Review

Overcooked 2 a bien meublé vos soirées entre « friends » ? Mario Kart a fini de vous faire vous insulter copieusement avec amour en fin de repas ? Vous cherchez LE jeu qui devrait vous permettre d’animer vos moments avec amis et/ou famille ? Soyez ravis, Nintendo revient avec LE party game mythique qui a toujours su ravir petits et grands: Super Mario Party! Vous l’avez connu dans vos jeunes années, il vous a suivi tout ce temps, et le voilà de retour pour notre plus grand plaisir, enfin du moins sur le papier car après tout, ce nouvel opus est-il une grosse pépite de fun à posséder ou juste un simple coup de nostalgie paumée ? Nous avons mis à l’épreuve nos meilleurs potes afin de pouvoir vous pondre un petit test made in N-Gamz !

Sortez les pizzas et les bières ! 

« Le roi du Party Game est de retour! »

Avec une sortie prévue le 5 octobre sur nos Switchs, Super Mario Party nous propose une aventure où l’amitié sera mise à mal, où les coups de crasse seront rois et où les nouveautés pullulent ! Armés de Joy-cons ou de consoles, le titre nous propose de jouer à 4, dans divers modes de jeu qui devraient plaire à tous les genres de gamers, de tous âges. Notre aventure commence par une cinématique dans laquelle les héros et méchants de l’univers de Big N se mettent joyeusement sur la tronche dans un concours de celui qui écrasera les autres de sa supériorité. Tous sont persuadés être LE chouchou, LE meilleur.

Toad arrive donc avec l’idée du siècle : faire s’affronter tout ce petit monde afin de savoir qui est réellement cette fameuse Superstar vidéoludique, mais nos concurrents vont devoir le faire dans les règles de l’art, sur un plateau, s’affrontant à chaque tour dans une course effrénée aux étoiles, ponctuée de mini-jeux. On nous remet donc une tablette afin de pouvoir naviguer librement dans le monde de la compét’ et amasser de jolis points au fil des parties histoire de conserver trace de nos exploits.

C’est l’heure du duel !

« Des plateaux inventifs mais un déroulement un peu lent »

Plusieurs modes de jeu s’offrent dès lors à nous: tout d’abord, le Mario Party classique où 4 joueurs vont s’affronter dans une lutte effrénée aux étoiles afin de remporter la partie. Le Mario Party en duo est également possible, avec deux équipes de deux joueurs. L’excursion en rafting, quant à elle, propose un mode où la coopération et les dialogues sont de mises afin de descendre des rapides intrépides ponctuéss de minigames. On trouve ensuite la scène rythmique qui vous fera transpirer par le biais de jeu de rythme endiablés.

A côté de cela, citons aussi le mode des mini-jeux, sûrement le plus facile à lancer afin de garantir une soirée pleine de fun entre potes puisque les joueurs enchaînent les mingames sans prise de tête, sans aucune longueur due à un éventuel plateau et des dés. Parlons aussi de la salle de jeu de Toad où c’est la console en elle-même qui est utilisée pour des gameplays plutôt uniques. Enfin, le Mariothon en ligne permet de se lancer dans 5 épreuves contre des joueurs du monde entier afin de faire grimper son score personnel et de se faire une place au chaud dans le classement mondial.

Grands classiques et grands changements ! 

« Certains mini-games vont jusqu’à utiliser… l’écran de plusieurs Switch! »

Si l’on retrouve tous les classiques des Mario Party qui ont ponctué notre vie vidéoludique tels que les plateaux interactifs, les boutiques afin d’exploiter bonus et malus, et le fait que chaque tour s’achève avec un mini-jeu accompagnés de gros retournements de situation sur les derniers moments de la partie,avec changements de cases à gogo… on vous rassure: c’est un réel petit bonheur de trouver aussi dans le soft… du neuf dans un concept plus tout jeune !

Pour commencer, chaque personnage possède un dé classique mais aussi un dé qui lui est propre et possède ses propres caractéristiques, avec par exemple trois faces représentant un 6 et trois autres un 1, voire même des malus. De nouveaux objets font aussi leur apparition, et on pourra désormais utiliser un téléphone pour faire appel à un ami, ce qui aura pour effet de faire rappliquer un allié nous offrant son dé pour les tours suivants. Les plateaux sont de plus tout nouveaux, tout frais, tout chaud et disposent chacun de modes de fonctionnement uniques qui permettront aux participants de se la jouer stratège afin de se permettre de grandes avancées ou de retarder les autres participants.

