passant sont très limitées. C’est vraiment dommage, avec une bande-son au top, Tour de France 2014 aurait pu prendre une toute autre dimension.

Durée de vie: 15/20

Si vous évitez d’utiliser l’avance rapide lors des étapes, vous aurez au minimum 10 heures de jeu devant vous pour arriver à la fin de la Grande Boucle. Vous aurez aussi l’occasion d’augmenter la durée de vie de quelques heures si vous souhaitez gérer votre propre team. Et comme souvent, le mode multijoueur en lan vous permettra de prolonger l’expérience, même si nous aurions préféré un mode en ligne…

Note Globale N-Gamz.com: 15/20 

Clairement, Tour de France 2014 n’est pas LE jeu de l’année. Néanmoins, on ne peut pas nier que Cyanide a mis les petits plats dans les grands en nous fournissant un titre qui a fait l’objet d’une refonte totale ! Ne pensez pas retrouver dans cet opus ce que vous avez pu connaître jusque là, la plupart des défauts de la licence ont été corrigés. Vous serez agréablement surpris en réalisant que les développeurs ont tout mis en œuvre afin de relancer la licence et même de donner envie à des joueurs occasionnels du genre de jouer encore et encore et d’y prendre goût.


pub
pub



About the Author

Snake Patrick
Snake-Patrick, joueur de 25 ans, videomaker depuis une dizaine d'années pour le plaisir. C'est en 2012 que je décide de me lancer sur la toile en ouvrant ma chaîne YouTube afin de partager ma passion avec les internautes à travers des tests de nouveautés. Je suis un adepte du monde vidéoludique dans toute sa splendeur. J’aime tous les genres de jeux même si je reconnais avoir un faible certain pour les F.P.S. et les jeux d'action/aventure. Ma licence préférée est et restera à jamais : « Metal Gear Solid » d'où la présence du Snake dans mon pseudo. J’ai depuis toujours un esprit critique ce qui me permet de tester de la façon la plus objective les jeux vidéo qui passent entre mes mains