Review

Quelques mois après une sortie très remarquée sur PlayStation 4 et Xbox One (en test ici), South Park – L’Annale du Destin tente le portage sur Nintendo Switch! Un RPG politiquement incorrect et bourré de fan service, qu’il fait plaisir de voir sur une console made in Big N… et portable qui plus est! Les développeurs d’Ubisoft ont-ils réussi à nous livrer une copie parfaite ou le résultat final sur une machine moins puissante est-il forcément en demi-teinte? La réponse dans notre vidéo-test « qui troue l’cul » juste en dessous!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

Le style South Park étant ce qu’il est, on ne demande rien d’autre au soft que d’être fidèle à sa source, et c’est chose faite, admirablement par ailleurs. Si le jeu n’est pas exempt de petits bugs et de scripts un peu longuets lors des combats, le bilan est tout de même beaucoup plus positif que pour l’opus précédent et on se retrouve face à un vrai épisode interactif. Par contre, cette version Switch souffre de temps de chargement plus longs, de quelques chutes de framerate et d’une résolution dont on se demande si elle est vraiment en 1080p sur votre TV.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le système de combat a été agréablement remanié pour laisser la place à une approche tactique, mais pas trop. On n’est pas là pour se prendre la tête, même si on appréciera toutes les petites subtilités des affrontements. Le scénario, bien débile comme il faut, prend un peu trop de temps pour vraiment décoller mais offre de bons gros moments de fan service qui feront mouche à coup sûr. Et puis avouons-le, le fait de pouvoir emporter un titre comme ce South Park: L’Annale du Destin partout avec soi offre assurément un plus-value sur les versions PS4 et Xbox One!

Bande-Son: 16/20

Plus variée que celle du premier volet, la bande originale s’adapte admirablement à chaque situation et type d’ennemi rencontré et passe avec brio d’un thème super-héroïque épique à souhait à de la country en passant par du gros rock qui tâche, toujours avec cohérence. Au niveau des voix, les doubleurs anglais originaux sont au rendez-vous, au contraire de leurs homologues français, hélas, même si la prestation des comédiens recrutés à la hâte parvient quand même à faire illusion pour le non initié.

Durée de vie: 15/20

15 heures, c’est peu pour un jeu de rôles mais cela reste honorable pour un jeu à licence, surtout lorsqu’il est de cette qualité. Les plus acharnés auront fort à faire pour collectionner les followers, les œuvres d’art yaoi de Tweek et Craig et autres quêtes secondaires scénarisées, dont certaines valent vraiment le détour.

Note Globale N-Gamz: 16/20

South Park: L’Annale du Destin est un excellent portage d’un très bon RPG qui respecte en tous points l’univers et l’humour South Park, le tout sur une parodie hilarante des films de Super Héros. Si on pourra pester un peu sur l’absence des doubleurs français originaux, un rythme un peu lent en début de partie et quelques chutes de framerate, on ne peut que saluer le système de combat remanié, la fidélité graphique à  l’oeuvre originelle, le fan service omniprésent et la bande-son de grande qualité. Un Must Have pour les adorateurs de cette saga « politiquement incorrecte », qui pourront désormais emporter partout les aventures de ces chers gamins du Colorado!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!