Pour le plaisir des yeux…

« Le jeu des paparazzi, un grand moment de WTF comme on les aime! »

Super Mario Party nous balance visuellement un univers esthétique que l’on connait et que Nintendo maîtrise depuis de nombreuses années: rempli de couleurs, de peps et de dynamisme. Cependant, ils ont placé la barre bien plus haute afin de nous plonger dans des graphismes dignes de leurs derniers softs. On retrouve donc le soin et la qualité que l’on pouvait admirer dans Super Mario Odyssey ou encore Captain Toad et les mini-jeux défilent sans se ressembler tandis que la fluidité est des plus satisfaisantes. La navigation dans les menus se fait également de façon ultra intuitive, hormis l’esplanade de la fête qui malgré son côté coloré et sympathique reste très vide et morne comparé au reste du soft.

De son côté, la bande-son de Super Mario Party rappelle les sonorités phares des jeux Nintendo, et l’effet nostalgique fonctionne toujours plein pot. Les bruitages sont bons et nous rappelleront rapidement ceux des opus précédents afin de retrouver dès les premières minutes l’ambiance festive si chère à a licence.

Craquage or not ? 

Super Mario Party reprend tous les codes d’une licence que Big N maîtrise depuis vingt ans déjà. Mais là où la firme japonaise est douée, c’est que les Mario Party n’ont jamais pris la moindre ride, qu’ils demeurent LE party game garantissant à coup sûr des soirées de fun. Malgré tout, certaines zones d’ombres sont quand même à déplorer dans cet opus Switch, comme les parties sur plateau qui donnent l’impression de se traîner là où dans les opus précédents étaient un peu plus nerveux. On privilégie donc étrangement le mode Mini-jeux, mais je pense que cette impression varie selon le mood ambiant, les potes présents… Malgré ça, Super Mario Party remplit toutes les conditions qui font de lui une pierre fondatrice des softs que l’on s’attend à voir sur une console de Nintendo.

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

Le soft profite d’un travail de qualité tant dans le choix des jeux de couleurs que dans ses animations ou encore dans le travail des textures. Les plateaux ont chacun leur identité propre qui nous fait voyager dans les univers créés par les développeurs, mais on regrettera la froideur et le vide régnant dans l’esplanade, nous poussant à privilégier la tablette.

Gameplay/Scénario: 16/20

N’allons pas chercher de scénario l’a où on ne s’attend pas à en voir un. On l’a compris, on recherche la superstar et c’est à vous de jouer pour faire en sorte que votre avatar le devienne. Le gameplay, quant à lui, est facile à prendre en main pour petits comme pour grands, pour fanas du genre comme pour novices complet, pour gamer comme pour papy et mamy. Les joycons facilitent cette jouabilité et la réactivité pour les mini-jeux utilisant la détection de mouvement est au top. Seuls bémols, cette impression de lenteur assez dingue en plateau, ainsi que l’impossibilité de jouer en pur mode portable, Joy-Con rivés à la Switch.

Bande-Son: 15/20

De bonne facture, l’ambiance musicale est digne du soft : festive et fun. Les bruitages sont bien calés, et tout le reste fait le boulot qu’on lui demande. Rien de transcendant ou d’inoubliable, mais de quoi combler sans soucis les pistes sonores.

Durée de vie: 17/20

Inquantifiable…vous pourrez lancer et relancer et relancer des parties à foison sans jamais vous lasser, tant que vous avez des amis sous la main bien entendu!

Note Globale N-Gamz.com: 16,5/20

Super Mario Party remplit toutes les conditions pour garantir de bons moments remplis de fun à plusieurs. La qualité est omniprésente et peu de défauts marquent l’aventure, ces derniers ne freinant heureusement en rien l’amusement. Nintendo nous montre qu’après tout ce temps, un principe que l’on aurait pu penser usé jusqu’à la moelle fonctionne toujours aussi bien s’il sait se renouveler comme il faut, ni trop… ni trop peu. A posséder donc d’urgence si on est du genre à aimer les soirées entre potes autour d’une console.



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !