Review

Sorti il y a déjà cinq ans sur Playstation 3, Söldner X-2 : Final Prototype se pose sur Vita pour donner du fil à retordre aux amateurs de shoot, pas forcément les plus gâtés sur la nomade de Sony. Le soft, dont ce portage contient également un DLC composé de trois niveaux supplémentaires, est-il suffisamment efficace pour leur donner envie d’aller botter des fesses intergalactiques ?

Pas de bla bla, que du boum boum

Le design est un modèle de banalité

Pas besoin de s’étendre sur le scénario, présenté sous la forme d’écrans fixes et de dialogues insipides entre votre pilote et sa liaison radio, allons droit à l’essentiel : des aliens menacent le monde, vous devez les détruire. On n’en demandait pas forcément plus.

Shoot‘em up à scrolling horizontal, Söldner X-2 vous envoie, comme le veut le genre, dégommer du vaisseau ennemi par grappes de dix, tout en évitant une tonne de projectiles couvrant parfois la quasi-totalité de l’écran. Ces bases bien connues mises à part, voyons voir ce que propose le soft pour se démarquer de ses congénères.

Tempête de boulettes géantes

L’originalité n’est en réalité pas le fort du bébé de SideQuest Studios, les développeurs s’appuyant sur une recette déjà bien rôdée : puissance de feu à augmenter en ramassant des power-up, armes secondaires à récolter, méga-tirs exterminant instantanément tout à l’écran à l’exception des traditionnels boss et mini-boss, la plupart des ingrédients sont connus depuis bien longtemps.

Des boss gigantesques sont évidemment au rendez-vous

Une particularité propre au soft vient du challenge qui s’ajuste en fonction de votre manière de jouer : concrètement, une performance exemplaire fera monter le baromètre de la difficulté, tandis que des erreurs de parcours vous ramèneront au seuil inférieur, tout cela étant synonyme de plus ou moins de danger à l’écran. Bien intégré, ce système est couplé à des anneaux à ramasser, ceux-ci remplissant votre jauge d’enchaînement qui, une fois remplie, libérera un bonus allant du power up au multiplicateur de score. Cette  jauge se vidant à chaque tir, mieux vaut mesurer vos ardeurs si vous voulez jouir de ses alléchantes récompenses. Plutôt bien vu.

Le jeu a beau être défoulant et efficace malgré son classicisme, on restera en revanche très froid face à l’obligation de récolter quatre clés secrètes disséminées dans chaque niveau pour débloquer la suite de l’aventure. Certaines de ces clés n’apparaissant pas à chaque run, ou sous des conditions très spécifiques presque impossibles à deviner à l’avance, la progression se révèle vite très frustrante. La faute également à des niveaux classiques au possible n’encouragent pas d’innombrables revisites, encore une fois nécessaires pour remplir les divers challenges déblocables au fur et à mesure et synonymes de récompenses diverses (vaisseau bonus, crédits supplémentaires, etc.).

Un jeu joliment générique

Le jeu reste agréable à l'œil et fluide, même lorsque ça pète de toute part

L’emballage est cohérent vis-à-vis de l’aspect très banal du gameplay : tout le design, qu’il s’agisse des vaisseaux à piloter, des ennemis ou des boss, est générique au possible, de même que l’aspect sonore du titre. C’est d’autant plus malheureux que techniquement, le soft est très solide et propose une jolie variété de décors, allant du champ de météorites à une planète sous-marine, les détails foisonnant en tous sens sans jamais faire faillir le framerate.

Bref, Söldner X-2 fait office de choix intéressant pour les férus de shoot et de scoring, un classement en ligne étant au rendez-vous, mais ne surprendra aucun joueur ayant tâté de jeux du genre par le passé et lassera très vite les moins mordus de par sa progression franchement rébarbative. À conseiller à tous ceux qui privilégient l’efficacité au détriment de l’originalité et de la personnalité.

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

Les décors, variés, fourmillent de détails et la fluidité n’en prend jamais pour son grade. Dommage que le design soit aussi peu inspiré.

Gameplay/Scénario: 14/20

Du shoot classique au possible, qui ravira les amateurs du genre et de scoring, qui apprécieront sans doute les systèmes d’enchaînement et d’ajustement dynamique de la difficulté. Mais n’espérez surtout pas être surpris d’une quelconque manière, ça serait peine perdue.

Bande-Son: 13/20

Encore une fois, rien que du très classique, la majorité des pistes versant dans l’électro transparente mais relativement efficace, tandis que les effets sonores semblent tout droit sortis de la myriade de jeux du genre sortis par le passé.

Durée de vie: 13/20

Tout dépendra de votre acharnement à débloquer l’intégralité des niveaux et à accomplir les nombreux challenges, mais nul doute que la lassitude viendra vite poindre le bout de son nez pour le commun des joueurs.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Le plus gros défaut de Söldner X-2 étant son manque flagrant d’identité, les fans de shoot spatial auraient tort de se priver, le soft se prêtant parfaitement au format portable. Pour un peu plus de consistance, il faudra néanmoins repasser.



About the Author

Guib
Guib

Accro (mais sainement ; et oui, amis journalistes, c’est possible) aux jeux vidéo depuis le jour où j’ai reçu ma Super Nintendo accompagnée de Super Mario All Stars à l’âge de 6 ans, je suis passionné par les jeux de plate-forme, mais pas uniquement. Peu importe le genre, je suis surtout intéressé par les titres qui ont une âme et qui dégagent une réelle personnalité. Quelques-uns de mes jeux cultes : Yoshi’s Island, Beyond Good & Evil, Ico et les jeux Rockstar (oui, ça tranche avec le reste mais ces gars-là m’ont rarement déçu). J’ai aussi une petite faiblesse moins avouable pour les jeux nanars descendus par la plupart des testeurs, mais chut. Etant fan de cinéma fantastique et écrivant depuis quelques mois des critiques de films, j’ai eu envie de me diversifier et de me lancer dans le test de jeux vidéo, et me voilà !