Review

Quand on a appris que PlatinumGames, les rois du beat’em all décomplexé qui ont donné naissance à la sublimement sexy Bayonetta, allaient s’occuper d’adapter le comics des Tortues Ninja en jeu Next-Gen, on a sauté de joie ! On s’imaginait pourfendant le ciel nocturne de Manhattan, sautant de buildings en buildings avec trois de nos amis pour anéantir le clan des Foot dans un déluge de coups renversants et d’effets spéciaux bluffants. Pas de chance, de tout ce descriptif engageant, ce T.M.N.T. : Mutants in Manhattan ne garde… que l’aspect multi, et bancal en plus ! Chronique d’un quasi-naufrage alors qu’on partait vraiment sur de bonnes idées.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 11/20

Si la modélisation de nos quatre tortues est plutôt maîtrisée et que ces dernières bénéficient d’animations soignées, on ne peut pas en dire autant des ennemis que vous aurez à abattre, tous plus génériques les uns que les autres, ni des décors taillés à la serpe, bardé de bugs de collisions et affublés de textures en basse résolution pas vraiment « Next-Gen ». Reste une animation sans ralentissements, qui se voit néanmoins grevée d’une caméra pas vraiment au point… On a connu PlatinumGames plus inspiré sur le plan visuel.

Gameplay/Scénario: 7/20

Le scénario, pourtant écrit par l’un des nombreux auteurs des Comics, est prévisible et linéaire à souhait, tout juste prétexte à vous faire combattre un à un tous les méchants emblématiques de la licence. Le gameplay, quant à lui, s’oriente vers de la coopération multi avec une kyrielle d’objectifs à accomplir en répartissant les tâches façon « Je te protège pendant que tu démines ta trentième bombe d’affilée » ou « Je viens encore de mordre la poussière sans savoir pourquoi, quelqu’un peut me relever ? ». Le tout manque cruellement d’originalité et d’un côté épique, notamment lors des affrontements contre les boss qui se résument à marteler frénétiquement la touche de combos en attendant des plombes que les super attaques se rechargent, dans un fouillis général extrêmement frustrant. Si on apprécie le fait, en solo, de pouvoir switcher à l’envie entre chaque tortue ainsi que le côté RPG avec gain de niveaux, talismans à équiper et coups spéciaux à acquérir, on regrette surtout que PlatinumGames ne se soit pas concentré sur une vraie campagne « un joueur » plutôt que de privilégier un multi désert et totalement bancal.

Bande-Son: 10/20

Les bruitages sont corrects, les doublages anglais sont excellents et bourrés d’humour (les français sont un peu en deçà mais ça passe), mais les musiques vrillent rapidement la tête, optant pour une techno transe survoltée qui tourne avec des boucles bien trop courtes… alors que les combats contre les boss s’éternisent !

Durée de vie: 5/20

Entre vingt à trente minute pour finir un niveau. Il y en a neuf… faites le compte : en à peine 4h30 vous aurez fait le tour du soft, et il n’y a rien d’autre à côté à moins que n’ayez une sacrée bande de potes férus des Tortues Ninja, tous prêts à enchaîner sans relâche des stages au level design basique et répétitif, bourrés de missions pas intéressantes pour un sou, afin d’amener vos coups spéciaux au maximum de leurs possibilités. Sincèrement, on ne vous le conseille pas.

Note Globale N-Gamz.com: 7,5/20

Turtles in Times sur Super Nes, le meilleur jeu dédié à l’univers des T.M.N.T. selon moi, peut dormir sur ses deux oreilles : PlatinumGames a beau avoir connu son heure de gloire avec Bayonetta, ces rois de la baston sont carrément passés à côté de leur sujet avec ce Mutants in Manhattan qui se focalise sur un multi bancal, un level design basique et des missions aléatoires répétitives à souhait, le tout soutenu par une réalisation en dent de scie loin de faire honneur à la Next-Gen. Nos Tortues Ninja préférées méritaient mieux, bien mieux que ce beat’em all fouillis et bardé de bugs, à ne pratiquer qu’avec une bonne bande de potes pour en tirer un quelconque intérêt!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!