Review

Jeu de rôle développé par Square Enix sur PlayStation 4 et Nintendo Switch, Star Ocean First Departure R n’est autre que le remaster graphique d’une version PSP sortie en 2007, qui était elle-même le remake d’un titre lancé en 1996 sur Super Nintendo par Tri-Ace. Dans la peau de Roddick, vous allez devoir trouver la source d’une mystérieuse maladie qui transforme toute la population de votre planète en statues de pierre. Accompagné par votre amie Milia, vous allez trouver sur votre chemin l’équipage… d’un vaisseau spatial issu de la Terre! Et c’est là que votre destin basculera pour donner naissance à la meilleure saga Syfy d’Enix!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

Clairement le point faible du soft, la réalisation n’a de « Remaster » que le nom puisqu’on retrouve de jolis sprites bien pixélisés issus de la PSP, et des décors aux textures vraiment cheap. Heureusement que les superbes cut-scenes animées, le framerate constant et les nouveau chara design made in Katsumi Enami font mouche. Un bon conseil: pour atténuer l’effet « pixel » apparent, optez pour la version Nintendo Switch en mode portable ou… streamez le soft sur votre PS Vita!

Gameplay/Scénario: 17/20

Le scénario ne perd pas de temps et l’histoire principale, plutôt épique, se lance en à peine 30 minutes de jeu pour ne jamais laisser retomber la pression. De son côté, le gameplay a été amélioré par rapport à l’opus SNES et lorgne comme il faut du côté de Star Ocean Second Story, sans doute le meilleur opus de la saga. On retrouve donc avec joie l’excellent système de skills, les combats dynamiques, la possibilité d’enrôler une pléthore de compagnons, les Private Action et surtout un ajout de taille par rapport à la version PSP: une touche de course qui vous permet de sprinter autant sur la map que dans les donjons!

Bande-Son: 14,5/20

On apprécie vraiment le fait de pouvoir opter pour des doublages anglais ou deux versions de doublages japonais (First Departure et First Departure R, avec les doubleurs de l’opus SNES pour ce dernier), même si pestera contre l’absence totale de traduction française alors que le titre est loin d’être un pavé textuel. Pour les musiques, c’est du Motoi Sakuraba tout craché, avec de grandes envolées lyriques et des cloches savamment disposées. Le souci, c’est que les boucles sont plutôt courtes et ont méchamment tendance à se répéter, surtout dans les villes.

Durée de vie: 18/20

Comptez entre 25 à 30h de jeu pour voir le bout de l’histoire, laquelle compte de multiples fins pour une grande rejouabilité, d’autant que le titre compte une douzaine de personnages dont seuls 8  peuvent être recrutés par partie, chacun disposant de sa propre backstory. A 19,99€ le soft et malgré la paresse graphique de ce dernier, vous en aurez pour votre argent!

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Vendu 19,99€ sur le PSN et l’eShop Nintendo, Star Ocean First Departure R est un copié-collé du remake PSP, se contentant d’ajouter un « double » doublage japonais, des artworks de personnages dessinés par Katsumi Enami, déjà à l’oeuvre sur l’opus « The Last Hope » et surtout… une touche de sprint vraiment utile pour boucler le soft en 25h, le titre ayant une sympathique replay value par le biais de sa douzaine de personnages, dont seulement 8 pourront intégrer votre groupe. Avec son scénario plutôt intéressant, son système de combat issu de Second Story, ses skills ultra bien pensées et sa B.O. signée Motoi Sakuraba, ce Star Ocean ne manque pas d’atouts pour les fans de RPG Old School. Dommage que le jeu ne soit pas traduit en français, que son taux de combat soit horripilant durant les 10 premières heures et que sa réalisation graphique semble à peine retouchée par rapport à la version PSP datant d’il y a 12 ans! Un bon conseil: jouez-y sur Switch en mode portable ou sur une Vita streamant votre PS4, ça passera beaucoup mieux!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!