Review

5 ans après avoir abordé avec brio l’amour entre filles dans Life is Strange et 2 ans après avoir évoqué le racisme et l’immigration dans sa suite, le studio DONTNOD a décidé de s’attaquer à un autre sujet qui aurait pu vite tourner à la caricature et à l’insulte pour toute une Communauté: la transidentité! Mais c’était sans compter sur le talent des développeurs pour nous livrer une histoire apte à faire changer les consciences et à ouvrir les esprits, et c’est précisément ce qu’ils tentent de faire avec Tell Me Why, une aventure narrative en trois chapitres dont le premier, « Retour aux Sources », vient tout juste de sortir. Vous voilà donc dans la peau des jumeaux Tyler et Alyson Ronan, séparés depuis 10 ans suite à l’inculpation du premier pour le meurtre de sa mère, laquelle aurait tenté de l’assassiner durant son enfance. Pourquoi? Et bien parce que Tyler est née fille mais a toujours eu la volonté farouche de devenir un garçon pour combattre le malaise quotidien dont il souffrait. A présent réunis, nos jumeaux vont arpenter le passé grâce à un mystérieux lien télépathique et une « Voix » qui va se faire un malin plaisir de réveiller des souvenirs enfouis au plus profond d’eux. Et si leur mère n’avait, au final, jamais essayé de tuer Tyler? Si, au contraire, cette dernière cherchait à l’aider? Et que vient donc faire ce mystérieux « Chasseur fou » au rictus démoniaque qui semble hanter les visions de notre duo? Venez le découvrir avec nous dans notre vidéo-test de Tell Me Why!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14,5/20

On retrouve la patte artistique si spécifique du studio DONTNOD, mélange de personnages au proportions réalistes et d’un léger côté « cartoon » qui fait mouche à tous les coups. La performance capture est plutôt bonne et si l’animation des personnages en mouvement est hélas un peu trop robotiques, on se laisse quand même immerger dans cette Alaska aux décors si atypiques et aux effets de lumière vraiment bluffants. Dommage donc que d’affreuses chutes de framerate se joignent à la fête alors qu’on tourne quand même sur Xbox One X!

Gameplay/Scénario: 14,5/20

Si le scénario a un peu de mal à démarrer et ne devient réellement intéressant que sur la troisième et dernière heure de jeu avec un joli cliffhanger final (une marque de fabrique chez DONTNOD) qui remet en question tout ce que l’on pensait savoir et ajoute une petite dose de paranormal horrifique bien sentie, on regrette aussi le fait qu’aucun choix de dialogue ne soit chronométré, ce qui enlève pas mal de « naturel » à vos réactions. Le gameplay quant à lui est un peu trop basique selon nous. Autant dans Life is Strange on appréciait le fait de pouvoir rembobiner le temps à l’envie, autant ici votre pouvoir est terriblement scripté et ne servira qu’à revivre des souvenirs enfouis ou, une seule fois hélas, à discuter par télépathie avec votre jumeau en face d’une personne que vous interrogez. Pour le reste, c’est de l’aventure narrative très (trop?) dirigiste bourrée d’éléments sur lesquels « cliquer » pour s’imprégner un peu plus de l’univers des Ronan, mais sans que cela n’impacte sur le récit comme on le souhaiterait. Espérons que nous aurons plus de temps forts durant le second chapitre et quelques variantes de gameplay, même par l’entremise de QTE ou d’énigmes car ici, hormis la porte de la chambre de votre mère et le PC de police à pirater (ce dernier étant optionnel et n’apprenant rien de plus), on n’a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Bande-Son: 16,5/20

Les doublages anglais sont d’excellentes factures mais comme toujours, on aurait adoré un doublage intégral en français pour augmenter l’immersion et éviter quelques jeux de mots qui ne passent pas dans la langue de Molière. Niveau bruitage, c’est très convaincant et les mélodies sont dans la droite lignée des autres productions DONTNOD: choisies avec soin pour nous emmener dans l’univers imaginé par ces incroyables esprits créatifs.

Durée de vie: 12/20

Comptez trois heures pour boucler l’aventure une première fois en fouillant absolument partout et en résolvant la seule énigme optionnelle du jeu. Sachant que le soft ne comprendra que 3 chapitres et qu’il se monnaie 30€ quand même, le constat est un peu amer selon nous, d’autant que pour l’instant, on ne sait strictement rien de la replay value éventuelle que l’on ne pourra apprécier qu’avec le nombre de fins qui seront proposées au dernier chapitre.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

On ne peut que saluer le courage et le savoir-faire de DONTNOD pour traiter avec respect mais sans langue de bois d’un sujet qui aurait pu déraper dans la caricature dès les premières minutes: la transidentité. De fait, le personnage de Tyler dans Tell Me Why risque bien de devenir aussi culte que ne le fut Chloé Price dans Life is Strange. Mieux: il pourrait ouvrir la conscience de certains gamers à la Communauté transgenre grâce au soin dont a bénéficié la psyché du jeune homme (née femme) et sa relation si particulière avec sa jumelle Alyson. Le souci, c’est que le jeu en lui-même fait dans l’aventure narrative bien trop scriptée et trop peu interactive pour nous combler dans ce premier chapitre. Alors certes, le récit décolle enfin dans la troisième et dernière heure et promet énormément pour la suite, mais il y a beaucoup de longueurs auparavant et des choix de dialogues qui ont la mauvaise idée de ne pas être chronométrés, ce qui enlève une bonne dose de « naturel » au périple que vous êtes supposé façonner avec votre personnalité. Ajoutez à cela des graphismes très réussis mais victimes d’un framerate vraiment honteux pour de la Xbox One X, et vous comprendrez que malgré ses qualités narratives indéniables, ce « Retour aux Sources » nous laisse un goût de trop peu en bouche.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!